Arrivée de bébé: la dépression guette aussi les pères

Arrivée de bébé: la dépression guette aussi les pères

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les pères peuvent aussi connaître des symptômes de dépression pendant la grossesse de leur conjointe ou à l’arrivée de leur enfant.

6 mars 2017 | Les pères peuvent aussi connaître des symptômes de dépression pendant la grossesse de leur conjointe ou à l’arrivée de leur enfant, insistent des chercheurs de la Nouvelle-Zélande. L’étude a été réalisée auprès de 3 500 pères.

Environ 6 % des hommes interrogés ont vécu des symptômes importants de dépression autour de la venue de leur enfant. La dépression pendant la grossesse a touché 2 % de ces hommes et 4 % étaient dépressifs 9 mois après la naissance de leur enfant.

L’étude a également révélé que le stress ou des problèmes de santé augmenteraient le risque de dépression chez les pères pendant la grossesse, tandis qu’après la naissance de l’enfant, les facteurs suivants seraient en cause :

  • avoir été stressé pendant la grossesse;
  • être séparé de la mère de l’enfant;
  • avoir des problèmes de santé;
  • être sans emploi;
  • avoir des antécédents de dépression.

Jusqu’à présent, la recherche concernant la dépression post-partum s’est concentrée davantage sur les femmes. Il faut malgré tout être conscient que les nouveaux pères aussi peuvent connaître des problèmes de santé mentale, soulignent les auteurs de l’étude. En effet, la dépression paternelle a été associée à des difficultés émotionnelles et à des problèmes de comportement chez les enfants. Elle peut également avoir des impacts sur le bien-être de la conjointe.

Les pères, autant que les mères, devraient donc aller chercher de l’aide s’ils souffrent de symptômes dépressifs. Certaines formes de thérapie sont d’ailleurs efficaces pour traiter la dépression paternelle. En réglant un problème de santé mentale, c’est toute la famille qui s’en porte mieux, concluent les chercheurs.

Sources : Reuters et JAMA Psychiatry


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/Ondrooo

Partager

À lire aussi