Biberon: attention au format

Biberon: attention au format

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les biberons de grand format pourraient inciter certains bébés à boire même lorsqu’ils n’ont plus faim.

6 juin 2016 | Les biberons de grand format pourraient inciter certains bébés à boire même lorsqu’ils n’ont plus faim, croient des chercheurs américains. Leur étude a été réalisée auprès de 278 bébés de 2 mois nourris avec des préparations commerciales.

Selon les scientifiques, 46 % des bébés étudiés étaient nourris avec un biberon de plus de 6 onces (175 ml). Bien que ces bébés aient moins de boires par jour, ils consommaient 4 onces (120 ml) de plus de préparation pour nourrissons que les bébés qui étaient nourris avec un petit biberon. Cela représente environ 3,8 litres par mois. Les bébés nourris avec de gros biberons consommeraient donc de 5 % à 20 % plus de calories que les autres.

D’autres études réalisées auprès d’adultes et d’enfants plus vieux ont démontré que la grandeur de l’assiette a un effet sur la quantité de nourriture consommée. Ces nouveaux résultats semblent indiquer que l’utilisation d’un biberon plus grand pourrait aussi mener à la suralimentation chez les bébés. Étant donné qu’un gain de poids rapide pendant la première année de vie a été associé à l’obésité plus tard, les chercheurs recommandent aux parents de privilégier les petits biberons chez les jeunes bébés.

Cependant, les auteurs de l’étude tiennent à rappeler que certains bébés plus grands ou plus vieux pourraient avoir besoin de boire davantage pour être rassasiés. C’est ce qui pourrait inciter certains parents à opter pour un grand format de biberon. Il est donc également important d’aider les parents à reconnaître les signaux indiquant que leur bébé n’a plus faim, concluent les chercheurs.

Signes que le bébé a terminé de boire
  • Il s’endort au biberon.
  • Il boit plus lentement ou cesse de téter.
  • Il recrache la préparation.
  • Il refuse le biberon en fermant la bouche ou en tournant la tête.


Sources : Medscape et Academic Pediatrics

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/imagestock

Partager

À lire aussi