Aliments biologiques

Aliments biologiques
Les aliments biologiques sont présentés comme étant plus sûrs que les aliments produits par l’agriculture conventionnelle. Doit-on les privilégier pour les enfants?


Les aliments biologiques sont présentés comme des options supérieures et plus sûres que les aliments produits par l’agriculture conventionnelle. Mais ils sont aussi plus chers. Est-ce que les avantages valent cette différence de prix?

Qu’est-ce qu’un aliment biologique?

Les aliments biologiques sont des aliments produits en respectant des règles strictes, notamment l’interdiction d’avoir recours à des engrais et à des pesticides synthétiques et d’ajouter des additifs alimentaires artificiels dans les aliments transformés. Les animaux sont aussi élevés sans hormones de croissance, sans antibiotiques et sans farines animales.

L’agriculture biologique encourage des pratiques plus respectueuses de l’environnement et des animaux. Les méthodes de production des aliments biologiques favorisent l’utilisation de ressources renouvelables et la santé des écosystèmes, ainsi que l’amélioration de la fertilité et de la qualité des sols.

Les aliments biologiques doivent être certifiés par un organisme de certification reconnu. C’est ce qui assure l’authenticité d’un produit biologique. Le nom de cet organisme est requis sur l’étiquette pour pouvoir porter la mention d’aliment « biologique ». Il doit être visible et peut s’accompagner du logo de l’organisme. Au Québec, les organismes de certification doivent être accrédités par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments gère la réglementation portant sur l’étiquetage des aliments. Des exigences sur les produits biologiques s’appliquent également dans certaines provinces, comme au Québec.

Faut-il privilégier les aliments biologiques?

Les études sont claires sur un point : mieux vaut manger des fruits et des légumes non biologiques en quantité que de se limiter parce qu’ils ne sont pas bio.

Il n’y a pas d’études qui permettent de conclure à une supériorité des aliments biologiques en ce qui a trait à la valeur nutritive ou à l’effet sur la santé. La différence entre bio et non bio ne serait pas assez importante pour avoir des conséquences sur la santé si on exclut les effets potentiellement négatifs de l’agriculture conventionnelle sur l’environnement. Ces effets, qui sont documentés, pourraient à long terme avoir une incidence sur la santé de la population.

Les analyses régulières que l’Agence canadienne d’inspection des aliments fait sur les fruits et les légumes non bio démontrent que la grande majorité respecte les normes de résidus de pesticides. Il faudrait en manger des quantités irréalistes pour que ces aliments représentent un danger.

L’important est de manger varié : beaucoup de légumes, de fruits et de grains entiers, peu importe qu’ils soient bio ou non. Cela est vrai pour les enfants de tout âge. Vous pouvez ainsi préparer des purées à partir d’aliments non biologiques ou offrir des aliments non biologiques à votre enfant en toute sécurité.

Voici des conseils pour réduire l’exposition de votre enfant aux résidus de pesticides :

  • Offrez-lui des fruits et des légumes variés au fil des semaines.
  • Lavez et brossez les fruits et les légumes à l’eau froide avant de les offrir à votre enfant ou de les cuisiner.
  • Pelez les fruits et les légumes.
  • Faites cuire les fruits et les légumes.

Bio n’est pas synonyme de nutritif

Certains fabricants profitent de l’image favorable des aliments biologiques comme argument de vente. Cela dit, « bio » ne garantit pas une bonne valeur nutritive. En effet, certains aliments biologiques sont hautement transformés et présentent un contenu élevé en sodium, en sucres ou en gras saturés. De même, manger bio en choisissant des aliments peu nutritifs ne serait pas gage de santé.

Pour favoriser la santé de votre enfant, offrez-lui plutôt une alimentation variée. Servez-lui aussi principalement des aliments cuisinés maison ou choisissez des plats nutritifs si vous optez pour des repas du commerce.

À retenir

  • Les aliments biologiques sont encadrés par une réglementation stricte.
  • Les données manquent pour affirmer que les aliments biologiques sont plus nutritifs que les aliments conventionnels.
  • Manger une grande variété d’aliments, dont beaucoup de fruits et de légumes, est ce qui est le plus important.
Naître et grandir

Révision scientifique : Véronique Provencher, professeure titulaire à l’Université Laval, chercheuse au Centre Nutrition, santé et société (NUTRISS) et à l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) et directrice scientifique de l’Observatoire de la qualité de l’offre alimentaire
Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2024

Photo : GettyImages/M-image

Ressources et références

Note : Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu’un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • AGENCE CANADIENNE D’INSPECTION DES ALIMENTS. Liste des organismes de certification dans le cadre du régime biologique canadien. 2024. inspection.canada.ca
  • AGENCE CANADIENNE D’INSPECTION DES ALIMENTS. Allégations biologiques sur les étiquettes des aliments. 2024. inspection.canada.ca
  • BAUDRY, Julia et autres. « Association of Frequency of Organic Food Consumption With Cancer Risk: Findings From the NutriNet-Santé Prospective Cohort Study », JAMA Internal Medicine, vol. 178, no 12, 2018, p. 1597-1606. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • CONSEIL DES APPELLATIONS RÉSERVÉES ET DES TERMES VALORISANTS. Biologique : mode de production. cartv.gouv.qc.ca
  • EWG’S SHOPPER’S GUIDE TO PESTICIDES IN PRODUCE. ewg.org
  • GIAMPIERI, Francesca et autres. « Organic vs conventional plant-based foods: A review », Food chemistry, 2022. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Guide alimentaire canadien : limitez la consommation d’aliments hautement transformés. 2022. guide-alimentaire.canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU CANADA. Additifs alimentaires. 2016. canada.ca
  • GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Agriculture biologique. 2024. quebec.ca
  • HURTADO-BARROSO, Sara et autres. « Organic food and the impact on human health », Critical Reviews in Food Science and Nutrition, vol. 59, no 4, 2019, p. 704-714.
  • KAMALAKANNAN, Sumathyuthee et Irène P. MATHIEU. « Organic Food: Nutritional and Environmental Considerations », Pediatrics in review, vol. 42, no 6, 2021, p. 345-347. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  • OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L’OFFRE ALIMENTAIRE. offrealimentaire.ca
  • QUÉBECBIO.COM. quebecbio.com

Partager

À lire aussi