Les tics chez l'enfant

Les tics chez l'enfant
Si votre enfant a des tics, il a besoin d’être apaisé, compris et soutenu.

Les tics sont des mouvements involontaires d’une partie du corps comme le sourcil, le nez, la joue ou l’épaule. Ils sont rapides, répétés et parfois accompagnés d’agitation. Ils cessent durant le sommeil et peuvent être contrôlés volontairement pendant plusieurs minutes, particulièrement au cours d’activités physiques.

Vers 4 ans, 1 enfant sur 4 développerait un petit tic ou une manie, comme ronger ses ongles, tortiller une mèche de cheveux ou son chandail. Dans la grande majorité des cas, les tics disparaissent d’eux-mêmes et sont sans conséquence.

Qu’est-ce qui cause des tics?

Les tics se manifestent généralement durant une courte période, lorsque l’enfant vit des perturbations passagères telles que l’arrivée d’un bébé, le passage à la maternelle, le décès d’un proche ou un déménagement. Ces gestes inconscients permettent à l’enfant de décharger ses tensions. Il retrouve ainsi son calme et son niveau d’attention.

L’enfant qui ressent une forte pression de son entourage peut aussi exprimer sa tension par des tics. L’enfant doit-il exceller dans un sport? Doit-il souvent demeurer tranquille alors qu’il a de grands besoins moteurs? Doit-il donner l’exemple parce qu’il est l’aîné? Dans de tels cas, il est préférable de revoir ses attentes et ses exigences afin de diminuer la pression que peut ressentir l’enfant.

Si un enfant a des tics, il a besoin d’être apaisé, compris et soutenu dans ce qu’il vit. Il exprime clairement qu’il est en difficulté.

Comment réagir?

La réaction du parent quant aux tics peut avoir une influence sur leur fréquence et leur évolution. En insistant pour que l’enfant arrête, cela peut augmenter sa tension intérieure et le laisser seul avec sa détresse. Les remarques ironiques font croître l’anxiété et le besoin d’évacuer sa tension.

  • Montrez-vous patient et ne lui demandez pas d’arrêter.
  • Tentez de découvrir ce qui provoque cette tension. Observez à quels moments les tics se manifestent.
  • Favorisez l’expression de ses sentiments sans le juger, en lui accordant, par exemple, des occasions pour se confier.
  • Parlez avec lui des causes possibles du malaise : « Je pense que tu es inquiet de... »
  • Explorez des activités pour évacuer la tension. Par exemple, allez jouer dehors, faites du sport avec lui, dessinez, peignez, chantez, faites des exercices de relaxation ou donnez-lui un massage.
  • Permettez-lui d’utiliser des balles antistress ou d’autres petits objets à manipuler afin de libérer son stress.

Dans la grande majorité des cas, la détente, le plaisir, l’écoute sensible des préoccupations de votre enfant sont les meilleurs remèdes pour que les tics se résorbent.

Quand consulter?

En général, les tics disparaîtront après quelque temps. S’ils durent pendant plus de 1 an, ils peuvent toutefois devenir chroniques. Par conséquent, vous devriez consulter un médecin ou un psychologue si les tics sont rythmiques (balancements) et durent plusieurs mois, s’ils nuisent à la vie sociale de votre enfant ou à son estime de soi. S’ils sont accompagnés d’hyperactivité et de difficulté d’attention, une consultation auprès d’un médecin est aussi conseillée.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juin 2015

 

Références

  • HALLOWELL, Edward M. L’enfance du bonheur. Aider les enfants à intégrer la joie dans leur vie. Les Éditions de l’Homme, 2004, 304 p.
  • DUMAS, Jean E. Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. De Boeck, 1999, p. 432-433.

À lire aussi