L'enfant qui ne veut pas se faire garder

L'enfant qui ne veut pas se faire garder

Il crie et pleure dès qu’arrive la gardienne. Comment rendre les séparations moins difficiles?



Faire une sortie sans enfant n’est pas toujours facile, et c’est encore plus difficile lorsque l’arrivée de la gardienne provoque cris et pleurs. C’est à ce moment que peuvent surgir les hésitations et le sentiment de culpabilité.

Pourquoi il ne veut pas se faire garder?

Si votre enfant pleure ou crie lorsque vous le faites garder, essayez de comprendre pourquoi il réagit de cette façon. Vous pourrez ainsi trouver une solution appropriée.

Voici les raisons les plus fréquentes pour lesquelles un enfant peut refuser de se faire garder :

Votre bébé vit de l’angoisse de séparation
S’il a 8 ou 9 mois, il est normal que votre bébé pleure lorsqu’il est séparé de vous, car il est en pleine période d’angoisse de séparation. Cette période peut parfois durer jusqu’à l’âge de 18 mois. Il craint alors d’être abandonné lorsque vous partez, car pour lui vous n’existez plus lorsque vous êtes hors de son champ de vision.

Durant cette période, vous auriez avantage à le faire garder pour de courtes périodes de temps au début, puis d’y aller doucement vers des périodes un peu plus longues.

Votre enfant comprend vers 18 mois que vous existez même s’il ne vous voit plus. Il est alors moins inquiet de vous voir partir, car il sait que vous allez revenir.

Grâce au lien d’attachement qui l’unit à vous, votre enfant apprend peu à peu qu’il peut sentir votre amour même en votre absence.

Votre enfant ne connaît pas bien la personne qui le garde
Si votre enfant connaît peu la personne qui s’occupe de lui, il ne se sent peut-être pas à l’aise de rester seul avec elle. Dans ce cas, vous pouvez inviter le gardien ou la gardienne à venir jouer un petit moment avec votre enfant alors que vous êtes présent à la maison.

Vous voir interagir de façon positive avec cette personne le mettra en confiance.

Il est en manque de votre présence
Peu importe son âge, votre enfant peut s’opposer à votre départ, et ce, pour diverses raisons :

  • Vous lui avez manqué. Il peut en effet avoir l’impression qu’il ne passe pas assez de temps avec vous, par exemple s’il reste de longues heures au service de garde ou s’il se fait souvent garder par une gardienne ou ses grands-parents;
  • Le temps que vous passez avec lui est souvent interrompu, par exemple par des appels téléphoniques, des tâches ménagères, etc.

Il ressent vos doutes ou votre culpabilité de sortir sans lui
Votre enfant ressent fortement vos émotions. Si vous avez la larme à l’oeil au moment de partir, l’inquiétude de votre tout-petit pourrait augmenter.

Sa réaction sera alors de s’opposer à votre départ, à sa façon, en pleurant ou en s’accrochant à vous.

Il ne comprend pas pourquoi vous ne voulez pas qu’il vienne avec vous
Il est possible que votre enfant ne comprenne pas pourquoi il ne vous accompagne pas. Cela est particulièrement vrai s’il est âgé entre 3 et 5 ans. À cet âge, il croit en effet que tout est fait en fonction de lui et ses désirs. C’est également un âge où les enfants posent beaucoup de questions et argumentent.

Il est alors important d’avoir une attitude ferme mais chaleureuse pour faire comprendre à votre tout-petit que vous avez besoin de temps seul ou en couple.

Comment faire pour que tout se passe bien?

  • Renseignez-vous sur la personne qui gardera votre enfant. Vous pouvez demander à la rencontrer avant le premier gardiennage et lui poser quelques questions, par exemple :
    – quelle est son expérience avec des enfants;
    – ce qu’elle aime dans le gardiennage;
    – si elle a suivi le cours de gardiens avertis;
    – si elle peut vous fournir des références de parents dont elle a déjà gardé les enfants.
  • Prévenez votre enfant de votre sortie, quelques heures à l’avance, et dites-lui qui le gardera. Si votre activité a lieu après le travail, essayez de rentrer à la maison avant d’y aller afin d’assurer une transition avec la personne qui s’occupera de votre enfant, surtout les premières fois qu’elle vient garder.
  • Faites preuve d’empathie, mais aussi de fermeté. Adoptez une attitude confiante et positive : « C’est Amélie qui te gardera ce soir. Je suis certain qu’elle sera heureuse de jouer avec toi à ton jeu préféré. Avant de dormir, elle te lira une histoire comme on le fait tous les jours. Quand maman et moi reviendrons à la maison, nous irons te voir dans ta chambre pour te faire un bisou. »
  • N’annulez pas votre sortie si votre enfant proteste. Si vous le faites, vous lui passez le message que son opposition lui permet d’obtenir ce qu’il désire. S’il réagit fortement à votre départ, vous pouvez bien entendu raccourcir la durée de votre sortie.
  • Si votre enfant ne connaît pas la personne qui le gardera, demandez-lui d’arriver 30 minutes avant votre départ. Votre tout-petit et elle pourront donc faire connaissance alors que vous êtes encore à la maison. Votre présence aidera votre enfant à se sentir plus en confiance.
  • Donnez des instructions précises :
    - indiquez au gardien ou à la gardienne l’horaire souhaité pour le repas, la collation et la routine du soir;
    - informez-le des jeux, des livres et des activités qui plaisent particulièrement à votre enfant;
    - laissez-lui les numéros d’urgence;
    - faites-lui visiter la maison en mentionnant vos règles (ex. : on ne saute pas sur les divans).
  • Prévoyez une routine de départ rassurante et chaleureuse sans vous attarder. Rassurez-vous, lorsque vous aurez quitté la maison, la personne qui prend soin de votre enfant saura attirer son attention sur autre chose afin qu’il ne pense plus à votre départ.
  • Ne partez pas de la maison en cachette lorsque votre enfant est occupé à jouer. En l’avertissant de votre départ, vous l’aidez à comprendre que vous revenez toujours même si vous partez.
  • Après votre sortie, félicitez votre enfant d’avoir réussi à passer du temps sans vous.

 

Est-il bon de faire garder son enfant?
Il est bon que vous fassiez garder votre enfant de temps à autre. C’est alors l’occasion pour lui de créer un lien de confiance avec d’autres personnes que vous.
Si votre enfant est tout petit, se faire garder l’aide également à s’habituer peu à peu à vivre les moments de séparation de façon moins angoissante. Ces expériences sans vous lui permettront ensuite de mieux vivre sa future intégration à la garderie ou à l’école.
Si votre enfant a plus de 2 ans, vous pouvez lui parler du plaisir que vous aurez durant votre sortie, et également du plaisir qu’il aura avec la personne qui le gardera durant ce temps. Votre enfant constate alors qu’il n’est pas votre seule source de bonheur, ce qui serait une lourde responsabilité à porter pour lui. De même, il découvre qu’il peut aussi se sentir bien en compagnie de son gardien ou de sa gardienne.

 

À retenir

  • Préparez votre enfant à votre sortie et dites-lui au revoir lorsque vous quittez la maison.
  • Si vous vous sentez coupable de faire garder votre tout-petit, il le sentira et croira alors qu’il a raison de s’inquiéter et de s’accrocher à vous.
  • Restez ferme et rassurant malgré les cris et les pleurs de votre enfant.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2017

 

Photo : iStock.com/ideabug

À lire aussi