Tests médicaux: des clowns pour diminuer l'anxiété et la douleur

Tests médicaux: des clowns pour diminuer l'anxiété et la douleur

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La présence d’un clown thérapeutique soulagerait l’anxiété et la douleur chez les enfants qui subissent des tests médicaux.

14 novembre 2014 | Subir des tests médicaux peut être angoissant pour les enfants, particulièrement lorsque des aiguilles sont utilisées. Des études ont démontré que les clowns thérapeutiques peuvent être un remède simple à ce problème.

Selon une récente étude israélienne menée auprès de 92 jeunes patients, la présence d’un clown thérapeutique soulagerait l’anxiété et la douleur chez les enfants qui subissent un test d’allergie cutanée. La présence d’un clown aurait également eu un impact positif sur l’anxiété des parents.

Au Québec, 2 chercheuses sont arrivées à la même conclusion lors d’une étude menée en 2013. Elles ont observé 30 enfants qui devaient subir l’installation d’un soluté, un vaccin, une ponction ou une infiltration dans un centre hospitalier. Selon leurs résultats, 80 % des parents et des infirmières ont constaté que les clowns avaient réduit l’anxiété des enfants, et 70 % ont estimé que leur présence avait aussi diminué la douleur.

Lorsqu’il porte son attention sur les clowns, l’enfant serait moins anxieux concernant son traitement et sa perception de la douleur diminuerait par le fait même. De plus, la plupart des infirmières et des parents ont affirmé que la présence de clowns thérapeutiques a permis de créer une complicité entre eux.

Les infirmières ont toutefois exprimé une petite crainte : elles redoutent que l’enfant garde en souvenir que « les clowns font rire et que les infirmières font pleurer ».


Sources : Science Daily, Allergy et CHUQ


Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

Partager

À lire aussi