Dépression chez les pères: des effets sur les enfants

Dépression chez les pères: des effets sur les enfants

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La dépression chez un père aurait des effets aussi importants sur le développement de son enfant que celle de la mère, selon des chercheurs.
Agence Science-Presse

23 mars 2015 | La dépression d’un père aurait des effets aussi importants sur le développement de son enfant que celle de la mère, avancent des chercheurs américains.

Les résultats de cette étude indiquent en effet que les tout-petits dont le père ou la mère a des problèmes de santé mentale connaîtraient plus souvent des troubles de comportement comme de l’agressivité, de l’anxiété ou de la tristesse. Les émotions du père affecteraient un enfant au même titre que celles de la mère. Par exemple, les parents souffrant de dépression auraient moins de contacts visuels et interagiraient moins avec leur enfant, expliquent les chercheurs. L’enfant risque alors davantage d’avoir de la difficulté à développer des émotions saines et un attachement solide avec son parent.

Les auteurs de l’étude insistent donc sur la nécessité de détecter et traiter la dépression chez les pères de la même façon que chez les mères. Les hommes seraient d’ailleurs particulièrement sensibles à la dépression lors de la naissance d’un enfant.

De plus, les parents qui présentent des signes de dépression peu après la naissance de leur bébé seraient nombreux à en éprouver 3 ans plus tard. Selon les chercheurs, il faut donc réagir rapidement pour aider les parents dépressifs et ainsi briser le cycle de la dépression.

Cette étude a été menée à l’aide d’un questionnaire distribué auprès de 199 couples ayant un enfant de 3 ans. Ces parents avaient aussi participé à un autre projet de recherche sur la dépression à la naissance de leur enfant.


Sources : Science Daily et Couple and Family Psychology : Research and Practice

Partager

À lire aussi