Maladie pieds-mains-bouche: une nouvelle souche circule

Maladie pieds-mains-bouche: une nouvelle souche circule

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Une nouvelle souche de la maladie a récemment fait son apparition en Amérique du Nord.

29 août 2012 - L’été et l’automne sont les saisons propices à l’éclosion de la maladie pieds-mains-bouche, une infection infantile bénigne caractérisée par des éruptions de boutons surmontés de petite cloques. Une nouvelle souche de la maladie a récemment fait son apparition en Amérique du Nord, mais les parents peuvent être rassurés : même si elle provoque davantage d’éruptions cutanées, elle n’est pas plus dangereuse que la forme habituelle de la maladie.

La nouvelle souche du virus (Coxsackie A6) provient d’Afrique et d’Asie. Il ne s’agit toutefois pas de l’inquiétant entérovirus 71 qui est plutôt rare ici, mais qui a fait plusieurs petites victimes cet été sur le continent asiatique.

La maladie pieds-mains-bouche touche habituellement les moins de 5 ans. Or, la nouvelle souche affecte également les enfants un peu plus âgés. Outre les boutons plus nombreux qui apparaissent parfois en grappe, les symptômes ne diffèrent pas de la forme habituelle, selon des pédiatres américains qui ont reçu, ces derniers mois, la visite de plusieurs petits patients infectés.

Au Québec, l’Institut national de santé publique ne possède pas de données sur l’apparition du nouveau virus puisque la maladie pieds-mains-bouche n’est pas à « déclaration obligatoire » et ne fait pas l’objet d’un programme de surveillance provinciale.

Les symptômes

Les boutons avec vésicules sont la principale caractéristique de la maladie. Ils peuvent apparaître à plusieurs endroits, mais on les retrouve principalement sur la paume des mains, la plante des pieds et les fesses. Des boutons pourraient aussi être présents à l’intérieur de la bouche. L’enfant peut avoir de la toux, de la fièvre, des maux de tête, de la diarrhée ou même vomir.

Les cas de « pieds-mains-bouche » guérissent généralement après 7 jours, sans traitement. Il n’est donc pas nécessaire de consulter un médecin à moins que les symptômes durent ou s’aggravent. Par contre, il est possible de soulager l’enfant avec des gargarismes d’eau salée et de baisser la fièvre avec de l’acétaminophène. Il est important de veiller à ce que l’enfant boive beaucoup. Si des signes de déshydratation apparaissent, une visite à l’urgence s’impose.

Durant la période de contagion — environ une semaine— la maladie se transmet facilement au contact des mains, des aliments, des sécrétions et des selles. Le virus peut toutefois rester présent dans les selles durant au moins 2 mois.

Une geste simple de prévention : le lavage des mains. Il faut veiller à ce que l’enfant se lave les mains ainsi que tous les membres de la famille ou les personnes en contact avec l’enfant malade.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

Partager

À lire aussi