Confinement: ce que vous aimeriez garder

Confinement: ce que vous aimeriez garder
23 juillet 2020
Qu’aimeriez-vous conserver du confinement passé avec votre ou vos enfants? Voici quelques réponses de nos lecteurs.

C’est une période sans précédent que nous venons de traverser comme parents, avec ses hauts et ses bas. Récemment, nous vous avons demandé de vous exprimer sur votre confinement en famille sur notre page Facebook. Les réactions ont été nombreuses! Voici quelques-unes des réponses à la première de nos trois questions.

Qu’aimeriez-vous conserver de cette période particulière passée avec votre ou vos enfants?

Avoir plus de temps en famille

J’aimerais conserver le souvenir du temps que nous avons eu ensemble. Travailler à partir de la maison m’a permis de courir moins, d’être plus relax, d’être plus présente!
Geneviève Lefebvre

Le temps, tout simplement. Le temps de regarder mon enfant grandir. Le temps de jouer avec lui. Le temps de nous créer des petits moments tendres. Le temps d’observer la nature durant nos longues promenades. Le temps de le regarder s’émerveiller. Le temps de l’écouter.
Marie-Ève Pouliot

On a vécu de beaux moments en famille, malgré l’obligation de rester à la maison. Avec la routine et la vie qui va extrêmement vite, on dirait qu’on n’a jamais assez de temps pour nos enfants…
Karen Gilbert

J’ai aimé avoir plus de temps le matin pour bien débuter la journée, d’avoir le luxe de préparer mon café tranquillement et d’être présente pour mon garçon de 2 ans et demi.
Nathalie Coulombe

Nos samedis soir « spéciaux » pendant le confinement nous ont permis de briser la monotonie, la routine. On s’habillait chic, on dressait une table digne du resto, on dansait et, parfois, on ajoutait une thématique! Nous nous sommes créé de beaux souvenirs durant cette période grise!
Stéphanie Trudeau

Prendre le temps de prendre le temps, parce que la vie va beaucoup trop vite. Nous avons eu l’occasion d’être dans une bulle pendant plusieurs semaines. Cela nous a permis de profiter du temps en famille sans nous presser.
Mélanie Thouin

Voir ses enfants grandir au quotidien

J’ai vu mon fils évoluer rapidement avec l’impression que c’est un peu grâce à nous, malgré la fatigue, le stress et le manque de patience parfois.
Marilou Moisan-Domm

Passer du temps de qualité avec mes deux garçons au quotidien m’a permis d’observer toutes leurs petites progressions. Je les ai vus découvrir la nature, apprendre de nouvelles choses dans la forêt et s’épanouir.
Jodie Palardy

J’ai littéralement vu mon fils de 3 ans grandir sous mes yeux! Il a grandi de presque deux pouces en trois mois. Il est devenu propre… et il m’a demandé au moins mille « pourquoi »!
Dominique Magnan

Malgré les acrobaties pour organiser l’horaire de travail, j’ai aimé être auprès des enfants pour les voir évoluer de mes yeux, et non pas à travers ceux de leurs éducatrices.
Julie Houle

Vivre davantage selon ses valeurs

La vie a recentré mes valeurs. J’ai goûté à des petits plaisirs de la vie dont je ne réalisais pas l’importance avant. J’étais plus présente pour mes enfants, et pas seulement physiquement. J’étais plus disponible pour eux.
Mélanie Lapierre

J’aimerais que mes filles de 2 et 5 ans conservent leur créativité. Elles ont appris à s’ennuyer et à s’occuper elles-mêmes, car nous étions tous les deux en télétravail. Elles ont fait des cabanes en couvertes, de la soupe aux roches, des châteaux avec des boîtes de livraison… Bref, elles se sont créé de fabuleux moments avec d’autres choses que des jouets.
Isabelle Perreault

J’ai savouré tout ce qu’il y a de plus important. J’étais bien ancrée dans le présent, les câlins, l’amour, la lenteur.
Julie Bouchard

Je veux juste cesser d’avoir… et être un peu plus. Pendant le confinement, il n’y avait plus de magasins, de fêtes et de cadeaux extravagants. Nous avons profité des moments passés en famille.
Karine Bergeron

J’ai découvert plusieurs choses que j’aimerais conserver : la certitude que je suis une bonne mère, bien qu’imparfaite; la résilience de mon enfant; le fait que ma famille reste ma priorité, non seulement dans les mots, mais aussi dans les gestes; les valeurs de solidarité sociale, de simplicité, d’amour…
Jacinthe Archambault

Malgré les difficultés causées par les bouleversements, nous avons retrouvé notre complicité et nous avons resserré nos liens familiaux. Ces liens sont plus précieux que ma carrière. J’aimerais continuer de les mettre au premier plan.
Marie-Hélène Brousseau

Renforcer les liens familiaux

J’apprécie cette bulle que la pandémie nous a permis de créer autour de notre famille. M’occuper de mes deux enfants – après un post-partum difficile et une fermeture inattendue des garderies – m’a redonné confiance en mon rôle de maman. Je me couche le soir en me considérant chanceuse d’être si bien avec eux et de les aimer autant.
Marie-Christine Bilodeau

La belle complicité entre mes deux enfants s’est amplifiée pendant le confinement. À la maison, ils ont aussi développé l’entraide et la responsabilisation. Maintenant que bébé numéro trois est arrivé, nous voilà plus unis que jamais!
Véronik Girard

Comme je suis une travailleuse essentielle, j’ai dû travailler et les enfants fréquentaient le service de garde d’urgence. Mais, les fins de semaine, nous sommes restés à la maison. Nous avons profité du temps ensemble au lieu de courir partout. Ça nous a permis de tisser des liens encore plus forts.
Geno Veva

Une belle complicité s’est développée dans la fratrie. Les trois enfants jouent plus ensemble et mieux. Ils pensent plus les uns aux autres. Malgré toutes les chicanes possibles, ils s’aiment et tissent des liens pour la vie.
Marilyne Chagnon

Cela a solidifié notre relation familiale. Avant, je faisais beaucoup de discipline seule. Mais le papa étant en télétravail, il discipline lui aussi. Ça me donne davantage l’impression de former une équipe avec lui et notre garçon.
Ana Rosa Dallaire

Le 15 mars, j’ai accouché de mon troisième enfant à domicile, avec une sage-femme. Nous nous sommes créé une nouvelle routine en famille et nous avons passé beaucoup de temps dehors chaque jour. C’était vraiment agréable. Puis, mon conjoint et les enfants ont pu passer beaucoup de temps avec le bébé. Cela nous a tous rapprochés.
Dominique Riverin

Alléger l’horaire familial

Grâce au confinement, j’ai pu apprécier la richesse de la routine et la beauté des moments simples. J’espère conserver cette présence dans les petits moments du quotidien et ralentir le rythme de notre vie effrénée.
Anne Guimond

Je veux me permettre de dévier un peu de la routine à l’occasion, de faire des siestes collée avec mon enfant, de prendre le temps!
Josée Bernard

Le confinement m’a imposé un rythme de vie que je souhaite conserver. Tout est beaucoup plus calme et lent.
Emilie Poirier

J’aimerais continuer de prendre le temps. Le temps de faire la grasse matinée, de passer une journée en pyjama à jouer, d’aller en balade dans le quartier, de ne pas nous presser pour la garderie, le travail ou les repas.
Catherine Levesque

Vive la flexibilité dans nos horaires! Pas de réveille-matin, pas de « go, go, go, on va manquer l’autobus », moins de stress. Puis, jouer, s’ennuyer, manger quand la faim se fait sentir… Le confinement et le télétravail n’ont pas toujours été faciles, mais il y a eu plus de positif que de négatif.
Judith Lavoie

 

À venir la semaine prochaine : Vos réponses à la question « Qu’avez-vous trouvé le plus difficile avec votre enfant ou votre partenaire pendant le confinement? »

 

Photo : GettyImages/Fly View Productions

Commentaires (2)

  1. Ray 24 juillet 2020 à 19 h 28 min
    on a appris à jouer ensemble mon conjoint et moi , coudre et cuisiner prendre le temps de faire trillage de ce que je veux et pas , de rénover travailler avec mon mari , a aimer les moments de solitude , a écouter , a être bien sans grand choses et apprécier si ce n’est que me laver , prendre soin de moi parce que la maladie rends tellement incapable des simples choses ... a prier pour que Dieu protège os enfants et petits enfants et nois préserve de ce virus ...
  2. Elyse 8 août 2020 à 21 h 00 min
    Merci, vos témoignages font du bien! C'est dans les épreuves difficiles que ressortent nos richesses, nos forces et on le réalise plus tard bien souvent. Ici, mon fils avait un cheval imaginaire et m'invitant à galoper avec lui lors de promenade. On a monté la tente et camper dans le salon au début du confinement! Tout semblait à l'envers, alors on a fait des journées thématiques parfois. Mon conjoint à fait des pâtisseries maison pour ma fête. Je réalise à quel point les petits plaisirs de la vie et avoir du temps et moins de stress ou de transport vers le boulot, c'est le bonheur. Merci la vie.

Partager