Écrans solaires: méfiez-vous des FPS élevés et de l'oxybenzone

Écrans solaires: méfiez-vous des FPS élevés et de l'oxybenzone

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


4 juin 2010 – Pas facile de choisir, devant les étalages toujours plus volumineux de crèmes solaires! C’est justement pour aider les consommateurs à s’y retrouver que l’organisme Environmental Working Group1 évalue annuellement une grande partie des produits de protection solaires offerts sur le marché.

Leurs recommandations à l’issu du banc d’essai 2010 : méfiez-vous des produits affichant un facteur de protection solaire (FPS) supérieur à 50 et évitez les crèmes contenant de l’oxybenzone chez les enfants.

Le problème des produits affichant un FPS de plus de 50, c’est qu’il n’existe actuellement pas de tests prouvant cette efficacité. Il s’agit donc davantage d’un élément de marketing.

De plus, le groupe a remarqué que ces produits à indice élevé procurent un faux sentiment de sécurité. Non seulement les gens sont portés à rester plus longtemps sous le soleil, mais ils ont aussi tendance à appliquer et réappliquer moins d’écrans solaires.

Utiliser une quantité insuffisante diminue grandement la protection réelle du produit. Par exemple, avec le quart de la quantité recommandée, un facteur 30 équivaut à un FPS de 2,3, et un facteur 15 à un FPS de 2. On recommande généralement d’utiliser 2 mg/cm2.

Par ailleurs, le groupe reproche à plusieurs produits de contenir des ingrédients pouvant comporter des risques pour la santé, en particulier pour les enfants. La présence d’oxybenzone inquiète, puisque plusieurs études ont démontré qu’il pouvait causer des allergies et que, une fois absorbé par la peau, il pouvait se comporter comme des oestrogènes à l’intérieur du corps. Même si d’autres études sont nécessaires, on recommande actuellement de ne pas utiliser ce type de produits chez les enfants.

L’autre ingrédient à éviter est le rétinyl palmitate, une forme de vitamine A. Selon des essais menés sur des souris par la Food and Drug Administration (FDA), il serait instable sous le soleil et augmenterait les dommages sur la peau.

Les meilleurs choix? Les produits contenant de l’oxyde de zinc ou du dioxyde de titane, des ingrédients minéraux qui ne sont pas absorbés par la peau et qui protègent aussi des UVA.

Le groupe a testé 1 400 produits de toutes sortes : crèmes, bâtons applicateurs, vaporisateurs, maquillage, etc. Ils sont notés sur 10 et répartis en 3 catégories : Recommandés (0 à 2), Médiocres (3 à 6) et À éviter (7 à 10). Seulement 39 produits « écrans pour la plage » et « écrans pour le sport » sont parmi les produits recommandés. Pour voir la liste.

Il est déconseillé d’appliquer un écran solaire aux enfants de moins de 6 mois en raison, entre autres, des réactions allergiques que cela pourrait causer. Pour éviter les coups de soleil, recherchez plutôt les endroits à l’ombre et, n’en déplaise à votre tout-petit, ne sortez jamais sans son chapeau.

 

Claudia Morissette – Naitreetgrandir.net

 

1. L’Environmental Working Group est un organisme américain sans but lucratif voué à la recherche en environnement. Il publie un guide annuel sur les produits de protection solaire depuis 4 ans.

Partager

À lire aussi