Langage des tout-petits: 9 habitudes à adopter pour le favoriser

Langage des tout-petits: 9 habitudes à adopter pour le favoriser
Certaines habitudes aident votre enfant à améliorer son langage. Voyez lesquelles.

5 janvier 2023 | Passer du temps en famille durant la période des fêtes, vous donne plus d’occasions de parler avec votre enfant. Voici 9 bonnes habitudes à prendre pour soutenir le développement du langage avec un tout-petit de 1 à 3 ans.

1. Mettez-vous à la hauteur de votre enfant

Lorsque vous êtes à sa hauteur, votre tout-petit voit votre visage et vos gestes. Cela l’aide à comprendre ce que vous lui dites. C’est aussi un moyen pour vous de mieux comprendre ce qu’il veut vous dire, car vous pouvez bien observer ses mimiques et ses émotions.

2. Laissez-le participer à la conversation

Il est bon que chacun prenne sa place dans vos échanges. Votre enfant peut faire un geste, un son ou dire un mot quand c’est son tour de parler. Par exemple, si vous lui demandez s’il veut manger et qu’il fait oui de la tête, vous pouvez poursuivre en lui tendant une compote de pommes. Dites : « Tiens, je te donne de la compote de pommes. » S’il répond : « Non, pas pommes! », vous pouvez lui demander : « Veux-tu de la compote ou du fromage? », et ainsi de suite.

3. Répondez rapidement à votre enfant

Si votre tout-petit vous dit : « eau », vous pouvez dire : « Tu veux de l’eau! » et lui donner un verre d’eau. Même chose s’il s’exprime avec un geste. Par exemple, s’il montre un chat, poursuivez la conversation en lui parlant du chat. Vos réponses rapides l’aident à rester attentif et à continuer à vous parler. Elles lui montrent aussi que vous le comprenez, ce qui l’encourage à parler.

4. Utilisez les bons mots et faites des phrases complètes

Votre enfant dit peut-être « kiki » pour parler d’un biscuit, mais évitez de l’imiter. Dites « biscuit » quand vous lui parlez. Votre tout-petit a besoin d’entendre les bons mots pour développer son vocabulaire. Il a aussi besoin d’entendre des phrases complètes pour apprendre à en faire. Par exemple : « Veux-tu manger un yogourt? » et non « Manger un yogourt? »

5. Montrez-lui que ce qu’il dit vous intéresse

Votre enfant est plus motivé à vous parler s’il sent que vous vous intéressez à ce qu’il veut dire. Vous pouvez lui sourire, hocher la tête et répéter ce qu’ il dit avec beaucoup d’ expression pour démontrer votre intérêt. Dites par exemple : « Ah oui! Tu me parles de ton camion! Il est beau ton camion! »

6. Reformulez ses phrases sans le faire répéter

C’est normal que votre enfant ne s’exprime pas toujours clairement. Vous pouvez l’aider à s’améliorer en reformulant ce qu’il dit et en corrigeant ses erreurs au besoin. S’il dit : « chien parti », vous pouvez répondre : « Oui, le chien est parti! ». Il répétera peut-être. Sinon, pas besoin de le faire répéter. Cela coupe la conversation et la rend moins agréable. Votre enfant apprend à force de vous entendre.

7. Laissez-lui le temps de répondre ou de réagir

Donnez-lui quelques secondes de silence après vos paroles, le temps pour lui de comprendre avant de réagir. Par exemple, votre tout-petit peut vous entendre dire : « On regarde un livre? », ne pas réagir tout de suite, puis aller chercher un livre quelques secondes plus tard.

8. Profitez des routines pour parler avec votre enfant

Les routines, comme celle du dodo, vous font dire souvent des mots utiles pour votre tout-petit (ex. : livre, lit, bain, brosse à dents). En entendant les mêmes mots dans le même contexte, votre enfant comprend plus facilement leur sens. Il peut les utiliser quand il est prêt.

9. Utilisez un vocabulaire varié

Il est important d’utiliser un vocabulaire varié avec votre enfant pour lui faire connaître différents mots. Les livres peuvent l’aider à apprendre de nouveaux mots. Pas besoin, toutefois, de lire le texte mot pour mot! Vous pouvez enrichir son vocabulaire juste en lui décrivant les images.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche : Le développement du langage chez l’enfant de 1 an à 3 ans.

 

Marie-Ève Bergeron-Gaudin, orthophoniste

 

Naître et grandir

Photo : GettyImages/vgajic

 

À lire aussi