Le cordon ombilical

Le cordon ombilical
Pour éviter que le cordon ombilical s’infecte, il faut bien le nettoyer.

Couper le cordon ombilical est un geste symbolique qui représente le début de l’autonomie de votre nourrisson : il respire seul et sera progressivement capable de s’alimenter par lui-même. Quelques mesures de base assureront une guérison complète du cordon ombilical. Il laissera une cicatrice unique : le nombril.



Le cordon ombilical est blanc-jaunâtre, d’allure gélatineuse et légèrement tortueuse. À la fin de la grossesse, il mesure en moyenne 2,5 cm de diamètre et 55 cm de long. Il peut cependant mesurer jusqu’à 100 cm (1 m). Un cordon trop long peut parfois s’enrouler autour du cou du bébé. La plupart du temps, cela sera sans conséquence.

Les experts ont longtemps pensé qu’il fallait couper rapidement le cordon pour diminuer le risque que la mère perde trop de sang à la suite de l’accouchement. Cependant, les dernières études réalisées sur le sujet indiquent que ce n’est pas le cas. Au contraire, attendre au moins une minute pour couper le cordon serait bénéfique pour le bébé. Celui-ci aurait alors un plus grand poids de naissance, une concentration plus élevée d’hémoglobine et de meilleures réserves de fer à l’âge de 6 mois. Retarder le moment pour couper le cordon augmenterait toutefois légèrement le risque de jaunisse chez le nouveau-né, une condition qui se traite toutefois facilement.

Lorsqu’il est temps de couper le cordon, on utilise 2 pinces pour interrompre la circulation. Après que le cordon a été coupé, une petite pince en plastique est installée à 2 ou 3 cm du ventre du nourrisson. Elle est retirée 2 ou 3 jours plus tard lorsque le cordon est assez sec.

À quoi sert-il?
Le cordon ombilical relie l’enfant à sa mère durant toute la vie du foetus. Il renferme 2 artères qui ramènent le sang du foetus vers le placenta et une veine qui apporte du sang provenant du placenta vers le foetus. Le sang qui y circule assure plusieurs fonctions essentielles au bien-être du foetus, comme l’apport en éléments nutritifs et en oxygène.

L’hygiène du cordon

De retour à la maison, il est important que le cordon demeure propre et sec afin de prévenir les infections. En effet, à cause des vaisseaux sanguins présents dans le cordon, ce dernier est une porte d’entrée pour les bactéries.

Ce qui reste du cordon séchera et tombera spontanément avant l’âge de 1 mois, la plupart du temps durant la 2e semaine de vie. Le cordon aura un aspect noirâtre. Sa base demeurera généralement plus gélatineuse et plus pâle.

Comment le nettoyer

Pendant de nombreuses années, on a préconisé d’humecter le cordon ombilical quotidiennement avec de l’alcool à 70 %. Cette pratique a cependant été délaissée. Il est désormais recommandé d’utiliser de l’eau seulement. On recommande plus particulièrement :

Vous pouvez donner le bain à votre bébé, même si son cordon n’est pas encore tombé. L’important est de bien le sécher par la suite.
  • de bien se laver les mains avant d’effectuer les soins du cordon;
  • de nettoyer la base du cordon tous les jours avec un coton-tige imbibé d’eau tiède;
  • de faire le tour complet du cordon avec le coton-tige pour nettoyer tous les débris;
  • de bien sécher toutes les surfaces en utilisant un coton-tige sec.

Il arrive qu’il y ait un petit écoulement légèrement teinté de sang durant les premiers jours. L’important demeure de bien nettoyer la base du cordon.

Si le cordon se replie

En séchant, le cordon se replie parfois sur sa base et la recouvre complètement. Celle-ci peut alors devenir humide et être plus à risque de s’infecter. Cela peut également retarder sa chute.

Les parents craignent parfois de soulever le cordon, de peur de faire mal à leur nourrisson ou de le faire saigner. Soyez sans crainte, la manipulation du cordon ne cause aucune douleur. Par ailleurs, en l’humectant d’eau, il vous sera facile de le soulever et d’atteindre la base pour la nettoyer, puis la sécher.

Il est inutile d’appliquer des crèmes ou des onguents sur le cordon ombilical, car cela pourrait retarder sa chute. Le mieux est de le laisser à l’air le plus possible. Pensez également à bien replier la couche en dessous du cordon pour minimiser les frictions. Certaines marques de couches jetables pour nourrissons ont une échancrure conçue à cet effet.

Une attention médicale est requise s’il y a :
  • une rougeur persistante autour de la base du cordon;
  • une enflure autour de la base du cordon;
  • un écoulement de la base (sang, pus ou suintement);
  • une odeur inhabituelle du cordon;
  • une persistance du cordon au-delà de 1 mois de vie;
  • une persistance de saignement après la chute du cordon;
  • une mauvaise cicatrisation du nombril après la chute du cordon.

Si votre bébé de moins de 1 mois a de la fièvre, que les signes mentionnés cidessus soient présents ou non, il devrait être vu par un médecin.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Dr Jean Turgeon, pédiatre
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Août 2015

 

Références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • INSTITUTS DE RECHERCHE EN SANTÉ DU CANADA. Le moment idéal pour couper le cordon ombilical. www.cihr-irsc.gc.ca
  • MacDONALD, Susan J. et coll. Effect of timing of umbilical cord clamping of term infants on maternal and neonatal outcomes. Cochrane Database of Systematic Reviews, no 7, 2013.

À lire aussi