L'univers des princesses: quelle influence sur les fillettes?

L'univers des princesses: quelle influence sur les fillettes?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Passer trop de temps dans l’univers des princesses de Disney pourrait rendre les tout-petits plus vulnérables aux stéréotypes féminins, révèle une étude américaine.

29 juin 2016 | Passer trop de temps dans l’univers des princesses de Disney pourrait rendre les tout-petits, en particulier les fillettes, plus vulnérables aux stéréotypes féminins, révèle une étude américaine réalisée auprès de 198 enfants âgés de 5 ans.

Les chercheurs ont constaté que les enfants qui regardaient souvent des films de princesses de Disney, ou qui jouaient régulièrement avec des jouets dérivés, se conformaient davantage aux stéréotypes féminins. Par exemple, ils jouaient plus souvent avec des poupées ou avec une cuisinette. Ils avaient aussi davantage de caractéristiques qu’on associe habituellement aux filles, comme préférer les activités tranquilles, éviter les risques ou faire attention à ne pas se salir. L’effet était présent autant chez les garçons que chez les filles.

Les fillettes seraient toutefois plus affectées par l’univers des princesses. L’étude révèle en effet que les filles qui sont régulièrement en contact avec cet univers ont une moins bonne image corporelle d’elles-mêmes. De plus, d’autres études ont démontré que les filles avec des comportements stéréotypés croient qu’elles peuvent accomplir moins de choses que les garçons. Elles se décrivent comme moins bonnes en mathématiques ou en sciences et sont moins portées à explorer ou à expérimenter.

Par contre, les garçons qui s’intéressent aux princesses pourraient en tirer certains avantages, soulignent les chercheurs. Les résultats de l’étude indiquent en effet qu’ils ont une meilleure image corporelle d’eux-mêmes et qu’ils sont plus serviables. Selon les auteurs, les princesses de Disney pourraient en fait compenser l’influence très masculine des superhéros.

Les chercheurs reconnaissent qu’il est difficile d’éviter les princesses. Selon l’étude, 96 % des fillettes et 87 % des garçons ont déjà regardé un film de princesses de Disney. De plus, 61 % des filles de l’étude jouent avec un jouet de princesse au moins une fois par semaine. C’est le cas de seulement 4 % des garçons.

Les auteurs ne suggèrent pas de faire disparaître complètement les princesses de la vie des fillettes. Ils croient toutefois que les parents devraient s’assurer que le monde des princesses n’est pas le seul intérêt de leur fille et lui proposer une grande variété de jouets et d’activités. Les chercheurs recommandent également aux parents de discuter des princesses avec leur enfant en soulignant autant les côtés négatifs que les côtés positifs de cet univers.


Sources : Eurekalert et Child Development

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/PeopleImages

Partager

À lire aussi