Gérer les écrans: conseils pour les parents

Gérer les écrans: conseils pour les parents
Comment gérer le temps d’écran de votre enfant et vous assurer d’un contenu approprié?


Les écrans font partie du quotidien, mais ils peuvent être néfastes pour le développement d’un enfant s’ils prennent trop de place dans sa vie. Il est important d’apprendre aux enfants à les utiliser de façon responsable dès les premières utilisations. Les bonnes habitudes s’installent alors plus facilement.

Vous pourriez aussi vouloir lire :

Quelle est la limite de temps d’écran à ne pas dépasser?

Voici les recommandations émises par la Société canadienne de pédiatrie (SCP) et les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour le temps d’écran des enfants.

  • Avant 2 ans : Un tout-petit ne devrait pas être exposé à la télévision ou à tout autre écran. La SCP précise toutefois qu’un enfant de cet âge peut participer à de courts appels vidéo avec des adultes significatifs, comme ses grands-parents, afin de développer ou de maintenir la relation avec eux.
  • De 2 à 5 ans : Un enfant ne devrait pas passer plus de 1 heure par jour devant un écran, tous appareils confondus.
  • Après 5 ans : La SCP ne précise pas de temps d’écran maximal, mais les activités physiques, sociales et scolaires ainsi que le sommeil doivent toujours avoir priorité sur les écrans. Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures recommandent toutefois un temps d’écran maximal de 2 heures par jour.

En plus de respecter le temps recommandé, il est important de privilégier des applications à caractère éducatif. Le parent doit aussi être présent avec son tout-petit pendant l’utilisation d’un écran.

Comment encadrer l’utilisation des écrans chez les enfants?

Même si votre enfant trouve les écrans amusants, lui apprendre à bien s’en servir et lui fixer des limites est nécessaire. Voici ce que vous pouvez faire pour gérer l’utilisation des écrans à la maison et pour enseigner à votre enfant à les utiliser de façon responsable.

  • Accompagnez votre enfant lorsqu’il joue sur la tablette, l’ordinateur ou un téléphone intelligent plutôt que de le laisser seul. Vous pourrez ainsi discuter avec lui lorsqu’il fait des découvertes ou de nouveaux apprentissages.
  • Restez avec votre enfant lorsqu’il regarde la télévision ou une vidéo. Vous pourrez ainsi lui expliquer ce qui pourrait l’inquiéter, répondre à ses questions ou simplement discuter avec lui de son émission pour que cette activité passive devienne interactive.
  • Éteignez la télévision lorsque personne ne la regarde. Il a été démontré que le bruit de fond constant de la télévision nuit aux apprentissages des enfants.
  • Mangez vos repas sans télévision ni autre écran pour favoriser les échanges en famille. De plus, regarder un écran durant les repas est associé à une prise de poids. Quand vous et votre enfant vous concentrez sur l’émission ou la vidéo, vous êtes moins à l’écoute de vos signaux de faim et de satiété.
  • Parlez de l’utilisation des écrans à votre enfant dès qu’il commence à les utiliser. Si le dialogue est établi dès le départ, il sera plus simple d’établir un cadre cohérent par la suite et de créer un lien de confiance. Avec un cadre et des règles claires, votre enfant aura moins tendance à s’engager dans des comportements en ligne plus risqués.
  • Décidez avec votre enfant des moments où il peut utiliser les écrans, et ce, dès ses premières utilisations. Mieux vaut déterminer un moment précis et limité dans le temps plutôt qu’un peu tout le temps.
  • Débranchez si possible les écrans et rangez-les quand ils ne servent pas. Hors de la vue, ils sont moins tentants.
  • Placez les écrans dans une zone passante. Calculer le temps d’utilisation de votre enfant sera plus facile. En plus, cela vous donne l’occasion de discuter avec lui de ce qu’il aime en ligne.
  • N’installez pas une télévision ou un autre écran dans la chambre de votre enfant. S’il y en a, les risques qu’il regarde un contenu inapproprié sont plus grands. De même, les écrans nuiraient à son sommeil.
  • Mettez en place un contrôle parental sur les écrans qui le permettent. Vous pouvez aussi télécharger des applications de contrôle parental. Certains fournisseurs Internet offrent aussi un contrôle parental avec leur service. Vérifiez si vous y avez droit.
Votre enfant doit apprendre à tolérer l’ennui pour réussir à trouver différents moyens de se divertir et de se stimuler sans écran.
  • Limitez l’utilisation des écrans et encouragez votre enfant à faire d’autres activités (ex. : activité physique, jeux de société, dessin, bricolage, casse-têtes, chasse aux insectes, cachette). Il peut ainsi développer de nouveaux champs d’intérêt. En voiture, jouez à repérer certains objets (ex. : compter le nombre de voitures rouges) ou des mots qui commencent par « A », et ensuite par « B », etc.
  • Encouragez votre enfant à apprendre à éteindre lui-même l’écran dès qu’il est capable de le faire. C’est une façon positive de le responsabiliser et de l’aider à accepter que son émission ou son jeu est terminé. Cela lui apprend peu à peu l’autocontrôle.
  • Évitez d’enlever du temps d’écran pour punir votre enfant. Cela ne fera que rendre les écrans plus attirants. Par contre, vous pouvez exiger que certaines tâches soient faites avant de permettre à votre enfant d’utiliser un écran (ex. : ranger ses jouets, finir ses devoirs).
  • Prévenez votre enfant quelques minutes avant de lui demander d’éteindre son écran pour qu’il ne soit pas pris par surprise. S’il reste juste quelques minutes avant la fin de son émission, vous pouvez le laisser terminer. Le forcer à fermer l’écran peu de temps avant la fin d’une émission qu’il aime équivaudrait à éteindre votre écran 5 minutes avant la fin de votre série préférée!
  • Si votre enfant réagit par une crise de colère lorsqu’il est temps de fermer l’écran, restez calme et maintenez votre demande. Il est important que votre enfant soit capable d’arrêter une activité agréable quand c’est nécessaire. Cet apprentissage lui sera utile toute sa vie. De plus, votre enfant a besoin d’avoir des activités variées.
  • Soyez un modèle pour votre enfant en limitant votre propre utilisation des écrans. Évitez donc d’allumer un écran dès que vous avez un moment libre.
  • Fermez les écrans au moins 1 heure avant que votre enfant se couche afin de ne pas nuire à son sommeil.

Recommandation pour protéger les yeux

Pour prévenir des problèmes aux yeux, l’Ordre des optométristes du Québec recommande, tout comme la Société canadienne de pédiatrie, de limiter le temps passé devant les écrans. Pour reposer leurs yeux, les enfants devraient prendre des pauses de l’écran toutes les 30 minutes afin de regarder au loin de 1 à 2 minutes.

Comment choisir des contenus appropriés?

Enfants qui jouent à un jeu vidéo
  • Assurez-vous que les films, les émissions, les vidéos et les applications auxquels votre enfant est exposé correspondent à vos valeurs et qu’ils ne comportent aucun acte de violence ni aucun personnage qui pourrait l’effrayer. Vous pouvez consulter le site Entertainment Software Rating Board, qui offre un classement des jeux vidéo et des applications en fonction de l’âge.
  • Choisissez les émissions de télévision en fonction du plus jeune enfant présent.
  • Favorisez les applications qui demandent à votre enfant de réfléchir et de participer activement au jeu plutôt que les activités passives comme le balayage répétitif de l’écran.
  • Choisissez des applications qui favorisent les interactions sociales. Par exemple, certaines offrent la possibilité de réaliser un dessin à plusieurs ou encouragent à communiquer.
  • Optez pour des applications qui permettent à votre enfant de faire des liens avec ce qui l’entoure. Par exemple, une application qui l’invite à trouver des objets en forme de triangle dans la maison et à les photographier avec votre aide sera plus enrichissante qu’une autre où il doit simplement reconnaître un triangle parmi d’autres formes.
Ne vous fiez pas uniquement à la mention « contenu éducatif » pour choisir une application, car il n’existe pas de norme à ce sujet.
  • Consultez le site canadien IDÉLLO pour vous aider à faire un choix parmi la variété de contenus éducatifs conçus pour les tablettes. Ce site propose des évaluations d’applications réalisées par des experts indépendants.
  • Testez les applications avant de laisser votre enfant les utiliser et regardez bien les options offertes. Vous découvrirez ainsi si le jeu convient à l’âge de votre enfant. Privilégiez les contenus qui permettent de faire des apprentissages.
  • Choisissez des applications sans publicités. En bas âge, votre enfant n’a pas la maturité nécessaire pour différencier la publicité des autres contenus. S’il y est trop exposé, il risque de vous faire sans cesse des demandes pour obtenir ce qu’il a vu à l’écran. Par ailleurs, portez attention à la mention « achats intégrés ». Cela veut dire que vous devrez payer pour poursuivre le jeu, même si au départ il est gratuit.
  • Ne laissez pas votre enfant regarder des émissions destinées aux adultes (ex. : séries, émissions policières et bulletins d’informations), car de plus en plus d’études démontrent que leur contenu peut affecter les enfants. Si votre enfant est exposé à ce type d’émission, un adulte devrait être présent afin de lui expliquer ce qu’il voit à l’écran et de répondre à ses questions.
  • Lorsqu’il est plus âgé, encouragez votre enfant à vous avertir s’il est exposé à un contenu étrange, violent ou inapproprié en ligne. Expliquez-lui que c’est pour sa sécurité.

Enfants trop exposés aux publicités sur les écrans?

À la télévision et sur Internet, les enfants voient de nombreuses publicités d’aliments non sains pour la santé. Cela peut les inciter à vouloir manger des produits contenant beaucoup de gras, de sel ou de sucre, selon une étude canadienne.
Les enfants peuvent aussi être exposés aux publicités en ligne par l’entremise des jeux vidéo gratuits et de plateformes comme YouTube. Ces jeux et plateformes ne respectent pas vraiment les règles émises concernant la publicité faite aux enfants.
Si votre enfant est exposé à de la publicité, expliquez-lui comment elle fonctionne et quel est son objectif. Vous pouvez aussi choisir des applications qui ne contiennent pas de publicités.

À retenir

  • Apprendre à votre enfant à se servir des écrans de façon responsable est important, car les habitudes se prennent plus facilement dès le début.
  • Même si les écrans font partie du quotidien, vous devez fixer des limites claires à votre enfant afin qu’il consacre aussi suffisamment de temps à d’autres activités liées aux saines habitudes de vie (activités physiques, alimentation, sommeil, etc.).
  • Il existe du contenu éducatif sur les écrans, mais votre enfant apprend mieux si vous êtes avec lui lorsqu’il les utilise.
Naître et grandir

Révision scientifique : Dre Marie-Anne Sergerie, Ph. D., psychologue
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2024

Photos : GettyImages/Geber86, katleho Seisa et anandaBGD

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • AMERICAN ACADEMY OF PEDIATRICS. « Media use by children younger than 2 years », Pediatrics, vol. 128, no 5, 2011, p. 1040-1045. publications.aap.org
  • BRICEÑO, Catalina et Marie-Claude DUCAS. Parents dans un monde d’écrans : comment vous brancher à l’univers de vos enfants de 0 à 18 ans. Montréal, Les Éditions de l’Homme, 2019, 256 p.
  • BOSTON CHILDREN’S DIGITAL WELLNESS LAB. digitalwellnesslab.org
  • CHONCHAIYA, Weerasak et Chandhita PRUKSANANONDA. « Television viewing associates with delayed language development », Acta Paediatrica, vol. 97, no 7, 2008, p. 977-982. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • CHRISTAKIS, Dimitri A. « Interactive media use at younger than the age of 2 years: Time to rethink the American Academy of Pediatrics Guideline? », JAMA Pediatrics, vol. 168, no 5, 2014, p. 399-400. archpedi.jamanetwork.com
  • CYBERDEPENDANCE.CA. cyberdependance.ca
  • DELOACHE, Judy S. et autres. « Do babies learn from baby media? », Psychological Science, vol. 21, no 11, 2010, p. 1570-1574. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Technologie en éducation de la petite enfance. 2021. enfant-encyclopedie.com
  • HABILOMÉDIAS. Jeunes Canadiens dans un monde branché, Phase IV : tendances et recommandations. 2023. habilomedias.ca
  • HABILOMÉDIAS. Recommandations – Jeunes Canadiens dans un monde branché. 2023. habilomedias.ca
  • JOHNSON, Matthew. Ce que tous les parents devraient savoir à propos du temps d’écran : avis d’un expert. 2017. habilomedias.ca
  • LERNER, Claire et Rachel BARR. Screen Sense : Setting the Record Straight. Research-Based Guidelines for Screen Use for Children Under 3 Years Old. 2015. eric.ed.gov
  • MADIGAN, Sheri et autres. « Association Between Screen Time and Children’s Performance on a Developmental Screening Test », JAMA Pediatrics, vol. 173, no 3, 2019, p. 244-250. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • ORDRE DES OPTOMÉTRISTES DU QUÉBEC. Avis de l’Ordre des optométristes du Québec : consultation sur l’utilisation des écrans et la santé des jeunes du ministère de la Santé et des Services sociaux. 2021. ooq.org
  • PAGANI, L.S. et autres. « Early childhood television viewing and kindergarten entry readiness », Pediatric Research, vol. 74, no 3, 2013, p. 350-355. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • PAUSE. Écrans : protéger les bébés et les petits enfants. 2022. pausetonecran.com
  • REILLY, John J. et autres. « Early life risk factors for obesity in childhood: Cohort study », BMJ, vol. 330, no 7504, juin 2005, p. 1357. ncbi.nlm.nih.gov
  • SERGERIE, Marie-Anne. Cyberdépendance : quand l’usage des technologies devient un problème. Montréal, Les Éditions La Presse, 2020, 240 p.
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Les médias numériques : la promotion d’une saine utilisation des écrans chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Document de principes. 2019. cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le temps d’écran et les enfants d’âge préscolaire : la promotion de la santé et du développement dans un monde numérique. Document de principes. 2022. cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le temps d’écran et les jeunes enfants. 2022. soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Soins de nos enfants. Le temps d’écran et les médias numériques : des conseils aux parents d’enfants d’âge scolaire et d’adolescents. 2019. soinsdenosenfants.cps.ca
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PHYSIOLOGIE DE L’EXERCICE. Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures : une approche intégrée regroupant l’activité physique, le comportement sédentaire et le sommeil. csepguidelines.ca
  • TAMANA, Sukhpreet K. et autres. « Screen-time is associated with inattention problems in preschoolers: Results from the CHILD birth cohort study », PLoS ONE, vol. 14, no 4, 2019. journals.plos.org
  • YOUNG, Justin G. et autres. « Touch-screen tablet user configurations and case-supported tilt affect head and neck flexion angles », Work, vol. 41, no 1, 2012, p. 8191. ncbi.nlm.nih.gov
  • ZIMMERMAN, Frederick J. et autres. « Associations between media viewing and language development in children under age 2 years », The Journal of Pediatrics, vol. 151, no 4, 2007, p. 364368. jpeds.com
  • ZIMMERMAN, Frederick J. et autres. « Television and DVD/video viewing in children younger than 2 years », JAMA Pediatrics, vol. 161, no 5, 2007, p. 473-479. archpedi.jamanetwork.com

Partager

À lire aussi