Les taches de naissance

Les taches de naissance
Bébé a une marque sur le corps depuis qu’il est né. Sa tache de naissance devrait-elle vous inquiéter?


Les taches de naissance sont des marques sur la peau de bébé qui peuvent rester présentes toute la vie ou encore disparaître au fil du temps. Si la plupart des taches de naissance sont sans gravité, certaines doivent cependant être examinées régulièrement par un médecin. Voici les taches de naissance les plus courantes.

Hémangiome infantile (fraise)

Environ 10 % des nourrissons développent un hémangiome infantile dans leurs premiers jours de vie. Ce type de tache apparaît plus souvent chez les bébés filles et chez les prématurés. On la trouve le plus souvent sur la tête et sur le cou.

Souvent subtile à la naissance, cette tache se transforme en une plaque bombée rouge ou violacée. Elle grossit rapidement au cours des 6 premiers mois, puis moins rapidement par la suite pour se stabiliser vers l’âge de 18 mois. Cette tache disparaît au rythme de 10 % par année. Ainsi, vers l’âge de 5 ans, l’hémangiome est 50 % plus petit et, vers 9 ans, il a disparu à 90 %. Il peut laisser une petite tache résiduelle sur la peau ou une petite cicatrice.

Il est préférable de consulter un médecin si l’hémangiome est très grand ou encore s’il se trouve sur une zone à risque (nez, oreille, lèvres, gorge, cou, parties génitales, autour des yeux ou au niveau lombaire), s’il forme une plaie ou s’il y a des lésions multiples.

Grain de beauté

Si l’aspect d’une tache de naissance change, consultez un médecin ou un dermatologue.

Un grain de beauté présent dès la naissance est également nommé « naevus mélanocytaire congénital ». Il se présente sous la forme d’une tache d’un brun plus ou moins foncé apparaissant le plus souvent dès la naissance ou dans les premiers mois de vie. Le grain de beauté peut mesurer de quelques millimètres à plus de 20 cm. L’enfant peut aussi développer des grains de beauté pendant toute sa vie.

Les grains de beauté, surtout ceux de grande taille, ont besoin d’être examinés régulièrement par un médecin, car ils peuvent évoluer en mélanome. Un traitement chirurgical peut être effectué afin de prévenir un mélanome, bien que cela ne supprime pas ce risque à 100 %. Une opération peut aussi être réalisée si la lésion est inesthétique.

La plupart des mélanomes se développent sur une peau saine. De fait, seule une minorité de mélanomes apparaissent sur des grains de beauté préexistants.

Il faut consulter un médecin si la taille, la forme ou la couleur d’un grain de beauté change en quelques semaines. Il faut aussi voir un médecin si une bosse devient visible sur un grain de beauté ou si une nouvelle tache d’aspect différent (couleur ou forme) apparaît.

Tache café au lait

Cette tache sans gravité est liée à un excès de mélanine. Brunâtre et de forme ovale ou irrégulière, la tache café au lait n’a pas de relief. Il n’existe pas de traitement efficace contre ces taches. De 1 à 3 taches peuvent être observées chez 20 % de la population. Toutefois, la présence de 5 taches ou plus pourrait indiquer une maladie héréditaire. Si plusieurs taches sont présentes sur la peau, il faut consulter un médecin.

Tache de vin

Toute tache de naissance située sur le bas de la colonne vertébrale peut nécessiter une attention spéciale, sauf la tache mongoloïde.

La tache de vin, aussi appelée « angiome plan », est liée à une malformation des vaisseaux capillaires. En raison de la trop grande dilatation de ces vaisseaux, une marque rouge ou violacée apparaît à la surface de la peau. Les taches de vin de couleur pourpre ont tendance à grandir pendant plusieurs années. Leur surface augmente proportionnellement à la croissance de l’enfant et s’épaissit à l’âge adulte.

Selon la localisation de l’angiome, en particulier lorsqu’il est situé sur le visage, il peut être utile de faire un bilan médical pour rechercher des anomalies associées. La plupart du temps, ces taches sont seulement inesthétiques.

Les taches de vin sur le visage ou le cou, même petites, peuvent énormément gêner un enfant, et même avoir des conséquences psychologiques néfastes. Parlez-en avec lui et discutez-en avec un professionnel de la santé. Ce dernier pourra vous guider dans la conduite à suivre selon le cas.

Certains hôpitaux offrent des traitements au laser pour atténuer l’apparence des taches de vin. Une intervention rapide est généralement préférable pour obtenir une amélioration maximale et réduire au minimum les répercussions psychologiques ou sociales ainsi que la superficie à traiter. Ces traitements nécessitent une référence médicale.

Tache mongoloïde

Localisées sur les fesses ou sur le dos, ces taches tirant sur le bleu, le vert ou le gris ressemblent à un bleu sur la peau. Ce sont les taches de naissance les plus répandues chez les nouveau-nés d’origine africaine, autochtone nord-américaine, asiatique ou hispanique. Ces taches disparaissent habituellement vers l’âge de 2 ou 3 ans, mais persistent parfois jusqu’à l’âge adulte. Ces taches sont habituellement sans danger et ne nécessitent pas de traitement.

Tache saumonée

Aussi appelée « morsure de cigogne » ou « baiser des anges », la tache saumonée est fréquente et sans gravité. Jusqu’à 30 à 40 % des nouveau-nés en ont d’ailleurs une.

La tache saumonée est présente sur le front dès la naissance. Cette tache peut s’étendre jusqu’aux paupières, au nez ou au cou. Elle blanchit lorsqu’on appuie légèrement dessus et devient plus visible lorsque l’enfant pleure ou force pour faire une selle. Cette tache est courante chez les enfants qui ont le teint pâle. Elle disparaît le plus souvent avant l’âge de 3 ans.

Les taches saumonées situées sur la nuque ou sur le front peuvent cependant persister toute la vie. Jusqu’à un tiers des adultes ont d’ailleurs des taches saumonées sur la nuque, souvent camouflées par les cheveux. Elles ne nécessitent aucun traitement.

 

À retenir

  • La plupart des taches de naissance sont sans danger.
  • Si l’aspect de la tache de naissance change, consulter un professionnel de la santé.
  • Les grains de beauté présents dès la naissance et de grandes tailles doivent être examinés régulièrement par un médecin.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dre Monica Stanciu, dermatologue
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Novembre 2018

 

Photos : iStock.com/jaclynwr et 123rf.com/Melissa King

 

Ressources et références

  • PALLER, Amy et Anthony MANCINI. Hurwitz Clinical Pediatric Dermatology: A Textbook of Skin Disorders of Childhood and Adolescence. 5e éd., Philadelphie, Elsevier, 2015, 640 p.

 

À lire aussi