Êtes-vous un bon exemple?

Êtes-vous un bon exemple?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Une étude relie l’obésité infantile et la manière des parents d’élever leurs enfants. Le temps passé devant la télévision serait notamment en cause.

3 juillet 2012 — Si les enfants ne bougent pas assez, cela ne serait pas que la faute de la télévision. Les chercheurs ont observé que les parents qui sont impliqués ou présents auraient des enfants aux comportements moins sédentaires : ils regarderaient la télévision en moyenne 30 minutes de moins que ceux ayant des parents désengagés ou plus absents.

« À un jeune âge, bouger est essentiel à l’enfant. C’est pourquoi il ne devrait pas passer des heures devant la télévision ou à jouer aux jeux vidéos », relève David Schary, un étudiant au doctorat au College of Public Health and Human Sciences de l’Université d’État de l’Oregon. Il encourage tous les parents à surveiller combien de temps leur enfant est inactif et à augmenter l’activité physique : même 5 minutes de plus peuvent faire une différence, car les minutes s’additionnent.

Selon Statistique Canada, un peu plus de17 % des enfants de 6 ans et plus ont un surplus de poids et 9 % sont obèses.

Plus important encore, les parents devraient jouer avec leur enfant et encourager leur enfant à être actif physiquement en étant actif avec eux. Sans bouleverser leur horaire, il suffit de trouver des moyens d’ajouter quelques minutes d’activité tous les jours, pour soi et son enfant. C’est en effet lorsque les parents jouent avec leur enfant que cela aurait le plus d’impact. Cependant, regarder son enfant jouer ou le conduire faire une activité, pourrait aussi faire une différence.

L’étude, réalisée auprès de 164 parents d’enfants de 2 ans à 5 ans, montre que seulement un enfant sur deux bouge assez la semaine, soit 3 heures par jour de jeu actif (sauter, grimper aux arbres, courir...), selon les recommandations du National Association for Sport and Physical Education (NASPE).

La fin de semaine, la proportion augmente légèrement avec 65 % d’enfants suffisamment actifs. Mais quel que soit le style parental, la plupart des enfants passent entre 4 heures et 5 heures à pratiquer des activités sédentaires (dessin, casse-têtes…), ce qui est beaucoup trop à cet âge.

Les chercheurs ont également regardé le temps passé devant un écran : plus de 79 % des filles et des garçons en regardent 2 heures et plus par jour. Le temps passé devant les écrans augmente encore la fin de semaine.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Crédit photo : Dreamstime.com

Partager

À lire aussi