Les préparations pour nourrissons

Les préparations pour nourrissons

Q : Je n’allaite pas mon bébé et j’aimerais avoir des conseils pour m’aider à faire un choix parmi les préparations pour nourrissons que l’on retrouve sur les tablettes. Pouvez-vous me guider?

R : Vous avez bien raison, l’abondante offre de préparations pour nourrissons a de quoi faire tourner la tête! Les fabricants n’y vont pas de main morte quand vient le temps de vanter les mérites de leurs produits, si bien que le choix devient difficile non seulement entre les marques, mais également entre les produits d’une même marque. Voici quelques points pour vous éclairer et orienter votre choix.

Tout d’abord, sachez que les préparations commerciales pour nourrissons sont adaptées aux besoins de base de votre bébé. Elles sont un substitut sécuritaire au lait maternel, lorsqu’elles sont bien préparées.

À base de lait de vache ou de soya?

Le lait de vache, tout comme le lait de chèvre ou les boissons végétales (de soya et autres) ne convient pas aux bébés. C’est pourquoi le lait et le soya utilisés dans les préparations pour nourrissons sont modifiés industriellement de manière à les rendre plus faciles à digérer et à assimiler. C’est notamment la teneur et la taille des protéines, ainsi que la composition en gras qui sont modifiées. Les préparations pour nourrissons à base de lait de vache conviennent à la majorité des bébés. Celles à base de soya trouvent généralement preneur dans les familles végétaliennes ou avec les bébés allergiques ou intolérants au lait.

Enrichies? Le fer, avant tout!

Les fabricants incorporent toutes sortes d’ingrédients dans les préparations pour nourrissons en tentant d’imiter le mieux possible le lait maternel ou en voulant rajouter une valeur à leurs produits : fer, probiotiques, lutéine, galacto-oligossacharides, nucléotides, oméga-3, et plus encore. De tous ces ajouts, c’est le fer qui est le plus important. C’est même une recommandation de la Société canadienne de pédiatrie, des Diététistes du Canada et de Santé Canada que d’offrir des préparations pour nourrissons enrichies de fer jusqu’à l’âge de 9 à 12 mois afin de prévenir l’anémie. La teneur en fer varie du simple au triple dans les préparations qu’on retrouve sur les tablettes. Certaines marques, comme Similac, Enfamil et Bon Départ en incluent suffisamment dans leurs préparations de base. D’autres, Le Choix du Président par exemple, en mettent très peu dans leur produit de base et offrent parallèlement une préparation enrichie de fer. Vérifiez le tableau de valeur nutritive et recherchez au moins 1 mg de fer par portion de 100 ml de préparation reconstituée.

Les autres ajouts, comme les probiotiques et les galacto-oligossacharides, ont, par exemple, pour but de favoriser le développement d’une flore intestinale saine et de contribuer au bon fonctionnement du système immunitaire. La lutéine est un composé antioxydant important pour la santé des yeux. Cela dit, même s’ils ne nuisent pas, ces ajouts ne sont pas essentiels à la croissance et au bon développement de votre bébé. Dans le Mieux vivre avec son enfant de la grossesse à 2 ans, on peut lire : « Ils ne comportent pas d’avantages pour votre bébé. »

Changer de marque ?

Pour la plupart des bébés, il ne semble pas y avoir de problèmes à changer de sorte de préparations pour nourrissons au fil des boires. Certains nourrissons sont toutefois incommodés, surtout durant les premiers jours. Soyez attentifs à ses réactions et évitez de changer trop souvent si c’est le cas de votre bébé.

Préparations pour besoins particuliers

Il existe aussi des préparations spéciales pour nourrissons, conçues pour répondre aux besoins particuliers de bébés allergiques, de petits poids ou ayant d’autres problèmes de santé. Dans ces cas particuliers, la meilleure option est de demander des conseils personnalisés à une nutritionniste. 

 

Nos petits mangeurs
L'alimentation de vos enfants vous préoccupe? Voici les conseils personnalisés des nutritionnistes de Nospetitsmangeurs.org.
Toutes les chroniques de l'auteur