Emmailloter bébé: risqué pour sa sécurité?

Emmailloter bébé: risqué pour sa sécurité?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’emmaillotage des poupons augmenterait le risque de mort subite et de suffocation, met en garde l’association des infirmières de l’Ontario.
Agence Science-Presse

10 mars 2014 | L’emmaillotage, une technique consistant à envelopper bébé dans une petite couverture pour restreindre ses mouvements, poserait des problèmes pour sa sécurité, met en garde l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIO).

Dans un document sur les pratiques de sommeil sécuritaires, publié récemment par l’AIIO, on peut lire que les poupons emmaillotés auraient souvent trop chaud, un facteur associé à la mort subite du nourrisson. Le risque serait encore plus grand si l’enfant est déposé sur son ventre pour dormir. De plus, la couverture utilisée pour emmailloter pourrait se desserrer et alors couvrir le visage du bébé, augmentant le danger de suffocation.

Par ailleurs, l’emmaillotage amplifierait la fréquence des infections respiratoires et mettrait une pression trop importante sur les poumons. Enfin, les nourrissons emmaillotés trop serrés pourraient aussi développer des problèmes aux hanches.

L’emmaillotage existe depuis très longtemps, mais cette pratique a connu un regain de popularité ces dernières années en raison de la parution de livres en vantant les mérites. Les parents utilisent cette technique entre autres pour favoriser le sommeil de leur enfant puisqu’elle évite que celui-ci se réveille en sursautant. Les experts croient toutefois que les sursauts constituent un mécanisme de protection important pour le nouveau-né et qu’il serait risqué de les limiter.

À ce jour, les données scientifiques ne suffisent pas pour émettre des recommandations formelles contre l’emmaillotage. Cependant, l’AIIO recommande aux parents et aux professionnels de la santé de faire preuve de prudence. D’ailleurs, au Canada, très peu d’hôpitaux approuvent l’emmaillotage même si dans les faits, certaines infirmières continuent de l’employer.

Pour assurer un sommeil sécuritaire, les parents devraient également suivre les recommandations suivantes :

  • toujours coucher le nourrisson sur le dos;
  • choisir un lit de bébé conforme à la réglementation canadienne;
  • ne pas placer de couvertures, de jouets, d’oreillers et de bordures de protection dans le lit de l’enfant;
  • pour garder bébé au chaud, préférer un vêtement pour nourrisson qui ne risque pas de couvrir sa tête et dans lequel il ne peut pas rester pris. Le rapport de l’AIIO suggère des sacs de nuit (gigoteuse) comme solution de rechange aux couvertures traditionnelles.


Sources : Globe and Mail et Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario

Partager

À lire aussi