Des superpoux résistants aux traitements

Des superpoux résistants aux traitements

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Selon une étude, 97 % des poux prélevés étaient des superpoux résistants à deux insecticides souvent utilisés pour éliminer ces petites bestioles.
Agence Science-Presse

31 mars 2014 | Les traitements traditionnels pour éliminer les poux ne seraient plus efficaces, selon des chercheurs qui ont scruté les poux recueillis chez 121 Canadiens et 115 Américains.

Selon leurs résultats, 97 % des poux canadiens et 99,6 % des poux américains étaient des superpoux résistants à la pyréthrine et à la perméthrine, deux insecticides couramment utilisés pour éliminer ces petites bestioles.

Ces produits provoquent habituellement la paralysie, puis la mort des poux. Mais voilà, leurs cellules nerveuses y seraient maintenant insensibles en raison d’une mutation favorisant leur survie. La mauvaise utilisation des lotions contenant ces insecticides expliquerait en partie cette résistance. Par exemple, certains parents emploieraient une seule bouteille de lotion pour plusieurs enfants, ce qui en diminuerait l’efficacité.

Les premiers cas de résistance ont été signalés en France en 1994, puis dans les années 2000 aux États-Unis et au Royaume-Uni. Aujourd’hui, le tiers des consommateurs aurait du mal à éliminer les poux avec ces insecticides.

Des alternatives?

Selon les chercheurs, ces résultats démontrent qu’il est nécessaire de développer de nouvelles approches pour enrayer les poux. Des lotions avec de nouveaux modes d’action ont récemment été commercialisées aux États-Unis. D’autres pays qui ont tourné le dos aux produits traditionnels favorisent l’utilisation d’huiles essentielles de plantes qui contiennent des molécules insecticides.

On retrouve sur le marché des traitements sans insecticides et à base de substances naturelles contre les poux qui sont recommandés par les instances de santé publique (NYDA®, Zap® et Resultz®). Aucun cas de résistance n’a été rapporté en lien avec ces lotions. Ces produits sont toutefois déconseillés pour les enfants de moins de 2 ans. De plus, le Zap® et le Resultz® tuent les poux, mais n’ont pas d’effet sur les lentes.


Sources : Le Devoir et Journal of MedicalEntomology

Partager

À lire aussi