En manchettes: Jouer à se déguiser - Résilience chez les enfants - À écouter

En manchettes: Jouer à se déguiser - Résilience chez les enfants - À écouter
Les bienfaits de jouer à se déguiser, la résilience chez les enfants et le balado Familles à la une


VIE DE FAMILLE

Jouer à se déguiser, pas seulement à l’Halloween!

L’Halloween ne sera certainement pas la même cette année, mais une chose est certaine : les enfants auront toujours du plaisir à se déguiser! En plus, cela a des bienfaits. En voici quelques-uns.

Lorsqu’il se déguise, votre enfant exerce sa créativité, car il décide en quoi il se déguise et les accessoires qu’il utilisera. Le même matériel peut d’ailleurs être utilisé de façon très différente d’une fois à l’autre : un morceau de tissu peut servir de fichu, de foulard, de cape, de baluchon (attaché au bout d’un bâton) ou de ceinture. Grâce à son déguisement, votre enfant devient quelqu’un d’autre. Il peut alors jouer un personnage ou faire un spectacle. C’est aussi un bon moment pour laisser votre enfant jouer librement, sans intervenir.

Quand frères et soeurs s’amusent ensemble à se déguiser, chacun peut créer des personnages et imaginer des scénarios, rendant ainsi le jeu encore plus amusant. Par exemple, l’un pose un chapeau sur sa tête pour tenir le rôle d’un capitaine de bateau alors que l’autre utilise un bandeau pour se transformer en un pirate qui attaquera le bateau.

Aussi, pour votre tout-petit, c’est aussi l’occasion de pratiquer ses habiletés d’habillage. Par exemple, il doit trouver l’endroit et l’envers du costume pour l’enfiler correctement, le boutonner, monter une fermeture éclair, enfiler des gants, attacher une ceinture, faire un noeud, etc.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche Jouer à se déguiser.

SANTÉ MENTALE

Apprendre la résilience aux enfants

Protéger les enfants de tout est impossible, car les déceptions, le stress, les échecs et les deuils font partie de la vie. Apprendre à être résilients dès l’enfance pourrait toutefois les aider à traverser les épreuves, indique une psychologue américaine, spécialisée dans le développement de l’enfant.

Selon elle, les enfants peuvent, avec l’aide de leurs parents, développer leur résilience, qui est la capacité à surmonter un événement stressant ou à rebondir après un échec.

Pour développer la résilience à la maison, la psychologue suggère de :

  • discuter régulièrement avec votre enfant et de vraiment l’écouter. Vous lui montrez ainsi que vous tenez à lui et que vous comprenez ses émotions. Cela lui permet aussi de mettre les choses en perspective;
  • donner davantage d’autonomie à votre l’enfant : laissez-le faire « à sa manière », même s’il peut échouer. Il va ainsi apprendre à résoudre des problèmes et à gérer sa colère, sa déception;
  • utiliser des techniques de respiration pour aider votre enfant à contrôler ses émotions.

Plusieurs enfants se sortent très bien mentalement de situations traumatiques comme la violence, la maladie, la pauvreté et le harcèlement. Selon la recherche, ces enfants, qui font souvent preuve de résilience, présentent de bonnes habiletés de résolution de problèmes, de raisonnement logique et de contrôle de leurs comportements et de leurs émotions.

Les enfants résilients entretiennent également de bonnes relations sociales (famille, amis, professeurs, voisins), ce qui favorise la confiance en soi, l’autonomie, l’appartenance et la sécurité. Toutes ces habiletés permettent de s’adapter facilement face à des obstacles.

Source : The Conversation

À ÉCOUTER

Familles à la une

Dans ce balado, la journaliste Maude Goyer vous présente en 5 minutes des sujets qui ont retenu son attention récemment.

Les sujets abordés cette semaine :

  • Confinement et sport
  • Hésitation à la vaccination
  • Nouveaux livres pour enfants

Pour écouter : naitreetgrandir.com/fr/balado-familles-a-la-une

À lire aussi :

 

8 octobre 2020

Par l’équipe de Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photos : GettyImages/gradyreese et PeopleImages

Partager

À lire aussi