L’art des faux choix

L’art des faux choix
11 octobre 2012

Il y a des jours où mes enfants acceptent volontiers mes choix et d’autres où ils veulent tout choisir eux-mêmes : leur film, leurs vêtements, leur collation, leur histoire, leur place à table, la couleur de leur brosse à dents, etc. J’accepte volontiers tant que ça reste simple et que cela ne dure pas 2 heures. C’est bon pour leur autonomie et leur confiance en soi. Malheureusement, quand leur besoin d’émancipation devient complètement incompatible avec mon humeur et mon niveau de patience, il y a de l’orage dans l’air. Dans ces cas-là, pour accélérer les choses et éviter la foudre, voici comment je m’en sors.

  • Aujourd’hui pour t’habiller, tu préfères mettre :

un pantalon qui pique OU un pantalon qui gratte OU ton beau pantalon bleu?

  • Avant de te coucher, tu préfères que je te lise :




OU




OU

  • Ce soir, pour vous laver, vous préférez : 

prendre un long bain froid sans jouets OU une bonne douche chaude et rapide?

  • Pour le souper, vous avez le choix entre 2 menus :




OU

  • Cet après-midi, vous préférez :

ne rien faire à l’intérieur de la maison OU faire une super grosse bataille de feuilles mortes, dehors dans le jardin?

---

Chaque fois, c’est bizarre, je suis toujours 100 % d’accord avec leur choix.
C’est fou comme on a les mêmes goûts quand je n’ai pas de patience!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (16)

  1. Valérie 12 octobre 2012 à 01 h 57 min
    Hilarant! J'adore et je m'en servirai volontiers!
  2. rosette 12 octobre 2012 à 07 h 39 min
    Tu me fais tellement rire !
  3. Julie Philippon 12 octobre 2012 à 08 h 05 min
    J'adore! Merci. :-)
  4. Louis-Simon 12 octobre 2012 à 09 h 10 min
    Aaaah Catherine, c'est absolument sublime, comme toujours! Le multi-conjugueur, c'est ton livre de chevet, avoue? ;-)
    J'adore te lire.
    Ton plus grand fan,
    LSF
  5. Catherine Goldschmidt 12 octobre 2012 à 09 h 31 min
    Raté, c'est l'autre! La science philosophique. J'ai juste besoin de lire le titre et je m'endors :-)
  6. Mélanie 12 octobre 2012 à 09 h 23 min
    Tu m'a fais sourire ce matin..... J'en prends note, ça peut éventuellement servir avec une Duchesse de quasiment 2 ans.......
  7. Maman de 4 enfants 12 octobre 2012 à 09 h 24 min
    Je ne saurais m'en sortir autrement ! Vive les faux choix !!
  8. Catherine Goldschmidt 12 octobre 2012 à 09 h 28 min
    Mon plus grand défi est d'essayer d'avoir l'air très très sérieuse en leur posant mes questions!
  9. Catherine Goldschmidt 12 octobre 2012 à 12 h 19 min
    Soupe auX carottes. Oups!
  10. Maman 3.0 12 octobre 2012 à 15 h 08 min
    Attends qu'ils arrivent à l'adolescence... Je te rappelle que Couche-Tard fait fureur avec des slush «poussin frappé» et «liposuccion» :-)
  11. audrey 14 octobre 2012 à 22 h 19 min
    Je crois que cette méthode est un moyen d'acheter la paix en faisant croire à son enfant qu'il a le choix. Il faudrait que le parent assume ses obligations parentales en mettant un cadre rigide et stricte lorsqu'il n'est pas d'humeur à négocier, plutôt que de donner un faux sentiment de contrôle à son enfant (qu'il ressentira toute sa vie en passant). Bonne chance quand viendra le temps de choisir le cégep ou l'université. Le collège des soeurs/frères, l'école militaire ou le cegep près de chez maman???
  12. Catherine Goldschmidt 15 octobre 2012 à 08 h 15 min
    Audrey, vous appelez méthode quelque chose qui ne l'est pas et vous jugez ma façon de faire sur une simple anecdote. Je trouve ça bien triste et bien réducteur. Je suis une simple maman qui achète parfois la paix parce qu'est est fatiguée, mais je le fais avec humour et je l'assume complètement. La perfection n'existe pas malheureusement. Pour tout vous dire, mes enfants ne sont même pas dupes et ça les fait bien rigoler. Surtout mon ado qui est justement en train de se magasiner un cégep sans aucune fausse influence de ma part, je vous rassure.
  13. Dre Taz 16 octobre 2012 à 00 h 55 min
    Bonjour Catherine,

    le commentaire d'Audrey me fait réagir!

    moi je trouve ton anecdote absolument délicieuse! j'exerce la même "méthode" avec mes enfants!
    Oui à la "méthode" de l'humour, de l'ironie, de l'auto-dérision, de la légèreté... aucune école n'a ce sujet à son cursus!

    Quant à la méthode unidirectionnelle, sans équivoque, dictatoriale, oui pour les débats qui en valent la peine (l'heure du coucher, l'hygiène, etc) avec le volcan de colère et l'incompréhension que ça implique parfois!

    Faut savoir choisir ses batailles pour gagner la guerre et faire grandir nos enfants en sécurité, en santé, dans la joie... c'est un combat de tous les jours.

    Merci pour tes tranches de vie, elles me soulagent en me rappelant que mon quotidien est une réalité commune!
  14. Melanie 17 octobre 2012 à 23 h 59 min
    Aaaah comme j'aurais aimé que ça fonctionne avec notre premier!!!! Il doit y avoir un ingrédient qui nous a manqué, ou alors c'est mon fils qui avait, a, le sens de la négo solide dans le sang. Ces faux choix n'ont que trop rarement tenu la route. Soyez sans craintes...je me reprends avec notre plus jeune qui n'y voit que du feu, lui ;) -quelle mère indigne je suis!
  15. Anne-Lise 31 octobre 2012 à 08 h 22 min
    Ouiiiiii! Vive les faux choix! Tu m'as bien faire rire! :-)
  16. marie 25 novembre 2012 à 19 h 27 min
    hahaha j'adore et ca tombe a point avec ma fille de 3 ans qui a décider de s'émanciper avec la naissance de ca soeur et ma patience disparu avec mon sommeil héhé

Partager