En sécurité, même dans le panier d'épicerie!

En sécurité, même dans le panier d'épicerie!

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’utilisation de paniers d’épicerie serait souvent la cause de graves blessures chez les enfants, principalement à la tête.

Agence Science-Presse

30 janvier 2014 | Une étude américaine met en garde les parents contre un objet en apparence inoffensif : le panier d’épicerie.

Selon de récentes données, en moyenne 24 000 enfants américains se retrouvent à l’urgence chaque année pour une blessure liée à l’utilisation d’un chariot d’épicerie. Dans 70 % des cas, l’enfant tombe du panier. La majorité des blessures recensées touche la tête. Ce type de blessure a d’ailleurs connu une hausse de 200 % de 1990 à 2011, en particulier chez les bébés et les bambins.

On compte aussi parmi les autres sources de blessures : les paniers qui basculent, les enfants qui courent et se cognent contre un chariot ainsi que les doigts, les bras ou les jambes coincés dans les paniers.

Au Québec
Dans la région de Montréal depuis 5 ans, près de 400 enfants se sont blessés en tombant d’un panier d’épicerie. Plusieurs d’entre eux ont subi de très graves blessures à la tête (un traumatisme crânien ou une commotion cérébrale dans 75 % des cas). D’autres ont subi des lacérations au visage, sur les bras ou sur les jambes. Des fractures aux bras et aux jambes ont aussi été rapportées.

Quelques mesures simples peuvent réduire la fréquence des blessures liées à l’utilisation des paniers d’épicerie, soulignent toutefois les chercheurs.

  • Éviter, si possible, d’asseoir l’enfant dans un chariot. Privilégier une poussette ou un porte-bébé pour les bébés et encourager les plus vieux à marcher.
  • Choisir un panier sécuritaire avec un système de retenue et des roues en bon état.
  • Préférer les paniers dont le siège pour enfant est près du sol, par exemple ceux dotés d’une petite voiture à l’avant.
  • Pour les paniers munis d’un siège, bien attacher le tout-petit et demeurer avec lui en tout temps.
  • Ne pas déposer un siège de bébé sur le chariot.
  • Ne pas laisser un enfant se mettre debout dans le panier, ni s’asseoir dans la portion destinée aux achats, ni s’accrocher à l’extérieur du panier.
  • Ne pas permettre qu’un enfant plus vieux pousse un panier dans lequel un plus jeune est assis, car il est très facile de faire renverser un panier.


Mise à jour : 18 mars 2014

Sources : HealthDay, Clinical Pediatrics, Pediatrics et Hôpital de Montréal pour enfants

Partager

À lire aussi