L'ABC du pique-nique

L'ABC du pique-nique

Les enfants adorent manger au grand air! Voici quelques astuces pour des pique-niques réussis.

Manger à l’extérieur constitue toujours une fête pour les enfants. Même si votre pique-nique consiste tout simplement à aller vous asseoir sur une couverture, dans le fond de votre jardin, cet extra plaira certainement à votre petit. Voici quelques astuces afin d’assurer la réussite de vos pique-niques.



Quoi apporter?

  • Un parasol au cas où votre site à pique-nique n’aurait pas de coin d’ombre.
  • Des chapeaux, de la crème solaire et de l’antimoustiques.
  • Un petit tapis de pique-nique doublé de caoutchouc.
  • Une nappe légère pour protéger la nourriture des insectes.
  • Des ustensiles, des bols, des assiettes et des verres selon le menu.
  • Un sac pour les déchets et un autre sac pour la vaisselle sale.
  • Des débarbouillettes humides dans un sac hermétique afin de nettoyer les mains et le minois de votre enfant.
  • Une glacière pour transporter vos denrées périssables et un panier pour les denrées non périssables.

Quoi manger?

Lorsque vous préparez votre menu, prenez toujours en considération l’âge de votre enfant ainsi que le temps durant lequel vous devrez conserver la nourriture avant de la consommer.

Les pique-niques brisent la routine et sont toujours une fête pour les enfants.
  • Votre menu devrait contenir des aliments appartenant aux 4 groupes du Guide alimentaire canadien. Ces 4 groupes sont les produits céréaliers, les légumes et fruits, les produits laitiers ainsi que les viandes et substituts.
  • Choisissez des aliments faciles à emballer et à transporter.
  • Favorisez les aliments qui se consomment avec les doigts, tels que les sandwichs, les fruits frais déjà coupés, les fruits séchés et les morceaux de fromage.
  • Préparez les sandwichs avec différents types de pains, plutôt qu’avec du pain tranché traditionnel : bagels, muffins anglais, tortillas, pains pitas ou baguettes, etc.
  • Si vous préparez les sandwichs avec du pain tranché, taillez-les en rond, en losange, en triangle ou en formes amusantes à l’aide d’emporte-pièces.
  • Créez des bouchées de sandwichs. Façonnez une tranche de pain en un rouleau en lui ôtant sa croûte et en l’aplatissant légèrement. Tartinez-la avec du beurre d’arachide, du fromage ou avec toutes autres tartinades et roulez-la. Enveloppez le rouleau dans de la pellicule plastique, réfrigérez-le, puis découpez-le en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur.
  • N’utilisez pas d’ingrédients trop humides dans vos sandwichs. Même si votre enfant est un petit glouton, il perdra son appétit devant un sandwich complètement ramolli.
  • Si votre menu ne comprend pas de sandwich, assurez-vous qu’il contient tout de même des produits céréaliers (biscottes, craquelins, scones, muffins, etc.).
  • Créez des salades avec des pâtes, du riz ou du couscous en y ajoutant de petits morceaux de viande, de fromage et de légumes et en nappant le tout avec de la vinaigrette.
Favorisez les aliments qui se consomment avec les doigts, faciles à transporter et à conserver (sandwichs, fruits frais déjà coupés en morceaux, fruits secs, morceaux de fromage...).
  • La viande peut être remplacée par des substituts plus faciles à conserver. Utilisez le tofu (par exemple, de la tartinade de tofu), les légumineuses (lentilles, pois, haricots, hoummos, baba gannouj, etc.), les oeufs (par exemple, des oeufs cuits durs), les poissons et les fruits de mer (thon, saumon, crabe en conserve prêts à être consommés...).
  • Rares sont les jeunes enfants qui mangent des fruits en entier. Coupez les fruits en petits morceaux et conservez ceux-ci dans des récipients hermétiques.
  • Pour les enfants de plus de 4 ans, les fruits séchés constituent une excellente solution de rechange aux fruits frais, parfois plus difficiles à conserver.
  • Les fruits et les fromages se marient bien. Coupez les fromages en cubes afin d’en faciliter la consommation.

Comment bien conserver les aliments?

Quelques erreurs de manipulation et quelques heures suffisent pour que des bactéries se multiplient dans les aliments composant votre pique-nique. Plus un aliment périssable demeure longtemps à une température dépassant 4 °C, plus le risque d’empoisonnement alimentaire est grand. Voici donc quelques trucs afin de prévenir la prolifération bactérienne.

  • Assurez-vous que tout ce que vous utilisez pour préparer le pique-nique est propre : plan de travail, ustensiles, aliments de même que vos mains.
  • Gardez vos aliments bien au froid pour combattre les bactéries. Si vous choisissez des mets qui ont cuit ou des aliments périssables (viande, volaille, poisson, charcuterie, oeufs, mayonnaise, produits laitiers), il est important qu’ils soient bien refroidis avant de les placer dans la glacière. Ils resteront froids plus longtemps et vous diminuerez ainsi le risque d’empoisonnement alimentaire. S’ils ne sont pas assez froids, ne les apportez pas.
  • Assurez-vous que votre glacière est bien isolée.
Lavage des mains
Si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon, les lingettes humides jetables sont une bonne option de rechange.
  • Ajoutez des blocs réfrigérants (ice pack), des sacs de glace ou des bouteilles d’eau ou de jus congelées dans votre glacière.
  • Utilisez une glacière différente pour les boissons. Vous pourrez l’ouvrir plus fréquemment sans craindre d’augmenter la température de votre pique-nique.
  • Dans la glacière, placez les aliments selon l’ordre dans lequel vous pensez les manger. Idéalement, les produits alimentaires les plus vulnérables (comme la viande) devraient être mis au fond de la glacière.
  • Ajoutez des blocs réfrigérants (ice pack), des sacs de glace ou des bouteilles d’eau ou de jus congelées.
  • Dans la voiture et sur les lieux du pique-nique, placez la glacière à l’ombre en maintenant le couvercle bien fermé.

Quoi faire avec les restes?

N’oubliez pas de nettoyer la glacière et de la laisser sécher, ouverte, à l’air libre.
  • Replacez les aliments périssables dans la glacière dès que vous avez terminé de manger. Ne les laissez pas à température ambiante sinon les bactéries s’y développeront rapidement.
  • Si le contenu de la glacière est encore froid en arrivant à la maison, remettez les aliments au réfrigérateur. Vous pourrez les manger plus tard.
  • Si les restes de nourriture sont tièdes et défraîchis, ou si vous avez des doutes, jetez tout. Mieux vaut les mettre à la poubelle que de courir le risque d’être malade.

Les pique-niques sont sans doute les seuls repas qui se déroulent sans histoire et qui font plaisir à tout le monde. Ils vous permettent de gâter votre enfant, à peu de frais. De plus, consommer un repas dans un contexte différent peut rendre votre petit plus enclin à élargir ses horizons culinaires.

Petites sorties
Pour les sorties de moins de 4 heures, les collations nutritives s’avèrent la solution idéale. Choisissez des collations faciles à consommer en voiture et sans danger de conservation : fruits coupés, barres de céréales, morceaux de fromage et craquelins, crudités, muffins sucrés ou salés... Prises 2 heures avant le repas suivant, ces collations aideront à faire le plein d’énergie sans couper l’appétit.

 

Naitre et grandir.com

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Sophie Desroches, nutritionniste, et
      Extenso, Centre universitaire de nutrition préventive de l’Université de Montréal
      Mise à jour : Juin 2012

 

À lire aussi