COVID-19: pourquoi les enfants sont-ils moins malades?

COVID-19: pourquoi les enfants sont-ils moins malades?
Les enfants infectés par la COVID-19 sont souvent moins malades. Voici quelques explications.

14 avril 2020 | Depuis le début de la pandémie, on entend souvent dire que les enfants sont moins vulnérables à la COVID-19. Pourquoi au juste sont-ils moins malades ? La réponse du Centre Déclic*.

Il est difficile de connaître avec précision la proportion d’enfants parmi les personnes infectées par la COVID-19, mais au Canada, on estime qu’ils représentent actuellement 4,2 % des cas et 1,7 % aux États-Unis.

L’analyse des cas en Chine a permis d’observer que parmi les enfants touchés, la proportion de cas sévères diminuait avec l’âge, allant de 11 % chez les bébés de moins de 1 an à 3 % chez les 16 à 18 ans. (Ces chiffres pourraient toutefois être surévalués, mettent en garde les chercheurs.) À titre de comparaison, la proportion de cas critiques ou sévères dans la population en général est de 19 %.

Les scientifiques ne savent pas encore pourquoi les enfants sont moins affectés par le virus SARS-Cov-2 que les adultes. L’une des hypothèses proposées est que les enfants sont moins nombreux à souffrir de problèmes de santé chronique, qu’ils ont une meilleure capacité pulmonaire et qu’ils résistent mieux aux infections que les personnes âgées.

Certaines caractéristiques du virus feraient aussi en sorte qu’il aurait plus de facilité à pénétrer dans le système respiratoire des adultes que dans celui des enfants. De plus, le système immunitaire des enfants a moins tendance à s’emballer et à provoquer un niveau d’inflammation élevé. Une réponse inflammatoire trop importante a en effet été associée à certains décès chez les personnes infectées par la COVID-19.

Enfin, puisque les enfants attrapent régulièrement des rhumes causés par d’autres types de coronavirus, il est possible qu’ils possèdent déjà des anticorps efficaces contre le SARS-Cov-2. Cependant, cette hypothèse est contestée par certains chercheurs.

Peu importe la raison, il est toutefois important de se rappeler que les enfants peuvent propager le virus, même s’ils sont moins malades. Il est donc important qu’ils respectent les consignes de distanciation sociale et de lavage de main.

Vous pouvez lire la réponse complète sur le site du Centre Déclic dont la mission est de faciliter le partage des connaissances issues de la science.

 

Naitre et grandir.com

 

Photo : Gettyimages/pinstock

Partager

À lire aussi