Garderie: une nouvelle éducatrice

Garderie: une nouvelle éducatrice
Il n’aime pas sa nouvelle éducatrice? Découvrez comment l’aider à s’adapter à ce changement.


Ce n’est pas toujours facile pour un tout-petit de changer d’éducatrice. Il s’agit d’un événement qui demande une certaine adaptation. Grâce à l’aide de ses parents, l’enfant apprend toutefois peu à peu à créer un lien de confiance avec cette nouvelle personne.

Pourquoi est-il difficile pour un enfant de changer d’éducatrice?

Au fil du temps, l’enfant établit un lien de confiance et une grande complicité avec son éducatrice. Dans son milieu de garde, elle représente la stabilité et assure en grande partie la sécurité émotionnelle de l’enfant. Il la connaît bien et elle le connaît bien aussi. Changer d’éducatrice vient briser la stabilité et la continuité si essentielles pour un tout-petit. Il est donc normal que votre enfant ne se sente pas à l’aise avec sa nouvelle éducatrice au début.

En plus de devoir s’adapter à une nouvelle personne, votre enfant doit aussi s’adapter à de nouvelles règles, à de nouvelles activités et souvent à une nouvelle routine. Tous ces changements peuvent être déstabilisants et stressants pour un tout-petit.

Cela peut aussi provoquer quelques résistances. Par exemple, votre enfant peut manquer d’entrain, ne plus s’intéresser aux jeux, sembler plus triste ou dire des phrases comme : « Je n’aime plus aller à la garderie » ou « Je n’aime pas ma nouvelle éducatrice ». C’est sa façon de vous dire qu’il vit une période difficile et qu’il a besoin de votre aide pour s’adapter à ce changement.

Vous ne pouvez pas le forcer à « aimer son éducatrice ». Il faut lui laisser le temps d’apprendre à la connaître et l’aider à vivre cette transition.

Comment bâtir une nouvelle relation de confiance

Établir une relation de confiance avec une nouvelle éducatrice peut prendre quelques semaines. Une attitude ouverte et attentive de la part de la nouvelle éducatrice aidera votre enfant à se sentir en confiance avec elle.

Demandez à l’éducatrice si votre enfant peut apporter une doudou, un toutou ou tout autre objet qui pourrait le rassurer le temps qu’il s’adapte.

Comme parent, tentez aussi d’être ouvert à cette nouvelle relation. En lui montrant que vous avez confiance que tout va bien aller et qu’il est capable de s’adapter, vous l’aidez à bien vivre ce changement. Plus votre enfant sentira que vous faites confiance à cette nouvelle éducatrice, plus il comprendra qu’il peut lui aussi créer un lien avec elle.

Votre enfant n’est toutefois pas seul pendant cette période de transition et tout n’est pas nouveau pour lui. Les autres personnes du milieu de garde avec lesquelles il a bâti une relation de confiance (ex. : ancienne éducatrice, éducatrices remplaçantes, cuisinier, etc.) contribuent à le rassurer. Les autres enfants de la garderie sont aussi des points de repère sécurisants qui peuvent l’aider à s’adapter à la situation.

Conseils pour l’aider à s’adapter à sa nouvelle éducatrice

  • Informez-vous des changements à venir dans son milieu de garde pour les annoncer à votre enfant. Expliquez à votre tout-petit ce qui va se produire pour l’aider à se préparer. Par exemple, dites : « Dans quelques jours, tu vas changer de local et tu auras une nouvelle éducatrice. Certains de tes amis vont demeurer dans ton ancien groupe, mais d’autres vont changer de groupe avec toi. » Savoir à l’avance les changements à venir contribue à le rassurer.
  • Montrez-lui qui sera sa nouvelle éducatrice et dites-lui son nom pour le préparer doucement avant le changement.
  • Prenez une photo de votre enfant avec sa nouvelle éducatrice. Affichez-la à la maison (ex. : dans sa chambre ou sur le frigo). Vous pouvez lui parler d’elle en bien en montrant sa photo. Votre enfant peut ainsi se familiariser petit à petit avec sa nouvelle éducatrice et voir que vous avez confiance en elle.
  • Nommez les émotions que vous observez chez votre tout-petit. Dites par exemple : « Tu t’ennuies de ton ancien groupe… » Cela aide votre enfant à mettre des mots sur ses émotions. Vous pouvez aussi partager vos souvenirs pour l’aider à voir que ce qu’il vit est normal. Par exemple : « Moi aussi, je me souviens d’avoir trouvé difficile de changer d’enseignante à l’école en 1re année. Mais tranquillement, je me suis habitué. »
  • Prenez le temps de bien écouter votre enfant. Pour un tout-petit, le simple fait de se sentir écouté est réconfortant en soi. Reformulez ce que vous comprenez de la situation dans vos propres mots. Dites par exemple : « Ce n’est pas facile pour toi de changer de groupe et je te comprends. » Petit à petit, votre enfant réalise que son malaise ou son stress devant la nouveauté ne durera pas toujours.
  • Passez dire bonjour à son ancienne éducatrice. C’est rassurant pour votre tout-petit de voir qu’il a toujours un lien avec elle. Il peut aussi voir qu’elle s’occupe d’enfants plus jeunes que lui. Peu à peu, il comprend que sa place est dans son nouveau groupe avec des amis de son âge.
  • Parlez de vos préoccupations avec sa nouvelle éducatrice. Ensemble, vous pourrez partager vos observations et ainsi mieux comprendre les réactions de votre enfant. Il sera alors beaucoup plus facile de trouver des moyens de le réconforter et de mettre en place des solutions qui aideront tout le monde à s’adapter à la nouvelle situation.

 

Les effets positifs d’un changement de groupe
Même si le changement de groupe et d’éducatrice fait vivre du stress à votre enfant, cet événement le fait aussi grandir. Il apprend à connaître d’autres personnes et devient ainsi plus habile à créer des liens avec les autres. Il développe aussi sa capacité à s’adapter aux changements qui vont survenir au cours de sa vie, par exemple lorsqu’il devra changer de classe chaque année à l’école.

 

Il existe au Québec plusieurs types de services de garde (CPE, garderies privées subventionnées ou non, service de garde en milieu familial et halte-garderie). Dans le but d’alléger le texte, nous avons choisi de privilégier les termes « garderie » et « milieu de garde » pour représenter les différents milieux de garde québécois.

À retenir

  • C’est normal que votre tout-petit ne soit pas à l’aise au début avec sa nouvelle éducatrice; il a besoin de temps pour apprendre à la connaître.
  • Plus votre enfant sentira que vous faites confiance à sa nouvelle éducatrice, plus il comprendra qu’il peut lui aussi créer un lien avec elle.
  • Prendre le temps d’écouter votre enfant et l’aider à mettre des mots sur ce qu’il vit peut le réconforter et l’aider à s’adapter.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Julie Raymond, M. Ps., psychologue clinicienne, spécialiste du développement de l’enfant
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2020

 

Photos : iStock.com/FatCamera et GettyImages/alvarez

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Pour les parents

  • LA PLACE 0-5 ANS. Guichet unique d’accès aux places en services de garde reconnus du Québec. www.laplace0-5.com
  • MARTIN, Jocelyne, Céline POULIN et Isabelle FALARDEAU. Le bébé en services éducatifs. Québec, Presses de l’Université du Québec (PUQ), 2008, 498 p.
  • MINISTÈRE DE LA FAMILLE DU QUÉBEC. Un parent bien informé, pour un choix éclairé. www.mfa.gouv.qc.ca
  • OBSERVATOIRE DES TOUT-PETITS. Petite enfance : la qualité des services éducatifs au Québec. 2018, 60 p. www.tout-petits.org

Pour les enfants

  • DEXTELET, François. À la garderie. Boomerang jeunesse, coll. « Cajoline », 2010, 24 p.
  • L’HEUREUX, Christine et Gisèle LÉGARÉ. Caillou va à la garderie. Éditions Chouette, 2019, 24 p.
  • ROUSSEAU, Lina. Que fait Galette à la garderie? Dominique et compagnie, coll. « Galette », 2009, 24 p.
  • ROUSSEAU, Mélanie et autres. Le blues de la garderie. Éditions Z’ailées, coll. « Clémentine », 2009, 24 p.

 

Partager

À lire aussi