Cerveau: une nouvelle étape de développement identifiée

Cerveau: une nouvelle étape de développement identifiée

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Une nouvelle étape dans le développement du cerveau des bébés a été découverte par des chercheurs américains et espagnols.

17 octobre 2016 | Une nouvelle étape dans le développement du cerveau des bébés a été découverte par des chercheurs américains et espagnols. Celle-ci pourrait jouer un rôle clé dans la maturation des habiletés cognitives des enfants.

Contrairement à ce que l’on croyait, une grande quantité de neurones d’un bébé continueraient, après la naissance, de voyager à travers son cerveau pour s’installer dans le cortex cérébral, une zone responsable de plusieurs processus intellectuels. En effet, avant cette étude, les scientifiques croyaient que la migration des neurones se terminait avant la naissance et que les seuls changements se produisant par la suite consistaient à finaliser les circuits de neurones et à éliminer ceux qui n’étaient pas utilisés.

Ces nouveaux résultats démontrent que la migration des neurones serait très importante pendant les 3 premiers mois de vie et qu’elle serait détectable jusqu’à ce que le bébé ait 5 mois. Ces changements dans le cerveau correspondent d’ailleurs aux moments où l’enfant commence à interagir avec son environnement, remarquent les scientifiques.

Les chercheurs ont également observé que les neurones qui s’installent dans le cortex cérébral ont un rôle bien particulier. Ils deviendraient en effet des cellules importantes pour équilibrer le niveau d’activité du cerveau et ainsi lui permettre d’apprendre et de s’adapter. Un déséquilibre à ce niveau est d’ailleurs associé à certains troubles neurologiques comme l’autisme et la schizophrénie, soulignent les auteurs de l’étude. Cette nouvelle étape dans le développement du cerveau serait donc essentielle à son bon fonctionnement.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en analysant les cerveaux de bébés décédés qui ont été donnés à une banque de tissus cérébraux pédiatriques.


Sources : Science Daily et Science

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/AleksandarNakic

Partager

À lire aussi