Bonnes habitudes de vie: encourager son enfant ne suffit pas

Bonnes habitudes de vie: encourager son enfant ne suffit pas

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le simple fait d’encourager un enfant à bien manger, à bouger et à limiter les écrans ne serait pas suffisant pour lui faire prendre de bonnes habitudes.

2 septembre 2016 | Le simple fait d’encourager un enfant à bien manger, à bouger et à limiter les écrans ne serait pas suffisant pour lui faire prendre de bonnes habitudes de vie. Les parents qui s’impliquent directement auprès de leur enfant obtiendraient de meilleurs résultats, indique une étude réalisée en Ontario.

Après avoir mené un sondage téléphonique auprès de 3206 parents, les chercheurs ont remarqué, entre autres, que les enfants qui étaient seulement encouragés par leurs parents à aller jouer au parc ou à marcher pour aller chez un ami n’atteignaient pas les recommandations canadiennes en termes d’activité physique. Cependant, les enfants bougeaient davantage si leurs parents les amenaient au parc ou faisaient de l’activité physique avec eux.

Des observations semblables ont été faites pour l’utilisation des écrans. En effet, les parents qui ne font qu’encourager leur enfant à limiter le temps passé devant la télévision, l’ordinateur ou les jeux vidéo avaient peu de succès. Par contre, les enfants suivaient davantage les recommandations des Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire si leurs parents s’assuraient de faire respecter certaines règles encadrant l’utilisation des écrans.

Enfin, les parents qui servent des fruits et légumes crus à leur enfant au moment de la collation auraient cinq fois plus de chances que leur enfant en mange suffisamment. Manger en famille sans la télévision augmenterait aussi la consommation de fruits et de légumes chez les enfants.

Au Canada, 32 % des enfants et des adolescents sont en surpoids ou obèses. L’accumulation de gras en cause dans l’obésité est due à un déséquilibre entre la quantité de calories consommées et la quantité de calories dépensées. Par conséquent, le niveau d’activité physique, le temps passé devant les écrans et l’alimentation sont tous des facteurs importants dans le développement de l’obésité. Les résultats de cette nouvelle étude confirment que le comportement des parents influence celui de leur enfant. Les parents jouent donc un rôle essentiel pour favoriser le développement de saines habitudes de vie pendant l’enfance, concluent les chercheurs.

Les recommandations canadiennes pour de saines habitudes de vie
  • Activité physique :
    1 à 4 ans : au moins 180 minutes d’activité physique pendant la journée
    5 à 17 ans : au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à élevée par jour
  • Consommation de fruits et légumes :
    2 à 3 ans : 4 portions par jour
    4 à 8 ans : 5 portions par jour
  • Utilisation des écrans :
    Avant 2 ans : aucun temps-écran
    2 à 4 ans : maximum 1 heure par jour
    5 à 17 ans : maximum 2 heures par jour


Sources : Eurekalert et BMC Public Health

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/monkeybusinessimages

Partager

À lire aussi