Comprendre bébé

Comprendre bébé
Avant 1 an, bébé a des besoins psychologiques spécifiques. Quelques pistes pour mieux le comprendre.


Même s’ils ne parlent pas encore, les bébés essaient de communiquer leurs besoins et leurs émotions à l’aide de signaux que leurs parents doivent apprendre à décoder pour pouvoir bien y répondre.

Comment bébé communique-t-il?

À la naissance, les pleurs sont la seule façon pour le bébé d’exprimer sa faim, son inconfort, son besoin d’être pris, sa peur, son ennui, etc. Puis, peu à peu, il commence à communiquer par des cris, des sourires, des gazouillis, des expressions faciales, des gestes, des regards, etc.

En observant la réaction de ses parents et des personnes de son entourage, le bébé découvre comment obtenir ce dont il a besoin. Chaque fois qu’il exprime son besoin et qu’une personne de confiance y répond adéquatement, il développe son estime de lui. Cette assurance l’encourage à aller plus loin, à la découverte des choses.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche Comment bébé communique.

Répondre aux besoins de votre bébé

Lorsque votre bébé exprime un besoin, il est important qu’il sache que quelqu’un est là pour prendre soin de lui. Lorsque vous tentez de l’apaiser en essayant de comprendre ce qu’il vous dit, vous apprenez à mieux reconnaître ses besoins et les signaux qui les accompagnent. À la longue, vous saurez que lorsqu’il porte son poing à sa bouche, par exemple, c’est qu’il commence à avoir faim.

Ne vous inquiétez pas, vous ne gâterez pas votre enfant en le prenant chaque fois qu’il pleure. Le besoin de contacts humains est inné.

En étant à l’écoute de ses besoins et disponible pour lui répondre et l’apaiser, vous lui dites qu’il peut compter sur vous et vous apprenez tous les deux à mieux vous connaître. Rappelez-vous que répondre à ses besoins, ce n’est pas le gâter.

Par ailleurs, lorsque vous comblez ses besoins et que vous lui témoignez de la bienveillance, votre enfant s’attache à vous, ce qui contribue au développement d’un lien d’attachement solide avec vous. Ce lien est important, car il aura non seulement un impact sur le développement de l’identité et de l’estime personnelle de votre enfant, mais influencera ses relations intimes et sociales tout au long de sa vie.

Pas facile de décoder les besoins de votre bébé

Votre enfant peut sourire quand vous lui souriez et être content que vous preniez la main qu’il vous tend. Mais, parfois, il détourne la tête quand vous lui parlez, ce qui peut vous rendre triste si vous l’interprétez comme un rejet. Pourtant, cette réaction n’est que sa manière de vous dire qu’il est trop fatigué ou qu’il a eu trop de stimulations. Ou peut-être qu’il est très sensible au bruit et qu’il essaie de vous demander de parler moins fort et de revenir à une activité plus calme. C’est en procédant par tâtonnements que vous finirez par comprendre ce qu’il tente de vous dire. Alors, ne vous découragez surtout pas.

Les besoins des bébés et la manière de les communiquer diffèrent d’un enfant à l’autre et évoluent continuellement. Vous devez demeurer attentif à ces changements chez votre bébé. Pour le comprendre plus facilement, fiez-vous aux signaux que votre bébé vous donne au lieu d’uniquement suivre les repères de sa routine habituelle.

Par exemple, il peut arriver qu’une journée votre bébé soit fatigué plus tôt qu’à l’habitude et si vous ne vous fiez qu’à l’horaire de siestes, il sera peut-être trop fatigué pour s’endormir quand vous le coucherez. Lorsque votre bébé grandit, ses périodes d’éveil s’allongent, et l’horaire change continuellement. C’est pourquoi bien connaître le langage de votre enfant vous aidera à vous adapter aux changements soudains ou ponctuels et à ses besoins qui évoluent au fil du temps.

Comment dire à un bébé qu’on l’aime?
Pour dire à votre bébé que vous l’aimez, parlez-lui, prenez-le, bercez-le, cajolez-le, collez votre joue contre la sienne et regardez-le dans les yeux souvent, car il développe aussi des liens par ses sens. Chaque fois que vous réconfortez et cajolez votre enfant, son cerveau produit une hormone qui l’apaise, l’ocytocine. Ce sentiment de bien-être qui l’habite à chaque contact avec vous lui permet de développer un lien affectif très fort avec vous. Les habitudes et les routines que vous instaurez, grâce à votre écoute et à votre compréhension de ses besoins, permettent aussi à votre bébé d’établir un lien d’attachement solide avec vous.

L’importance de passer du temps avec votre bébé

Vous croyez peut-être que vous devriez être en étroite communication avec votre bébé et que les moments passés avec lui devraient être particulièrement heureux? Ce n’est pas toujours le cas, et c’est normal.

Pour que vous viviez vraiment des moments privilégiés et pour que vous en profitiez au maximum, vous devez passer beaucoup de temps à vous apprivoiser l’un l’autre et à renforcer les liens qui vous unissent. C’est lorsque vous accordez beaucoup de temps et d’attention privilégiée à votre enfant que les moments de bonheur deviennent plus fréquents.

Ces moments d’attention privilégiée ne doivent toutefois pas représenter une chose de plus à faire dans votre journée. Ils peuvent simplement s’intégrer aux tâches quotidiennes et routinières. En effet, chaque petit moment peut être transformé en période d’interaction agréable entre vous et votre bébé. Faire l’effort de demeurer présent avec lui plutôt que de dresser votre liste de tâches à faire dans votre tête peut être bénéfique pour le lien entre vous et lui. Vous pouvez par exemple lui parler pendant que vous l’habillez, lui expliquer ce que vous faites, lui chanter une comptine ou vous intéresser à ce qui attire son attention.

Les jouets ne remplaceront jamais l’attention que vous portez à votre enfant.

Prenez aussi le temps de jouer avec votre bébé, et ce, même s’il est très jeune. C’est l’occasion pour vous de renforcer le lien d’attachement qui vous unit et de favoriser le développement de votre enfant. Votre bébé apprend plus facilement dans un environnement paisible. Lorsqu’il est calme, c’est le moment idéal pour passer du temps avec lui et jouer.

Vous avez l’impression de manquer de temps?

Même si vous vous sentez dépassé par tout ce que vous avez à faire, il est important de consacrer du temps à votre bébé. Pour y parvenir, vous pouvez vous organiser avec votre conjoint ou votre conjointe (si vous êtes en couple) pour vous occuper à tour de rôle de votre bébé et des tâches ménagères. Vous aurez ainsi tous les deux l’occasion de passer du temps avec votre bébé. Vous pouvez aussi demander de l’aide à votre famille, à vos amis ou à vos voisins, qui pourront vous aider pour les repas, le ménage ou les courses.

Soyez aussi indulgent envers vous-même et apprenez à redéfinir les priorités familiales afin d’être disponible pour votre bébé. Il est important de comprendre qu’il est normal que certaines tâches comme le ménage soient un peu délaissées.

 

À retenir

  • Votre bébé vous parle par ses pleurs, ses gestes et son regard, et vous pouvez apprendre à décoder son langage en étant attentif à ses réactions.
  • Il est primordial pour le développement affectif de votre enfant de répondre aux besoins qu’il vous communique et de chercher à l’apaiser quand il a besoin de réconfort.
  • Les moments de jeu et les moments d’interaction privilégiés sont essentiels pour développer un lien d’attachement sain et ainsi permettre à l’enfant de s’épanouir à son plein potentiel.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Chloé Gaumont, M. Sc., psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Octobre 2019

 

Photo : iStock.com/DaydreamsGirl

 

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • BOURCIER, Sylvie. Comprendre et guider le jeune enfant : à la maison, à la garderie. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2004, 161 p.
  • LAPORTE, Danielle. Pour favoriser l’estime de soi des tout-petits : guide pratique à l’intention des parents d’enfants de 0 à 6 ans. Montréal, Éditions du CHU Sainte-Justine, 2017, 136 p.
  • SUNDERLAND, Margot. La science au service des parents : comprendre et élever son enfant grâce aux avancées scientifiques. 2e éd., Montréal, Éditions Hurtubise, 2016, 288 p.

Partager

À lire aussi