Et si on imaginait le meilleur, mon cher Louka?

Et si on imaginait le meilleur, mon cher Louka?
5 février 2021
Lettre d’une mamie à son petit-fils.

Cher Louka,

Mamie t’écrit aujourd’hui parce qu’elle s’ennuie beaucoup de toi. En fait, Mamie s’ennuie de tout son beau monde qu’elle aime tant. Interminable COVID-19…

Partout, j’entends parler des séquelles que ce virus laissera sur le monde, économiquement et socialement. On se demande aussi ce qui restera de positif. Quelles leçons en tirerons-nous?

Pour toi, Louka, presque 4 ans, tes habitudes n’ont pas changé tant que ça. Ta garderie est restée ouverte. Toutefois, ta cellule familiale est plus restreinte. Il te restera peut-être en mémoire l’image des gens masqués. On en reparlera dans quelques années.

Pour ma part, c’est certain que, comme d’autres moments marquants de ma vie, ce temps d’arrêt a remis en lumière mes priorités. Il a confirmé que certaines choses qui me préoccupaient avant ne sont finalement pas si importantes. Ça m’a obligée à réfléchir, même à rêver…

Laisse-moi te raconter ce à quoi je rêve souvent, éveillée, en me berçant devant ma grande fenêtre.

Tu sais que devant chez moi, il y a un grand champ entouré d’arbres et, en arrière-plan, la montagne. La mamie que je suis s’est imaginé que ce champ était en fait un beau lac.

Tout autour de ce lac habitent tous les gens que j’aime et que je voudrais plus près de moi. J’y vois, tout près, les maisons de mes 3 enfants avec leur famille respective, celles de ma sœur et de mon frère avec toute leur progéniture, sans oublier mes amies très chères qui ont des maisons aussi à proximité de leur clan familial.

Plusieurs de nos maisons sont bigénérationnelles, pour nous permettre de vivre avec nos aïeuls.

D’ailleurs, à ce sujet Louka, j’ouvre une petite parenthèse pour te dire que je rêve aussi que chaque ville et village aient des règlements qui obligent ceci : que chaque CHSLD ou maison de retraite soit sur le même terrain qu’une école et une garderie. Imagine le partage de connaissances, les rires autour d’un repas partagé!

Bon, ce n’est qu’un rêve tout ça, mais imaginer le meilleur, devant ma fenêtre, me fait du bien.

Après cette pandémie, mes retrouvailles avec tout ce beau monde seront pleines de gratitude et d’émotion.

En pleine conscience de mon bonheur retrouvé.

J’ai hâte que tu viennes te bercer avec mamie, qu’on se colle un peu et qu’on jase de tes rêves.

À bientôt mon petit coco xxx

 

Photos : GettyImages/krystiannawrocki et Marie-Josée Fournier

Marie-Josée Fournier
Je suis l'heureuse mamie de Louka. Je souhaite partager avec vous mes sentiments et observations à propos du rôle des grands-parents.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Johanne Racine 5 février 2021 à 20 h 22 min
    Allo Marie, j’aime beaucoup de lire, tu as vraiment une belle plume. Ça me permet de garder un lien avec toi. Continue à nous transporter dans tes rêves et nous faire rêver avec toi❤️
  2. Marie-Josée Fournier 5 février 2021 à 20 h 43 min
    Merci beaucoup ma belle Johanne 💜 Ça ma fait très plaisir de voir tes commentaires et de savoir que mes mots te touchent. J'espère que tu vas bien, malgré la période particulière que nous traversons. Au plaisir 💌
  3. Marie-Josée Fournier 6 février 2021 à 10 h 21 min
    Merci beaucoup ma belle Johanne 💜 Ça ma fait très plaisir de voir tes commentaires et de savoir que mes mots te touchent. J'espère que tu vas bien, malgré la période particulière que nous traversons. Au plaisir 💌
  4. Hélène Fournier 22 février 2021 à 13 h 08 min
    Bonjour Marie-Josée , comme ton billet m’émeut. Je suis une mamie de 74 ans demain et je m’ennuie tellement de mes petits-enfants que je ne peux ni les visiter ni les embrasser ni les bercer ni les garder chez moi. Que de câlins perdus xxx Merci pour ton beau rêve! ❤️ En gardant espoir que tout rentrera dans l’ordre bientôt ...
  5. Marie-Josée Fournier 22 février 2021 à 19 h 54 min
    Merci beaucoup Hélène pour votre commentaire. Je suis contente que mon imaginaire vous ais touché. Vous retrouverez vos câlins bientôt 💜