En manchettes: mensonges, oublis et réussite scolaire

En manchettes: mensonges, oublis et réussite scolaire
Pas facile de mentir, les oublis des tout-petits, et les parents et la réussite scolaire


COMPORTEMENT

Mentir, ce n’est pas si facile!

La vérité sort de la bouche des enfants? Pas toujours. Les jeunes enfants mentent, mais rassurez-vous, c’est normal et même le signe d’un bon développement cognitif, selon des chercheurs canadiens.

En analysant le comportement de plusieurs enfants, les chercheurs ont remarqué que ceux qui obtenaient de meilleurs résultats lors de tâches faisant appel à des habiletés cognitives, comme l’inhibition et la mémoire, étaient plus sujets à mentir.

D’ailleurs, même si un tout-petit peut commencer à dire des « mensonges » vers 2 ans, ce n’est que vers 4 ans qu’il serait en mesure de mentir consciemment pour éviter de se faire chicaner ou pour attirer l’attention, par exemple.

Selon les chercheurs, c’est aussi à partir de cet âge qu’il comprend qu’il peut influencer les gens qui l’entourent, en leur disant des faussetés. Il doit également être capable de contrôler ses réactions et avoir une bonne mémoire afin de se souvenir de son mensonge.

Pour savoir comment réagir lorsqu’un tout-petit ment, consultez notre fiche Le mensonge chez l’enfant.

Source : Medical Xpress

DÉVELOPPEMENT

Pourquoi mon enfant oublie tout?

Votre enfant oublie de se laver les mains avant le repas? Il oublie aussi de ranger ses jouets alors que vous lui avez demandé? Frustrant? Oui, mais normal, soutient une chercheuse canadienne.

L’habileté de se souvenir d’une tâche à faire, appelée mémoire prospective, est en plein développement chez les tout-petits. Leurs oublis ne sont donc pas intentionnels ni une façon de vous défier. Il n’est donc pas utile de chicaner un jeune enfant qui ne pense pas à faire ce qui lui a été demandé.

Des chercheurs ont constaté que la mémoire prospective se développe et s’améliore avec l’âge, à mesure que l’enfant apprend à contrôler ses pensées et ses actions. Ainsi, lorsque l’on questionnait des enfants sur un oubli, 66 % des tout-petits de 2 ans ne se rappelaient même plus la consigne de départ, alors que ceux de 4 ans s’en souvenaient.

Par exemple, vous demandez à votre enfant durant l’après-midi de ranger ses jouets avant le souper. À l’heure de passer à table, vous remarquez qu’il ne l’a pas fait. S’il a 2 ou 3 ans, votre enfant aura probablement oublié votre demande initiale. S’il a 4 ans, il se souviendra qu’il devait ranger, mais il aura juste oublié de le faire au moment convenu.

Source : The Conversation

ÉCOLE

Réussite scolaire : le rôle des parents

Quand les parents s’intéressent à ce que leur enfant fait à l’école ça donne de bons résultats, et ce, peu importe le statut socio-économique des familles, avancent des chercheurs anglais qui ont passé en revue plusieurs études internationales sur le sujet.

Les écoles auraient donc tout intérêt à encourager et soutenir l’implication des parents dans le parcours scolaire de leur enfant. En effet, les enfants réussiraient mieux à l’école quand leurs parents s’impliquent dans les devoirs, s’intéressent à ce qui se passe à l’école et participent aux activités scolaires, rapportent les chercheurs.

La lecture joue aussi un rôle important dans la réussite des enfants à l’école. Les parents peuvent donc soutenir le travail fait à l’école en lisant régulièrement avec leur enfant à la maison. Encourager leur enfant à lire durant l’été contribuerait aussi à sa réussite scolaire.

Voici comment vous pouvez vous impliquer pour favoriser la réussite scolaire de votre enfant :

  • Participez aux réunions de parents.
  • Demandez à votre enfant ce qu’il a fait en classe, posez-lui des questions sur ses amis et son enseignant(e) et prenez le temps de regarder les travaux qu’il rapporte à la maison.
  • Veillez à ce que les devoirs soient faits et accompagnez votre enfant au besoin.
  • Félicitez-le pour les efforts qu’il fournit.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche La persévérance scolaire.

Source : EurekAlert!

À lire aussi :

 

26 septembre 2019

Par l’équipe de Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photos : GettyImages/Phique Studio, Saturated et FluxFactory

Partager

À lire aussi