Jouer avec des marionnettes

Jouer avec des marionnettes
Les marionnettes permettent de s’amuser tout en apprenant! Voyez l’évolution de jeux de marionnettes selon l’âge et comment en fabriquer.

Les enfants sont émerveillés par les marionnettes, car elles leur permettent de passer du réel à l’imaginaire. Ils aiment les voir prendre vie devant leurs yeux. Très vite, ils comprennent qu’il ne s’agit pas de vrais personnages. Voici comment les jeux avec les marionnettes évoluent selon l’âge de l’enfant.



Évolution des jeux selon l’âge

Avant 18 mois

Un bébé est encore trop petit pour manipuler une marionnette, mais il aime la voir bouger devant lui. Quand vous l’approchez de ses mains, il est tenté de l’attraper. Il s’exerce ainsi à contrôler ses mouvements. Vous pouvez aussi jouer à faire apparaître puis disparaître la marionnette derrière votre dos. Ce jeu l’aide à comprendre que les objets continuent d’exister même quand il ne les voit pas.

De 18 mois à 3 ans

À cet âge, un enfant peut mettre la marionnette sur sa main, mais il ne sait pas trop quoi en faire au début. Il essaiera sans doute de vous imiter. Par exemple, il pourrait utiliser la marionnette pour dire bonjour, pour vous serrer la main ou pour vous faire un câlin. La marionnette peut aussi servir à lui montrer de nouveaux mots. Dites, par exemple : « Je touche ton nez avec la marionnette, peux-tu toucher mon nez » Lorsque vous faites parler une marionnette, vous donnez à votre enfant des exemples de phrases simples et vous l’aidez à développer son langage. Mais ce qui fait le plus rire l’enfant, c’est lorsqu’on fait faire des bruits rigolos à la marionnette ou lorsqu’on l’utilise pour le chatouiller.

3 ans

C’est le moment de commencer à inventer de petites histoires avec les marionnettes pour trouver des solutions à des problèmes que pourrait vivre votre tout-petit. Par exemple, la marionnette peut être triste parce qu’elle s’est chicanée avec un ami. Ce jeu aide l’enfant à améliorer ses relations avec les autres et à mieux comprendre ce qu’ils vivent. Si votre enfant a l’air fâché, mais qu’il hésite à vous en parler, vous pouvez demander à sa marionnette pourquoi elle est en colère. Il y a de bonnes chances qu’il explique à travers sa marionnette ce qui le met dans cet état.

Les marionnettes permettent à votre enfant de développer son imagination, son langage et ses habiletés sociales.

4 ans à 5 ans

À cet âge, l’enfant aime utiliser les marionnettes pour inventer des histoires et des personnages. Il peut s’installer derrière une boîte de carton, une table ou un comptoir pour faire bouger et parler ses marionnettes comme sur une scène. Vous pouvez participer à l’histoire ou regarder le spectacle. C’est une façon amusante de développer la créativité de votre tout-petit.

Fabriquez vos marionnettes !

Inutile de dépenser une fortune pour acheter des marionnettes. Il est facile d’en fabriquer avec votre enfant. Voici quelques idées simples.

 

1- Transformez des bas en marionnettes ! Il suffit d’y dessiner des yeux, un nez et une bouche. Vous pouvez aussi être plus créatif et y coudre ou y coller des boutons ou d’autres décorations.

2- Faites des marionnettes à « jambes ». Elles sont faciles à fabriquer : dessinez et découpez un petit personnage sur un carton et faites deux trous au centre du bonhomme. Glissez un doigt dans chaque trou pour donner des « jambes » à votre marionnette et la faire bouger.

3- Créez des marionnettes avec des bâtons de popsicle. Il suffit de dessiner, de colorier et de découper un personnage sur une feuille de papier ou de carton et de le coller sur un bâton.

4- Utilisez une mitaine ou un gant orphelin, ou cousez ensemble deux morceaux de tissu épousant la forme d’un doigt. Ajoutez des yeux ou d’autres détails au crayon sur le tissu pour obtenir une petite marionnette qui se met sur un doigt. Encore plus simple : dessinez un visage directement sur le bout de votre index ou sur celui de votre enfant.

5- Fabriquez une marionnette avec un toutou. Fixez deux baguettes en croix et attachez-y quatre ficelles pour faire bouger les bras et les jambes du toutou.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Cathy Willows, enseignante en éducation à l’enfance
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mars 2016

 

Photos : iStock.com/ilona75 (en haut), Catherine Goldschmidt (1), Pascale Roy (2, 3 et 4), Jean-Philippe Gaudet (5)

 

Ressources et références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

À lire aussi