Récupérer après l'accouchement

Récupérer après l'accouchement
L’accouchement est un exercice très exigeant pour votre corps. La récupération peut donc prendre quelques semaines.


L’accouchement est un exercice très exigeant pour le corps. La récupération peut donc prendre quelques semaines. Voici les principales préoccupations qui peuvent survenir après l’arrivée du bébé.

Contractions utérines (tranchées)

Après la naissance, les contractions de l’accouchement font place aux tranchées, des contractions qui servent à réduire la taille de l’utérus et à éviter une trop grande perte de sang. L’utérus ne reprendra toutefois sa taille normale qu’environ 4 à 8 semaines plus tard.

Les tranchées ressemblent à des crampes menstruelles. Elles sont plus fortes pendant les tétées chez les femmes qui allaitent. En général, elles sont plus importantes pour les femmes dont ce n’est pas le premier accouchement. Si les tranchées provoquent beaucoup d’inconfort, vous pouvez prendre de l’ibuprofène (AdvilMD) pour soulager votre douleur, à moins d’un avis contraire d’un professionnel de la santé. Cependant, si la douleur au ventre ou aux parties génitales est trop importante ou si elle est accompagnée de fièvre, consultez un médecin.

Pertes vaginales (lochies)

Il est normal de transpirer beaucoup après l’accouchement. Cela est dû aux changements hormonaux et à la baisse du volume sanguin.

Immédiatement après l’accouchement, une nouvelle mère perd environ 500 ml de sang. Les pertes sanguines peuvent durer de 10 jours à 6 semaines. Au début, elles sont rouge clair et plus abondantes que lors des menstruations. Certaines femmes peuvent aussi perdre des caillots de sang. Si ceux-ci sont plus gros qu’une balle de golf ou un oeuf, il est préférable de consulter un médecin.

Après la première semaine, les saignements diminuent et deviennent de moins en moins abondants. Ils changent aussi de couleur pour passer du rouge au rose ou brun puis au jaune ou blanc. Ils peuvent être présents de façon irrégulière jusqu’à 6 semaines.

Il est recommandé d’utiliser des serviettes hygiéniques et d’éviter les tampons pendant cette période. En effet, l’introduction d’objets dans le vagin augmente le risque d’infection. Au début, changez votre serviette hygiénique régulièrement, c’est-à-dire au moins à toutes les 4 heures.

Si les saignements augmentent au lieu de diminuer et sentent mauvais, ou si vous faites de la fièvre, communiquez avec l’établissement où vous avez accouché afin de recevoir les soins appropriés. Vous devriez aussi consulter un médecin si vous remplissez plus d’une serviette hygiénique par heure.

Soins du vagin et du périnée

Après l’accouchement, le vagin et le périnée peuvent être gonflés et endoloris. Cet inconfort peut être plus important si vous avez subi une déchirure ou une épisiotomie. Ces douleurs peuvent durer quelques semaines et sont plus importantes lorsque vous marchez ou que vous êtes assise. Si vous êtes inconfortable, vous pouvez vous asseoir sur un oreiller.

Dans les premiers jours suivant l’accouchement, vous pouvez appliquer de la glace ou un sac froid sur la région douloureuse. Vous pouvez aussi prendre un bain de siège dans de l’eau tiède pendant 10 à 15 minutes, plusieurs fois par jour. Assurez-vous alors que la baignoire est propre. De plus, n’utilisez pas d’huile, de savon parfumé ou de bain moussant. Enfin, séchez bien cette région avant de vous habiller.

Lorsque vous allez aux toilettes, essuyez-vous en tapotant doucement de l’avant vers l’arrière. Lavez-vous les mains avant et après. Pendant les premiers jours, utilisez un flacon d’eau pour nettoyer votre vulve après avoir uriné ou être allée à la selle. Si vous avez eu des points de suture, vous n’avez pas à avoir peur qu’ils cèdent lorsque vous êtes à la toilette.

Votre médecin ou votre sage-femme pourrait aussi vous suggérer un médicament antidouleur en crème ou en onguent à appliquer localement. Si vous remarquez un gonflement anormal, une douleur qui s’aggrave ou la présence de pus, il peut s’agir d’une infection locale. Vous devriez alors consulter un professionnel de la santé.

Hémorroïdes et constipation

Constipation

Il est normal de ne pas aller à la selle pendant les premiers jours suivant l’accouchement, mais par la suite les selles devraient être régulières. La prise de certains médicaments comme les opiacés peut toutefois augmenter la constipation.

Pour diminuer la constipation, privilégiez des aliments frais ou peu transformés. Mangez également beaucoup de fibres (fruits frais, légumes, céréales de grains entiers, etc.) et buvez beaucoup d’eau (2 litres par jour). Le jus de pruneau et certains médicaments en vente libre (MétamucilMD, ColaceMD ou Lax-A-DayMD) contribuent à ramollir les selles.

Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des veines étirées et enflées dans la région de l’anus et du rectum. Il s’agit d’une complication assez fréquente à la suite de l’accouchement. Elles disparaissent habituellement quelques jours après la naissance. Les bains de siège peuvent soulager l’inconfort des hémorroïdes. Vous pouvez aussi utiliser un oreiller pour diminuer la douleur lorsque vous êtes assise.

Les hémorroïdes peuvent être douloureuses quand vient le temps d’aller à la selle. Il faut donc éviter de forcer et prévenir la constipation. Des onguents appliqués localement (ex. : Anusol HCMD) peuvent aussi vous aider.

Fuites urinaires

L’anesthésie pendant l’accouchement et les blessures occasionnées par la naissance peuvent avoir diverses conséquences urinaires. Dans les premiers jours, certaines femmes peuvent avoir de la difficulté à uriner et à vider complètement leur vessie. Faire couler un peu d’eau chaude sur le périnée ou ouvrir le robinet pour entendre l’eau couler peut aider.

Par ailleurs, la grossesse de même que les poussées et l’étirement des muscles pendant l’accouchement peuvent rendre le contrôle des fuites urinaires plus difficile, en particulier quand vous toussez, riez ou faites un effort physique. La situation devrait s’améliorer avec le temps. Les exercices de Kegel sont aussi bénéfiques pour diminuer les fuites urinaires. En attendant qu’elles disparaissent, vous pouvez porter une serviette hygiénique. Si la situation ne s’améliore pas, discutez-en avec votre médecin.

Fatigue

Pendant la grossesse, les hormones diminuent la chute des cheveux. Après la naissance, cet effet disparaît et ces cheveux tombent. La perte de cheveux dure environ 6 mois.

La plupart des femmes qui viennent d’accoucher ressentent un sentiment d’épuisement pendant quelques semaines. Il peut être fatigant de marcher et de bouger. Cette situation peut provoquer de la frustration et une certaine déprime. Si vous avez des douleurs musculaires dans tout le corps, il est toutefois préférable d’en parler à votre médecin.

Il est important de prendre les moyens nécessaires pour bien vous reposer. Ainsi, dans les premiers temps, essayez de dormir quand votre bébé dort. Il est aussi préférable de limiter le nombre de personnes qui vous rendent visite.

De plus, n’hésitez pas à demander l’aide de vos proches pour les repas, les tâches ménagères et le soin des enfants plus vieux. Prenez alors du temps pour relaxer avec un livre ou de la musique.

Relations sexuelles

Il est préférable d’attendre 4 à 6 semaines avant d’avoir des relations sexuelles et de ne rien insérer dans le vagin pendant cette période, ou au moins jusqu’à la fin des saignements. Cela permet de diminuer les risques de saignements abondants ou d’infections, d’éviter que les blessures au vagin ou au périnée s’aggravent et de permettre la cicatrisation. Il est également normal de ressentir moins de désir pendant les premiers mois suivants la naissance.

Certaines femmes peuvent ressentir un inconfort ou une sensibilité au moment des premières relations après l’accouchement. Essayer de se détendre sera bénéfique. Par ailleurs, l’allaitement peut causer une certaine sécheresse vaginale. Un lubrifiant à base d’eau peut alors être utilisé pour rendre les relations sexuelles plus agréables. Si l’inconfort persiste malgré tout, discutez de la situation avec votre professionnel de la santé ou avec une physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale.

Par ailleurs, l’utilisation d’un contraceptif est importante pour éviter une nouvelle grossesse non désirée, et ce, même si vous allaitez.

Perte de poids

Après l’accouchement, la nouvelle mère perd environ 4 à 5 kg (9 à 11 lb), ce qui correspond au poids du bébé, du placenta et du liquide amniotique. Le ventre peut demeurer flasque pour quelque temps, car les muscles ont été étirés pendant la grossesse.

Plusieurs mois seront nécessaires pour reprendre votre poids d’avant la grossesse. Il est important de privilégier une perte de poids graduelle. Essayez de ne pas perdre plus de 1 à 2 kg (2 à 4 lb) par mois. La meilleure façon d’y arriver est tout simplement de manger de façon équilibrée et de faire 15 à 30 minutes d’activité physique d’intensité moyenne chaque jour. En général, les femmes perdent la majorité du surplus de poids sans trop d’effort la première année. Si vous allaitez, cela peut aussi contribuer à la perte de poids.

Reprise des activités

Il est préférable d’attendre 2 à 3 semaines après la naissance pour reprendre l’exercice. En effet, l’étirement des muscles abdominaux et du bassin (plancher pelvien) pendant la grossesse et l’accouchement peut être important. De plus, la relaxine, une hormone produite en grande quantité pendant la grossesse, augmente le risque de blessures. Le retour à la normale peut donc prendre quelque temps.

Pour prévenir les fuites d’urine et les blessures, il faut reprendre les activités graduellement. Les muscles doivent être renforcés avant la reprise des activités sportives. Il est aussi suggéré de faire des exercices de rééducation des muscles abdominaux et du périnée régulièrement. Au besoin, consultez une physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale ou demandez conseil à votre médecin.

Commencez donc par reprendre vos activités quotidiennes. Si tout va bien, passez ensuite à 15 à 30 minutes d’activité physique d’intensité moyenne au moins 5 fois par semaine. Augmentez l’intensité selon votre tolérance. Si vous avez des fuites urinaires pendant l’exercice, c’est que vous n’êtes pas prête ou que votre contraction du plancher pelvien n’est pas adéquate. Favorisez aussi les activités sans impact et sans saut, comme la marche ou le yoga.

Récupérer après une césarienne

La récupération peut être plus longue après une césarienne. Même si vous n’avez pas accouché vaginalement, vous connaîtrez des pertes sanguines vaginales, des contractions, des fuites urinaires et de la constipation pendant quelque temps.

Vous ressentirez probablement des douleurs importantes dans les premiers jours et celles-ci peuvent mettre quelques semaines avant de disparaître. Vous pourriez donc avoir besoin d’antidouleurs pendant 1 à 2 semaines. N’hésitez pas à prendre les médicaments qui vous ont été prescrits de façon régulière. De plus, l’acétaminophène (TylénolMD) et l’ibuprofène (AdvilMD) sont en vente libre et sans danger pour l’allaitement.

Quelques précautions sont également nécessaires pendant les premières semaines pour favoriser la récupération :

  • Éviter de monter et de descendre les escaliers;
  • Privilégier la douche et éviter les bains ou les piscines;
  • Ne pas conduire pendant 4 semaines;
  • Éviter les activités comme le vélo, le jogging et les exercices d’aérobie pour les 6 premières semaines. On suggère toutefois de marcher 4 fois par jour dès le 2e jour et de passer au moins 8 heures en dehors du lit;
  • Ne pas soulever d’objets plus lourds que votre bébé pendant 6 semaines.

Soins de la plaie

Si vous avez des diachylons de rapprochements (Steri-StripsMD) qui ferment votre plaie, ils décolleront au bout de 7 jours ou vous pourrez les enlever. Les fils se dissoudront d’eux-mêmes. Si vous avez des agrafes, elles devront être retirées par le CLSC 3 à 7 jours après votre césarienne.

Lorsque vous prenez votre douche, lavez-vous avec un savon doux non parfumé et évitez de frotter la plaie. Asséchez-la bien et laissez-la à l’air libre le plus possible.

La plaie peut présenter une légère inflammation avec une rougeur autour. Il peut aussi y avoir un liquide clair comme de l’eau et sans odeur. Cela est normal et disparaît avec la guérison. Consultez toutefois votre médecin si :

  • la rougeur s’étend autour de la plaie de façon irrégulière;
  • la peau est chaude;
  • il y a une enflure autour ou un durcissement;
  • il y a un écoulement avec du pus;
  • la douleur à la plaie augmente et persiste.

La peau autour de la cicatrice peut aussi être insensible quelque temps après l’intervention. La sensation reviendra graduellement dans les mois qui suivent.

Il est conseillé de masser la cicatrice dès la 6e semaine pour diminuer les inconforts. Faites des mouvements circulaires de chaque côté de la cicatrice sans l’écarter, 5 minutes par jour.

 

À retenir

  • Récupérer de l’accouchement peut prendre plusieurs semaines.
  • Les principaux inconforts comprennent des contractions, des saignements vaginaux, des douleurs au périnée, des hémorroïdes, des fuites urinaires et de la fatigue.
  • Plusieurs mois peuvent être nécessaires pour retrouver son poids d’avant la grossesse.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Amélie Guay, M. Sc., ICP(C), infirmière clinicienne en pratique avancée – périnatalité, CHUM
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Décembre 2020

 

Photo : iStock.com/KatarzynaBialasiewicz

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ABOUT KIDS HEALTH. Récupération après la naissance et soins post-partum. www.aboutkidshealth.ca
  • Centre des naissances du CHUM. Prendre soin de soi : les premiers jours après l’accouchement. Montréal, Québec, 2019. www.chumontreal.qc.ca
  • Centre des naissances du CHUM. Prendre soin de soi : les premiers jours après une césarienne. Montréal, Québec, 2019. www.chumontreal.qc.ca
  • Centre des naissances du CHUM. Prendre soin de soi : les semaines suivant l’accouchement. Montréal, Québec, 2019. www.chumontreal.qc.ca
  • DORÉ, Nicole et Danielle LE HÉNAFF. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : guide pratique pour les mères et les pères. Québec, Institut national de santé publique du Québec. www.inspq.qc.ca
  • KIDS HEALTH. Recovering from delivery. kidshealth.org
  • MAYO CLINIC. Postpartum care: What to expect after a vaginal birth. www.mayoclinic.org
  • NHS CHOICES. Your body after the birth. www.nhs.uk
  • OFFICE ON WOMEN’S HEALTH. Recovering from birth. womenshealth.gov
  • Société des obstétriciens et gynécologues du Québec. Info Grossesse : post-partum – rétablissement vaginal. www.pregnancyinfo.ca
  • WEB MD. Vaginal Delivery Recovery. www.webmd.com

 

À lire aussi