Arrivée de bébé: comment aider les nouveaux parents

Arrivée de bébé: comment aider les nouveaux parents
Bébé est arrivé! Et si les nouveaux parents avaient besoin d’aide…


Après la naissance d’un enfant, il est possible que les nouveaux parents se sentent dépassés en raison de leurs nouvelles responsabilités, des attentes qu’ils se sont fixées, de la routine qui n’est pas encore établie, du manque de sommeil, etc.

Ce que l’entourage peut faire pour aider les nouveaux parents

En tant que grand-parent, ami, oncle, tante ou voisin, vous pouvez faciliter le quotidien des nouveaux parents de plusieurs façons. Peu importe la manière dont vous les soutenez, il est important de toujours garder un regard bienveillant et non jugeant sur la nouvelle maman et le nouveau papa. La première chose à faire est donc de reconnaître les difficultés qu’ils vivent en raison de l’arrivée de leur bébé.

Vous pouvez les aider à prendre conscience que de nombreux nouveaux parents vivent la même chose. Encouragez-les aussi à voir ces difficultés comme de « nouveaux défis » qu’ils sont capables de relever. Il est par ailleurs important de respecter les parents dans leur façon de s’occuper de leur bébé.

Exemples de ce que vous pouvez faire dans les mois suivant la naissance du bébé

  • Recommander aux parents d’accepter les propositions d’aide qu’ils reçoivent de leur entourage. Si aucune aide ne leur a été offerte, les encourager à demander eux-mêmes l’aide des membres de leur famille ou de leurs amis. N’hésitez pas non plus à offrir votre aide pour faire certaines tâches ménagères.
  • Conseiller aux nouveaux parents de réduire leurs attentes liées aux tâches ménagères quotidiennes et au déroulement habituel des choses à la maison. Vous pouvez, par exemple, les aider à établir les tâches vraiment nécessaires à accomplir pendant la journée et leur recommander d’en mettre d’autres de côté.
  • Apporter des repas faits maison que les parents pourront manger immédiatement ou congeler pour plus tard.
  • Encourager les nouveaux parents à dormir ou à faire une activité qui leur plaît (ex. : lire, prendre un bain, boire un café, faire une promenade). Pendant que les parents se reposent, vous pourriez vous occuper du bébé, préparer le repas, faire la vaisselle ou plier les vêtements propres.
  • Reconnaître qu’il peut être difficile pour un nouveau parent de laisser quelqu’un d’autre que lui s’occuper du bébé. Conseiller à la mère ou au père de laisser intervenir, en sa présence, une personne de confiance et d’expérience de temps en temps. Par la suite, le nouveau parent se sentira plus à l’aise de sortir un peu en laissant son enfant à cette personne.
  • Être attentif aux sentiments des parents, des frères et des soeurs du bébé. Les aider à comprendre et à accepter qu’il est normal qu’ils ressentent de la fatigue, de la culpabilité et des doutes mêlés à du bonheur, à de la fierté, à de l’amour et à de l’excitation.
  • Encourager les parents, lorsqu’ils sont fatigués ou qu’ils désirent rester en famille, à ne pas accepter de visiteurs. Lorsque quelqu’un appelle pour venir voir le bébé, les parents peuvent dire gentiment : « Merci de penser à nous, mais ce n’est pas la journée idéale pour une visite. »

Quels sont les signes montrant qu’un parent a besoin d’une aide professionnelle?

Encouragez tout nouveau parent de votre entourage à communiquer avec son CLSC ou son médecin s’il semble vivre une ou plusieurs des situations suivantes :

  • Il se sent à bout.
  • Il éprouve de la difficulté à faire face à ses activités quotidiennes.
  • Il pleure beaucoup ou se coupe de ses émotions (ex. : jamais de pleurs, mais jamais d’expression de bonheur ou de contentement).
  • Il a du mal à manger et à dormir.
  • Ses relations avec les autres sont difficiles.
  • Il angoisse à la seule pensée de ce qui l’attend chaque jour ou à l’idée de ne pas être capable de s’occuper de son enfant.

Plus il consultera rapidement, plus il évitera que ces problèmes nuisent à toute sa famille.

 

À retenir

  • Poser un regard bienveillant et sans jugement sur les nouveaux parents est important lorsque vous leur apportez votre aide.
  • Même vous avez de l’expérience avec les bébés, respectez les façons de faire des nouveaux parents.
  • N’hésitez pas à encourager un nouveau parent à communiquer avec son CLSC ou son médecin s’il ne semble pas bien aller.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Béatrice Vandevelde, psychologue clinicienne
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2017

 

Photo :GettyImages/monkeybusinessimages

 

Ressources et références

  • DUGNAT, Michel. Devenir père, devenir mère. ERES, 2004.
  • MOSCA, Francesca et Anne-Marie GARNIER. « Devenir parents. Une étrange métamorphose », Thérapie familiale, vol. 36, n° 2, 2015, p. 167-186.

 

À lire aussi