Estime de soi: encourager son enfant plutôt que le complimenter

Estime de soi: encourager son enfant plutôt que le complimenter
Il est préférable d’encourager votre enfant plutôt que de le complimenter. Voyez pourquoi.


« Wow! Il est beau ton dessin! », « Bravo! Tu as été gentille » : vous êtes bien sûr rempli de bonnes intentions lorsque vous faites des compliments à votre enfant. Toutefois, mieux vaut privilégier les encouragements.

La différence entre complimenter et encourager

Complimenter et encourager, c’est différent. Cela n’a pas le même effet sur votre enfant. Les compliments sont utilisés pour le féliciter ou pour souligner ses réussites. Par exemple : « Tu es super bon en bricolage » ou « Tu es tellement rapide à la course! ». Ils reposent sur votre jugement et misent sur le résultat.

De leur côté, les encouragements sont des observations basées sur des faits qui motivent votre enfant. Les encouragements valorisent l’effort au lieu de la réussite. Ils mettent l’accent sur les gestes posés plutôt que sur le résultat. Par exemple : « J’ai remarqué que tu avais toi-même choisi tes vêtements, ce matin » ou « J’ai confiance en toi et je sais que tu peux faire de ton mieux pour brosser tes dents ».

Les bienfaits des encouragements

Lorsque vous encouragez votre enfant, vous l’amenez à réfléchir sur ses propres gestes et à prendre conscience de ses efforts. Cela le motive à progresser et à se dépasser.

Quand il est encouragé, votre enfant n’attend pas votre accord pour être fier de lui.

Les encouragements incitent également votre tout-petit à agir pour lui-même et non à se comporter pour vous plaire. Les encouragements l’aident donc à développer son estime de soi en plus de lui apprendre à devenir autonome et responsable.

Le problème avec les compliments

Les compliments que vous faites à votre enfant reposent sur votre jugement. C’est vous qui l’évaluez au lieu de l’aider à se juger lui-même. À la longue, votre enfant peut devenir dépendant de votre approbation. Il pourrait en venir à faire des efforts uniquement pour vous plaire.

De plus, certains enfants peuvent ressentir une pression de performance ou une peur de l’échec s’ils se font souvent dire qu’ils sont bons ou intelligents. Pour d’autres, les compliments nuisent au désir de s’améliorer parce qu’ils ont l’impression qu’ils sont déjà « super ».

Bien sûr, vous pouvez continuer de complimenter votre enfant, mais il est bon de doser vos compliments. Surtout, pensez à ajouter un encouragement pour lui faire réaliser ce qu’il est capable de faire.

Des conseils pour encourager votre enfant

  • Décrivez les actions de votre enfant, en observant ce qu’il fait sans porter de jugement. Dites par exemple : « Tu as monté l’escalier seul et tu es rendu en haut! » Cela aide votre tout-petit à comprendre lui-même que ce qu’il a réussi est important.
  • Posez-lui des questions sur ses réalisations. Vous pouvez par exemple lui demander : « Explique-moi comment tu as fait ton bricolage. » Ainsi, votre tout-petit apprend à s’évaluer et à apprécier ce qu’il fait.
  • Dites « merci » au lieu de « bravo ». Si votre enfant range ses jouets ou s’il a été patient, remerciez-le. Cela démontre votre reconnaissance sans lui mettre de pression ni porter de jugement. De plus, cela lui donne le goût de recommencer!
  • Valorisez ses gestes et ses efforts avec des phrases comme : « Tu as travaillé fort pour faire ton casse-tête sans aide » ou « Tu as essayé plusieurs fois de mettre ton manteau et tu as réussi ». Cela l’encourage à mettre des efforts et à persévérer pour réussir même quand c’est difficile.
  • Mettez l’accent sur son sentiment de fierté en disant : « Tu as l’air fier d’avoir construit une grande tour » ou « Tu peux être fière de toi ». Ces phrases recentrent votre tout-petit sur ses réalisations et l’aident à se sentir fier et confiant.

Des gestes qui valent mille mots

Pas toujours besoin de parler pour encourager votre enfant. Un pouce en l’air, un sourire, un câlin, une tape dans la main : tous ces gestes d’affection développent sa confiance et le motivent à avancer. Le simple fait d’être près de lui et attentif à ce qu’il dit est aussi encourageant, car cela lui montre qu’il est important pour vous.

À retenir

  • Les encouragements sont plus efficaces que les compliments pour aider votre enfant à développer son estime de soi.
  • À la longue, faire trop de compliments à votre tout-petit peut l’amener à se forcer seulement pour vous plaire.
  • Décrire ses actions et poser des questions sur ses réalisations sont de bons moyens de l’encourager.

 

Naître et grandir

Révision scientifique : Dre Marie-Ève Brabant, psychologue
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Novembre 2022

 

Photos : GettyImages/fizkes et monkeybusinessimages

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • GAINSLEY, Suzanne. « Apprendre à encourager », HighScope Québec, 11 octobre 2018, highscopequebec.org
  • NELSON, Jane et Béatrice, SABATÉ. La discipline positive. Éditions Marabout, 2019, 416 p.
  • WATERS, Léa. Aider son enfant à développer ses points forts. Éditions Marabout, 2022, 288 p.

 

À lire aussi