«Je veux de l'attention»

«Je veux de l'attention»
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Certains enfants expriment verbalement leur manque d’attention. Et pour d’autres, comme Blanche, la fille de Josée Bournival, ce sont les bêtises qui trahissent leurs sentiments.

À la naissance de mon aînée, nous avons fait l’achat d’une chaise berçante. Une acquisition des plus utiles. Chaque bébé de la famille s’y est longuement fait bercer. Encore aujourd’hui, les enfants me grimpent sur les genoux pour se faire cajoler si je m’y assois.

Ce week-end, une jeune artiste en herbe a utilisé un crayon-feutre permanent pour y dessiner un magnifique cœur-licorne. Sur le tissu beige pâle… L’œuvre est mignonne, mais je l’aurais préférée sur une feuille de papier.

Pourquoi t’as fait ça? Tu sais qu’on dessine pas sur les meubles (ce n’est pas la première fois) et encore moins avec un crayon feutre permanent (crayon rangé hors de ta portée et qu’on t’interdit parce que justement, on connaît tes habitudes artistiques!!!!!!)!

Mais j’aime ça dessiner, moi. (Ajoutez ici la petite face de minet attendrie, la tête penchée sur le côté avec de grands yeux charmeurs.)

On ne l’a pas grondée. Elle cherche simplement de l’attention. Le travail m’a obligée à m’éloigner de la maison dans les dernières semaines. J’imagine qu’à 6 ans, il est encore difficile pour elle de me dire qu’elle s’ennuie ou qu’elle souhaite que je passe plus de temps auprès d’elle.

Dans les derniers jours, j’ai joué avec Blanche. J’ai pris le temps de la chatouiller. De la border un peu plus longuement même si j’étais fatiguée. On a beaucoup lu : elle est fière de savoir lire (j’y reviendrai dans un prochain billet.) Ces petites attentions semblent suffisantes pour éviter d’accumuler les graffitis dans ma maison. Ouf!!!

Chaque enfant est différent. Certains expriment verbalement leur manque d’attention. D’autres refoulent longtemps sans jamais manifester leur besoin. Et pour plusieurs, comme ma petite Blanche, ce sont les bêtises qui trahissent leurs sentiments.

Je n’essayerai même pas de nettoyer le cœur-licorne. Il est là pour rester. Chaque fois que je m’assois dans notre chaise berçante, il me rappelle que mes enfants ont besoin d’attention et qu’il vaut mieux en offrir d’emblée que d’attendre qu’ils la réclament!

Et vous? Vos enfants font-ils de mauvais coups ou des crises pour obtenir de l’attention? Qu’est-ce qui parvient à les combler? Avez-vous une anecdote à partager?

 

Photo : Josée Bournival

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet