La famille recomposée

La famille recomposée
Famille recomposée : comment faire régner l’harmonie?


Former une famille recomposée comporte de nombreux défis pour les nouveaux partenaires et leurs enfants. Votre partenaire et vous, vous êtes choisis, mais vos enfants, eux, n’ont pas choisi de vivre avec votre partenaire et d’autres enfants. La recomposition d’une famille demande beaucoup d’adaptation de la part de tous. Voyez ce que vous pouvez faire pour favoriser la bonne entente entre tous les membres de cette nouvelle famille.

Famille recomposée : comment faire pour que les choses se passent bien?

Une des clés pour qu’une famille recomposée fonctionne bien, c’est de prendre le temps de bien faire les choses. Voici des conseils sur les différentes étapes à suivre pour favoriser une recomposition harmonieuse.

  • Apprenez d’abord à bien connaître votre nouveau partenaire sans la présence des enfants.
  • Assurez-vous de vouloir développer sérieusement cette relation avant de présenter votre nouveau partenaire à votre enfant. Si l’union se fait trop vite, il pourrait douter de la relation et avoir de la difficulté à créer un lien avec votre partenaire.
  • Faites régulièrement des activités amusantes avec votre partenaire et les enfants (le vôtre et celui de votre partenaire) tout en gardant chacun votre appartement ou votre maison. Cela permet aux enfants d’apprendre petit à petit à se connaître.
  • Lorsque vous décidez de vivre tous ensemble, l’idéal est d’emménager dans un nouvel endroit afin que chacun s’y sente chez lui. Si ce n’est pas possible, tentez de réorganiser l’espace afin que chacun s’y sente à sa place, et non comme un visiteur. Créez un espace pour chacun des enfants. S’ils partagent la même chambre, assurez-vous que chacun a son espace à lui, comme ses tiroirs, ses tablettes sur l’étagère et son endroit pour mettre ses jouets.
  • Si c’est possible, au début, organisez des semaines de garde différentes pour ne pas avoir les enfants en même temps. Cela vous rend plus disponible pour votre enfant et l’aide à s’adapter à cette nouvelle situation familiale. Lorsque ce n’est pas possible, assurez-vous de passer souvent du temps seul avec votre enfant.
  • Déterminez avec votre partenaire les règles de la famille à partir de ce qui est important pour vous deux. Mieux vaut vous en tenir à un maximum de 3 à 5 règles (ex. : on se parle gentiment, on partage et on s’assoit à la table). Entendez-vous aussi à l’avance sur la façon d’intervenir avec les enfants lorsqu’une règle n’est pas respectée.
  • Faites équipe avec votre partenaire. Communiquez à l’autre vos émotions et vos inquiétudes pour vous entraider. Si une situation difficile se présente avec un enfant, il est important d’en parler ensemble en privé, et non devant les enfants, pour essayer de trouver une solution.
Le défi des enfants
Un des plus gros défis d’un enfant qui vit une recomposition familiale est d’apprendre à partager l’attention et la disponibilité de son parent avec de nouvelles personnes. L’enfant peut avoir peur de perdre sa place auprès de son parent en voyant arriver un nouveau partenaire et d’autres enfants dans sa vie.
Quand un enfant réagit mal, ce n’est généralement pas parce qu’il en veut au nouveau partenaire ou à ses enfants. Plus souvent, c’est parce qu’il sent que sa place est menacée. Pour aider votre enfant à bien s’adapter, il est important de continuer à lui donner beaucoup d’attention, de passer du temps avec lui et de lui faire comprendre que vous l’aimez toujours malgré les changements qui surviennent dans votre vie de famille.

Comment favoriser la bonne entente entre les enfants?

Voici des conseils pour aider les enfants, le vôtre et celui de votre partenaire, à s’apprivoiser et à bien s’entendre.

  • Permettez aux enfants d’apprendre à se connaître à leur propre rythme. Ne les forcez pas à jouer ensemble ni à se considérer comme des frères et soeurs.
  • Essayez de trouver des activités que les enfants pourraient aimer partager et pratiquer. Demandez-leur s’ils aimeraient les faire ensemble.
  • Faites des activités et des jeux ensemble (les parents avec les enfants) pour aider tout le monde à mieux se connaître.
  • Développez des rituels propres à votre nouvelle famille recomposée. Par exemple, le vendredi peut devenir une soirée pizza et cinéma maison.
  • Assurez-vous d’être juste avec tous les enfants. Évitez de favoriser un enfant : que ce soit le vôtre ou celui de votre partenaire.
  • En cas de disputes ou de conflits, accompagnez les enfants dans la recherche d’une solution. Aidez les enfants à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent. Par exemple, décrivez la situation observée : « Les deux, vous aviez vraiment envie de jouer avec ce jouet. C’est vrai que c’est difficile de partager avec quelqu’un d’autre. » Quand vous sentez qu’ils sont plus calmes, aidez-les à trouver une solution au problème.
  • Portez attention aux tensions que peuvent vivre les enfants. Si vous observez que quelque chose ne va pas (ex. : peine, colère, frustration), n’hésitez pas à leur en parler. Encouragez-les à exprimer leurs émotions. Cela les aide à se sentir compris et favorise de bonnes relations.
  • Réservez-vous des moments en tête-à-tête avec votre enfant. Par exemple, vous pouvez faire un jeu, aller faire des courses ensemble, participer à un cours parent-enfant ou lui lire une histoire. Votre enfant a besoin de sentir qu’il occupe toujours une place privilégiée dans votre coeur pour bien s’adapter à la recomposition familiale.
  • Organisez régulièrement des conseils de famille. C’est l’occasion pour chacun d’exprimer ses préoccupations et ses frustrations sans se faire juger. Chacun devrait pouvoir dire ce qu’il pense et comment il se sent, et les parents devraient faire en sorte que tout le monde s’écoute et tente de se comprendre.

Des conseils pour une bonne entente entre le nouveau partenaire et les enfants

  • Favorisez le jeu pour faire connaissance avec l’enfant de votre partenaire. Partager des moments positifs avec lui aide à créer un lien de confiance et d’attachement entre vous.
  • Respectez le rythme de l’enfant. Ne cherchez pas à vous faire aimer à tout prix. Ne le forcez pas non plus à faire des activités avec vous s’il n’en a pas envie.
  • Au début de la relation, évitez d’imposer votre autorité. Laissez plutôt votre partenaire faire la discipline avec son enfant quand il le faut. Attendez d’avoir une bonne relation de confiance avec l’enfant de votre partenaire avant d’intervenir auprès de lui.
  • Prenez le temps d’expliquer votre rôle à l’enfant de votre partenaire. Pour le rassurer, vous pouvez lui dire que vous ne cherchez pas à remplacer son autre parent et que vous comprenez que votre arrivée entraîne beaucoup de changements dans sa vie. Il peut aussi être bon de lui dire que vous allez prendre le temps qu’il faut pour apprendre à vous connaître.
En cas de conflit…
Si un conflit survient avec l’enfant de votre partenaire, rappelez-vous que votre présence entraîne beaucoup de changements dans sa vie. Cherchez à comprendre le besoin qui se cache derrière sa réaction ou son comportement difficile. Par exemple, vous pouvez dire : « Ce n’est pas facile de partager son quotidien avec une personne que l’on n’a pas choisie? » Aidez-le à exprimer ses émotions sans le juger et essayez de régler la situation. Si vous sentez que l’enfant ne veut pas en parler avec vous, demandez à votre partenaire de prendre le relais.

Quand ça ne se passe pas bien

Si des disputes et des comportements difficiles persistent malgré vos efforts pour favoriser une bonne entente, vous pourriez envisager une thérapie familiale. Consulter une personne de l’extérieur, formée et neutre, peut aider chacun à s’adapter à la nouvelle situation. Votre partenaire et vous aurez peut-être aussi besoin d’obtenir de l’aide pour surmonter les moments difficiles le temps que vos enfants apprennent à s’entendre. Si c’est le cas, consultez votre CLSC pour connaître les services familiaux offerts dans votre secteur.

À retenir

  • Avant de recomposer une famille, il est important de donner le temps à chacun de s’apprivoiser.
  • Passer du temps seul avec votre enfant l’aide à s’adapter à la famille recomposée.
  • Faire des activités amusantes avec les enfants, créer des rituels propres à la nouvelle famille et établir des règles familiales avec son nouveau partenaire favorisent la bonne entente.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Marie-Hélène Chalifour, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2018

 

Photos : 123RF/yarruta et GettyImages/vgajic

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • ASSOCIATION DES FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES LA SOURCE. www.associationlasource.com
  • CLSC par région. www.sante.qc.ca
  • DEVIENNE, Émilie. Les 50 règles de la famille recomposée. Éditions Larousse, 2016, 96 p.
  • FAURÉ, Christophe. Comment t’aimer, toi et tes enfants? Le défi des familles recomposées. Éditions Le livre de poche, 2018, 288 p.
  • FÉDÉRATION DES ASSOCIATIONS DE FAMILLES MONOPARENTALES ET RECOMPOSÉES DU QUÉBEC (FAFMRQ). www.fafmrq.org
  • GAGNIER, Nadia. Mes parents se séparent… et moi alors? Montréal, Éditions La Presse, 2010, 120 p.
  • HELLÈLE, Claire. Le guide de la super famille recomposée. Éditions Mango, 2017, 192 p.
  • SAINT-JACQUES, Marie-Christine et Claudine PARENT. La famille recomposée : des escales, mais quel voyage! Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2015, 239 p.

À lire aussi