Fessée: des effets aussi sur le langage

Fessée: des effets aussi sur le langage

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La fessée aurait des conséquences à long terme sur le développement du langage et le comportement des enfants.

Agence Science-Presse — La fessée aurait des effets négatifs à long terme sur le langage et le comportement des enfants, révèle une nouvelle étude américaine.

Les auteurs de l’étude ont examiné la fréquence à laquelle était donnée la fessée à des enfants à 3 ans et à 5 ans. Puis, les chercheurs ont évalué le comportement et le vocabulaire de ces enfants à 9 ans.

Les résultats de cette vaste étude menée auprès d’environ 2 000 familles indiquent que :

  • 2 fessées ou plus par semaine administrées par le père à 5 ans seraient associées à une moins bonne compréhension du langage à 9 ans, ce qui pourrait nuire à la réussite scolaire de ces enfants;
  • 2 fessées ou plus par semaine données par la mère à 3 ans seraient associées à des comportements agressifs et au refus de respecter les consignes à 9 ans;
  • 1 fessée ou plus par semaine administrée par la mère à 5 ans serait aussi associée à des comportements agressifs et au refus de respecter les consignes à 9 ans.

Jusqu’à maintenant, plusieurs études ont exposé les risques liés à la fessée et aucune n’a encore démontré qu’il existait des effets positifs liés aux punitions corporelles. La Société canadienne de pédiatrie décourage d’ailleurs fortement le recours à la fessée comme mesure de discipline.

Parmi les parents ayant participé à l’étude américaine, 57 % des mères et 40 % des pères ont avoué administrer des fessées 2 fois ou plus par semaine à leur enfant de 3 ans. Au Québec, 35 % des parents ont affirmé, en 2012, avoir recours à la punition corporelle.


Source : HealthDay

25 octobre 2013

Partager

À lire aussi