7 à 8 ans: le développement affectif

7 à 8 ans: le développement affectif

À mesure qu’il grandit, votre enfant apprend à gérer et à exprimer ses émotions. Suivez les étapes de son développement affectif entre 7 et 8 ans.

Le développement affectif permet à l’enfant de comprendre, d’exprimer et de gérer les émotions qu’il ressent à mesure qu’il grandit. Dans ses relations avec son entourage, l’enfant développe aussi sa capacité à reconnaître et à interpréter les émotions des autres, ce qui l’aide à tisser des liens avec les gens qui l’entourent.



Développement affectif de 7 à 8 ans

À cet âge :

  • votre enfant est capable de différencier plusieurs émotions semblables, par exemple : déception et tristesse, joie et fierté, colère et jalousie;
  • il utilise des stratégies plus complexes pour s’adapter à une situation émotive, comme tenter de résoudre le problème en cherchant des solutions, régler le conflit en faisant des compromis ou s’éloigner de la situation s’il se sent moins en contrôle;
  • il est capable de prendre en considération plusieurs facteurs en même temps pour comprendre une situation émotive. Par exemple, avec une personne triste, il peut se fier à ce qu’il observe ou à ce qu’il connaît de la personne ou de la situation pour comprendre ce qui se passe;
Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information dans ce site Web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, consultez un médecin.
  • votre enfant comprend que, face à une même situation, les réactions émotives peuvent varier d’une personne à l’autre. Par exemple, il sait que certains enfants ont peur et reculent quand ils voient un chien, alors que d’autres sautent de joie;
  • il comprend les normes sociales et sait quelle est la meilleure manière d’exprimer ses émotions selon le milieu dans lequel il se trouve. Il tente de s’y conformer pour être accepté des autres;
  • il comprend que les adultes qui l’entourent ne peuvent pas répondre à ses demandes immédiatement. Il est capable d’attendre, avec plus de calme et de patience;
  • il veut être aimé et accepté, il est de plus en plus sensible à ce que les autres pensent de lui;
  • votre enfant a une évaluation plus réaliste de ses capacités. Le développement de son estime de soi l’aide à mieux contrôler ses réactions par rapport à ses erreurs et aux échecs qu’il vit;
  • il comprend de mieux en mieux les notions de bien et de mal. Il peut expliquer pourquoi un geste ou une parole est acceptable ou non.

Peu à peu, votre enfant commence à :

  • accepter davantage la responsabilité de ses actions et vivre de la culpabilité quand il considère qu’il a mal agi;
  • masquer son émotion pour s’adapter aux attentes dans certaines situations. Par exemple, il peut cacher sa déception après avoir déballé un cadeau moins apprécié pour ne pas blesser sa grand-maman;
  • se familiariser avec l’idée qu’il peut ressentir des émotions contradictoires en même temps pour une même personne, comme aimer un être cher tout en étant très en colère contre lui;
  • préciser son identité en fonction de ses valeurs, ses traits de caractère et ses croyances;
  • développer un sens moral alors que les notions de justice et d’injustice prennent de l’importance;
  • s’inquiéter pour des événements de la vie, comme craindre la mort d’un proche, avoir peur d’être rejeté par ses amis ou avoir peur que survienne un accident, un incendie, une guerre ou une catastrophe naturelle.

Comment l’aider à progresser?

Votre enfant est unique et il se développe à son propre rythme. Il a ses forces et ses points à améliorer dont il est de plus en plus conscient. Vous pouvez favoriser son développement affectif dans votre quotidien par ces petits gestes simples :

Lorsque vous lui dites ce que vous observez par rapport à ses réactions, comme : « Depuis ton retour de l’école, tu restes à l’écart et tu évites mon regard. Est-ce qu’il est arrivé quelque chose? »,
 
votre enfant comprend que vous êtes sensible à ce qu’il ressent. Il apprend aussi à être attentif au langage corporel des autres pour décoder leurs émotions.
Lorsque vous lui demandez de vous parler de ses forces, de ses talents, de ses goûts et champs d’intérêt,
 
votre enfant développe une bonne connaissance de lui-même. Il comprend que ce qui l’intéresse est important.
Lorsque vous respectez le rythme de votre enfant, par exemple en ne le forçant pas à affronter trop rapidement une peur, mais en l’encourageant à l’apprivoiser doucement,
 
votre enfant comprend qu’il peut être accompagné quand il vit une situation émotive plus difficile.
Lorsque vous le soutenez quand il vit un échec ou que vous l’aidez à prendre conscience de ses erreurs,
 
votre enfant acquiert un meilleur contrôle de ses émotions et comprend qu’on peut se relever après une difficulté.
Lorsque vous l’aidez à trouver des moyens concrets pour accomplir quelque chose qui lui tient à coeur,
 
votre enfant comprend que ses projets ont de l’importance, il se sent aimé et il apprend à se donner des moyens de persévérer pour atteindre un but.
Lorsque vous lui confiez des responsabilités,
 
votre enfant développe son autonomie et son implication dans la vie familiale.
Lorsque vous lui présentez différents scénarios pour faire face à une situation qui lui fait peur,
 
votre enfant se sent compris. Il apprend à se familiariser avec un événement stressant en explorant ce qui pourrait se passer et comment il pourrait réagir.
Lorsque vous lui demandez de se trouver une activité par lui-même en attendant que vous soyez disponible pour lui,
 
votre enfant améliore sa tolérance aux délais et peut faire preuve de créativité.
Lorsque vous planifiez avec lui des vacances ou une fête d’anniversaire,
 
votre enfant apprend à exprimer ses idées et ses préférences, à anticiper les événements et à les désirer!

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Chloé Gaumont, M. Sc., psychoéducatrice
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Janvier 2022

 

Photo : iStock.com/Wavebreak

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Développement affectif chez l’enfant. 2011. enfant-encyclopedie.com
  • ENCYCLOPÉDIE SUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS. Les émotions liées à la conscience de soi. 2011. enfant-encyclopedie.com
  • FERLAND, Francine. Le développement de l’enfant au quotidien : de 0 à 6 ans. 2e éd., Éditions du CHU Sainte-Justine, 2018, 264 p.
  • GROSS, James J. et autres. Handbook of emotion regulation. 2e éd., Guilford Press, 2015, 669 p.
  • NOS ÉMOTIONS. emotion.ca
  • PASSEPORT SANTÉ. L’enfant de 5 ans : qu’est-ce qui change à cet âge? 2017. www.passeportsante.net
  • PORTAIL ENFANCE ET FAMILLE. Étapes du développement. www.portailenfance.ca
  • SHAFFER, David et autres. Developmental psychology: Infancy and childhood. 2019, 613 p.
  • SUNDERLAND, Margot. La science au service des parents : comprendre et élever son enfant grâce aux récentes découvertes scientifiques. Éditions Hurtubise, 2007, 288 p.
  • ZEANAH, Charles H. et autres. Handbook of infant mental health. 4e éd., Guilford Press, 2018, 678 p.

 

Partager

À lire aussi