Les récompenses alimentaires

Les récompenses alimentaires
Bonbons, croustilles, crème glacée : est-il conseillé de récompenser un enfant avec des aliments?

 



Des bonbons parce qu’un enfant a été sage au magasin; un biscuit pour le féliciter d’avoir fait pipi sur la toilette… Les parents utilisent parfois les aliments pour féliciter leur enfant ou encourager un comportement. Est-ce conseillé?

Récompenser avec des aliments : pas une bonne idée

Il peut être tentant d’offrir à un enfant un aliment qu’il aime particulièrement pour le récompenser. Pourtant, ce n’est pas recommandé, car cela peut amener l’enfant à manger même s’il n’a pas faim.

Même si l’aliment offert en récompense est donné au repas, pour le dessert ou à la collation, cela envoie le message que certains aliments ont plus de valeur que d’autres. Cela finit par rendre certains aliments, comme les friandises, toujours plus attirants.

Et si la récompense est un aliment sain?

Les aliments sains ne devraient pas non plus être utilisés comme des récompenses. Peu importe l’aliment offert en récompense, cette pratique incite l’enfant à manger pour toutes sortes de raisons et à laisser ses émotions guider ses choix alimentaires. Cette habitude risque de nuire à sa relation avec les aliments et peut mener à des problèmes de poids.

Mieux vaut donc utiliser des récompenses qui ne sont pas des aliments : un autocollant, un privilège, un petit objet à collectionner, etc. Votre enfant comprendra aussi que vous êtes fier de lui si vous l’encouragez et le félicitez simplement avec des mots gentils et des câlins!

Pas pour punir non plus

Évitez aussi d’utiliser la nourriture comme conséquence pour un mauvais comportement ou pour inciter l’enfant à faire quelque chose. Il n’est donc pas conseillé de dire des phrases comme : « Tu n’auras pas de gâteau si tu ne fais pas ceci ou cela », « Tu pourras manger du dessert si tu manges tes légumes », « Tu auras des croustilles quand tu auras rangé tes jouets. »

Offrir des gâteries à l’occasion

Bien sûr, vous pouvez offrir des gâteries (ex. : gâteau, crème glacée, bonbons) à votre enfant de temps en temps. Il est d’ailleurs préférable de ne pas associer ce type d’aliments uniquement aux occasions spéciales comme les fêtes et les anniversaires.

Proposez plutôt à votre enfant un cornet de crème glacée ou des bonbons à l’occasion, sans raison particulière. Il comprendra ainsi que les gâteries sont des aliments parmi d’autres, et non pas des aliments exceptionnels.

Pensez aussi à offrir des aliments sains et nourrissants lors d’une soirée cinéma, à l’Halloween ou lors de toute autre occasion spéciale. Cela permet à l’enfant d’associer aussi ces aliments au plaisir et à la fête.

 

À retenir

  • N’utilisez pas les aliments pour récompenser votre enfant.
  • Préférez les autocollants, les privilèges, les mots gentils et les câlins pour féliciter ou encourager votre tout-petit.
  • Les desserts sucrés et autres gâteries peuvent être offerts de temps en temps, sans les associer à des occasions particulières.

 

Naitre et grandir.com

Recherche et rédaction : Stéphanie Côté, nutritionniste
Octobre 2018

 

Photo : GettyImages/Pixavril

À lire aussi