Les sièges d’auto ne sont pas faits pour les dodos

Les sièges d’auto ne sont pas faits pour les dodos

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’utilisation inappropriée des sièges pour bébé pourrait être associée à des décès chez les nourrissons.
Agence Science-Presse

4 mai 2015 | Bien que les balançoires, les sièges sauteurs, les poussettes et les sièges d’auto - utilisés à l’extérieur de la voiture - ne soient pas conçus pour faire dormir un bébé, plusieurs parents les utilisent pour cette raison, déplorent des chercheurs américains. Or, cette utilisation inappropriée est malheureusement associée à des décès chez les nourrissons.

L’analyse de 47 bébés décédés dans l’un de ces dispositifs révèle que l’asphyxie était en général responsable du décès. Les résultats indiquent aussi que 2 accidents sur 3 impliquaient un siège d’auto. Les sangles étaient alors responsables du décès des tout-petits la moitié du temps. Certains parents auraient tendance à détacher partiellement les sangles lorsque l’enfant n’est plus dans la voiture et cette pratique serait particulièrement dangereuse, expliquent les auteurs de l’étude. Ils rappellent toutefois qu’un enfant bien positionné et attaché correctement dans un siège d’auto a peu de risque de s’asphyxier.

Par ailleurs, comme les enfants s’agitent dans les balançoires, les sièges sauteurs et les poussettes, ils pourraient facilement se retrouver dans une position où leurs voies respiratoires sont obstruées. De plus, certains porte-bébés en bandoulière ne permettraient pas de voir le visage de l’enfant et celui-ci pourrait donc se retrouver coincé contre le corps du parent.

Selon les chercheurs, presque tous les décès analysés dans cette étude auraient pu être évités si les produits mentionnés avaient été utilisés de façon appropriée. De plus, le temps écoulé entre le moment où les enfants ont été vus vivants pour la dernière fois et la découverte du décès était parfois d’à peine quelques minutes. Cela démontre qu’un bébé peut se retrouver très rapidement dans une situation dangereuse et que la supervision des parents est essentielle, concluent les scientifiques.

Les auteurs proposent donc quelques conseils afin d’assurer la sécurité des bébés lorsqu’ils sont dans un siège d’auto, une balançoire, un siège sauteur, un porte-bébé ou une poussette.

  • Ne pas laisser un enfant sans supervision, qu’il soit éveillé ou endormi.
  • Ne jamais laisser un enfant dans un siège auto avec les sangles partiellement ou complètement détachées.
  • Ne jamais placer un siège sur une surface souple ou instable.
  • S’assurer que l’enfant ne s’affaisse pas dans son siège, ce qui pourrait nuire à sa respiration.
  • Lors de l’utilisation d’un porte-bébé, s’assurer de toujours pouvoir voir le visage de l’enfant. Vérifier que le cou du bébé n’est pas comprimé par une sangle ou un autre élément mécanique et que son menton n’est pas écrasé contre sa poitrine. Si l’enfant est bien positionné, le parent devrait pouvoir l’embrasser en inclinant seulement la tête.
  • Ne pas placer plus d’un enfant dans une balançoire destinée à n’en accueillir qu’un seul.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en analysant 47 décès dans ces différents dispositifs de 2004 à 2008. Ces cas avaient été rapportés à la US Consumer Product Safety Commission, une agence gouvernementale qui réglemente la vente et la production des biens de consommation.


Sources : Eureakalert et The Journal of Pediatrics

Partager

À lire aussi