Enfant introverti: faut-il s’en faire?

Enfant introverti: faut-il s’en faire?
Mais que veut dire au juste être introverti? Peut-on y faire quelque chose? La réflexion de notre psychologue et papa Nicolas Chevrier.

J’ai participé récemment à une discussion à la radio sur les personnes introverties. Ce sujet m’a amené à réfléchir sur ce trait de caractère chez les enfants en général et chez les miens en particulier. Il faut dire que, chez nous, l’introversion, on ne connaît pas beaucoup : mes trois enfants sont plutôt extravertis!

Mais que veut dire au juste être introverti ou extraverti? Pour résumer, disons qu’une personne introvertie préfère souvent être seule et se sent bien ainsi, contrairement à la personne extravertie qui aime être en présence des autres. C’est un trait de caractère parmi tant d’autres et la personnalité d’un enfant ne se résume pas qu’à ça. Ce n’est pas non plus une caractéristique innée, mais plutôt acquise. Cela veut dire que le milieu dans lequel l’enfant grandit peut avoir une influence sur son niveau d’introversion ou d’extraversion. Par exemple, quand je regarde mes enfants, je constate qu’ils ont de bien meilleures habiletés sociales que moi à leur âge. Je soupçonne d’ailleurs l’effet positif du service de garde à cet égard, car plus on socialise tôt, plus nos habiletés sociales se développent tôt.

De plus, dès leur plus jeune âge, nous les avons inscrits dans des cours de groupe qui permettent de développer les habiletés sociales de plusieurs façons. Pour ma fille Leeloo, c’est entre autres la danse qui lui a permis de se sentir à l’aise en présence des autres. On danse entre amis, on imite des animaux, on suit les mouvements du professeur, etc. Pour Toshiro, ce fut la natation; et pour Akira, le judo.

Une personnalité en construction

Cela dit, l’introversion, comme l’extraversion, n’est pas une bonne ou mauvaise chose en soi. Ce n’est pas une dimension de la personnalité qui pose problème. Bien sûr, si notre enfant est trop introverti, son bien-être peut-être compromis, mais il en va de même pour un enfant trop extraverti. Il faut donc faire attention aux étiquettes que l’on appose, car plus un enfant entendra qu’il est introverti, plus il se comportera comme tel. Ce qui est important de prendre en considération comme parent, c’est la capacité d’adaptation de son enfant. Est-ce que mon enfant peut s’adapter au plus grand nombre de situations possibles?

Aider notre enfant à se dépasser, à faire face aux situations dans lesquelles il est moins à l’aise est donc très important. C’est souvent dans ce genre de situations que l’on réussit à développer de nouveaux comportements. Si votre enfant est introverti, amenez-le à sortir de sa zone de confort et à développer ses habiletés sociales. Faites-le graduellement, par étape, mais ne vous limitez pas à faire ce que votre enfant a envie, aidez-le plutôt à faire des choix qui vont l’aider à se développer et à s’adapter selon les situations.

N’oubliez pas non plus que la personnalité n’est pas quelque chose de figée, elle se développe au même rythme que l’enfant. Ainsi, lorsqu’on remarque certaines caractéristiques qui pourraient nuire à notre enfant plus tard, on peut l’aider à développer de la souplesse dans sa personnalité en l’exposant graduellement à de nouvelles expériences qui lui permettront de développer ces habiletés.

Par exemple, votre garçon est très craintif? Vous pouvez faire un peu de judo parent-enfant avec lui. Votre enfant a peur de l’eau? Allez hop, dans la piscine les samedis matin! Votre enfant est timide? Invitez des amis à la maison, jouez à des jeux de société ensemble, inventez des jeux à base d’improvisation, de chant ou d’expression théâtrale. En agissant ainsi, vous lui donnez un carré de sable dans lequel il pourra exercer et développer ces habiletés de façon rassurante!

 

Photo : iStock.com/skynesher

Dr Nicolas Chevrier, psychologue
Mes 3 enfants me permettent de peaufiner mes talents de psychologue tous les jours…
Toutes les chroniques de l'auteur

Chroniques sur le même sujet