Le chocolat: les réponses à vos questions

Le chocolat: les réponses à vos questions
Est-ce vrai que le chocolat excite les enfants? À quel âge et à quelle fréquence peut-on donner du chocolat à son enfant?


Mon garçon a 1 an. Est-ce que je peux lui donner du chocolat?

Il n’existe pas de recommandation officielle quant à l’âge d’introduction du chocolat dans l’alimentation. Toutefois, il est conseillé d’attendre d’avoir introduit tous les aliments dans l’alimentation de votre enfant avant de lui faire découvrir le chocolat, c’est-à-dire vers l’âge de 12 à 18 mois. Certains attendront que leur tout petit soit un peu plus âgé, soit vers 18 à 24 mois, avant de lui faire goûter cette douce gourmandise. Cette décision reste à la discrétion de chacun!

À quelle fréquence peut-on en donner?

Des bonbons à l’Halloween, du chocolat à Pâques et à la Saint-Valentin, de la tire sur la neige au printemps ou de bons desserts gourmands à l’occasion ne ruinent pas la santé. Le chocolat, au même titre que les bonbons, fait partie d’une saine alimentation. Il a une valeur nutritive peu intéressante, mais mieux vaut en offrir que l’interdire. En effet, interdire certains aliments pousse l’enfant à les considérer avec encore plus d’intérêt. Le jour où il a la chance d’en manger, il risque d’en manger exagérément puisque c’est interdit en temps normal. Votre enfant développera une meilleure relation avec les aliments et mangera du chocolat plus raisonnablement s’il y a accès à l’occasion plutôt que de penser que « c’est maintenant ou jamais ».

Éviter de cacher le chocolat. Rangez-le dans un endroit connu des enfants et sans y accorder une trop grande attention. L’enfant doit ainsi comprendre que ce n’est pas parce qu’il y a des gâteries à la maison que nous devons en manger à tous les repas jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Avec une exposition constante, les enfants donneront moins d’importance à ces aliments et en demanderont moins souvent. (Notez que le même principe s’applique avec les adultes!)

Ainsi, dans le cadre d’une alimentation saine et variée, il n’y a aucun mal à offrir du chocolat à vos enfants de temps en temps. Il s’agit avant tout d’une question de fréquence et de quantité. Les aliments plus nutritifs, tels le yogourt, les fruits, les muffins et biscuits maison, sont à prioriser.

Vous aurez un effet très positif sur l’alimentation de vos petits mangeurs si vous leur apprenez dès leur plus jeune âge que tous les aliments sont permis et qu’une alimentation saine n’implique pas de restriction.

Quel chocolat est meilleur pour la santé des enfants?

Il existe trois grandes catégories de chocolat : le chocolat noir, le chocolat au lait et le chocolat blanc. Le chocolat noir contient plus de cacao. Le chocolat au lait compte moins de cacao et plus de sucre que le chocolat noir. Il contient également de la poudre de lait. Quant au chocolat blanc, il ne contient plus de pâte de cacao, mais seulement du beurre de cacao, du sucre et de la poudre de lait.

Le cacao est la partie du chocolat la plus concentrée en composés antioxydants et en minéraux (magnésium, manganèse, fer, phosphore, zinc). Le cacao est une excellente source de magnésium, de phosphore, de fer, de manganèse et de zinc. De plus, le chocolat noir, tout comme la poudre de cacao, est riche en polyphénols, dont les flavonoïdes. Ces antioxydants ont des effets positifs sur la santé cardiovasculaire. Cependant, seul le chocolat noir renferme suffisamment de flavonoïdes pour avoir un effet potentiellement bénéfique sur la santé.

Le chocolat noir est donc plus riche en ces nutriments que le chocolat au lait ou le chocolat blanc. Ce dernier étant fait uniquement de beurre de cacao, il n’offre pas les bienfaits associés à la consommation de cacao.

Cependant, étant un aliment à consommer de façon occasionnelle (et non quotidienne), ses effets sur la santé de votre enfant s’en feront peu ressentir. Et rappelez-vous qu’on mange le chocolat, blanc, au lait ou noir, pour le plaisir et non pour sa valeur nutritive. La meilleure façon de le manger est de savourer celui qu’on aime à petites doses!

Est-ce vrai que le chocolat excite les enfants?

Le chocolat contient des substances excitantes semblables à la caféine. Une tablette de 100 g de chocolat noir renferme l’équivalent d’une tasse de café! Le chocolat mi-sucré en contient moins, mais c’est le chocolat au lait qui est le moins excitant.

Les enfants sont plus sensibles que les adultes à l’effet de la caféine, même à petites doses, car ils sont petits et leur corps l’élimine plus lentement. L’effet stimulant de la caféine peut durer plusieurs heures. Chaque enfant y réagit différemment. Cela dit, il vaut mieux offrir du chocolat à votre enfant pendant la journée plutôt que le soir pour ne pas nuire à son sommeil.

Ma fille a des allergies. Existe-t-il du chocolat sans allergènes?

La présence d’allergènes dans les friandises est bien réelle. La mention « peut contenir » sur de nombreux emballages de chocolat est à prendre au sérieux. Ainsi, plusieurs friandises chocolatées peuvent contenir des traces d’arachides, de noix, d’œuf, de lait ou d’autres allergènes. Mais heureusement, il existe des produits destinés aux personnes souffrant d’allergies alimentaires. Les marques québécoises Hypo Délices et Croké en font leur mission.

Mon bébé a 18 mois et n’a que 4 dents. Est-ce que le chocolat peut nuire à ses dents?

Le chocolat causerait moins de caries que les autres sucreries. Pourquoi? Parce qu’il contient des composés qui contribuent moins au développement des bactéries qui causent les caries. De plus, comme il fond rapidement, il colle moins longtemps aux dents qu’un suçon ou des jujubes.

Le chocolat demeure toutefois un aliment sucré et la santé dentaire de votre enfant peut en être affectée. C’est pour cela qu’il faut toujours se brosser les dents après en avoir mangé.

Même si les dents de lait de vos tout-petits sont temporaires, il faut en prendre soin. Il est possible de trouver des caries chez des enfants de moins de 5 ans. C’est là un signe que l’alimentation ou l’hygiène dentaire fait défaut. Il faut alors corriger la situation afin que les dents permanentes n’en soient pas atteintes également. Afin d’éviter ce phénomène, le brossage des dents dès leur apparition est fortement recommandé. Parlez-en à votre dentiste, il vous indiquera la bonne manière de faire.

 

Mise à jour le 30 novembre 2022
Publiée originalement le 1er avril 2012

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/Orbon Alija

Nos petits mangeurs
L'alimentation de vos enfants vous préoccupe? Voici les conseils personnalisés des nutritionnistes de Nospetitsmangeurs.org.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet