Des probiotiques pour soulager les coliques?

Des probiotiques pour soulager les coliques?
Les probiotiques Lactobacillus reuteri seraient efficaces pour calmer les coliques des bébés allaités, affirment des chercheurs.

30 janvier 2018 | Des probiotiques seraient efficaces pour calmer les coliques des nourrissons allaités, affirme un groupe international de chercheurs.

En effet, leurs résultats indiquent que donner des probiotiques Lactobacillus reuteri pendant trois semaines à des bébés exclusivement allaités doublerait les chances de réduire de moitié la durée de leurs pleurs comparativement aux nourrissons ayant reçu un placebo. La prise de ces probiotiques contribuerait à rétablir l’équilibre entre les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries présentes dans les intestins des bébés.

L’efficacité de ce traitement n’aurait toutefois été observée que chez les bébés exclusivement nourris au sein. Les chercheurs ne peuvent pas dire si ce traitement est efficace chez les bébés nourris avec de la préparation pour nourrissons en raison de données insuffisantes à leur sujet.

Les probiotiques Lactobacillus reuteri sont vendus sous forme liquide dans les pharmacies et sont disponibles sans ordonnance. Les chercheurs recommandent toutefois aux parents de consulter un médecin avant de recourir à ces probiotiques afin de s’assurer que leur enfant souffre bel et bien de coliques.

Les coliques se manifestent par des crises de pleurs chez des bébés en bonne santé, et ce, sans cause apparente. Pour être considérées comme des coliques, ces crises doivent survenir au moins trois fois par semaine, durer au moins trois heures par jour et persister pendant au moins une semaine.

Pour parvenir à leurs résultats, les auteurs de l’étude se sont basés sur les résultats provenant de quatre essais cliniques menés sur 345 nourrissons souffrant de coliques. Environ la moitié de ces bébés a reçu les probiotiques à l’étude alors que les autres ont pris un placebo. Ces essais cliniques se sont déroulés au Canada, en Italie, en Australie et en Pologne.

Sources : Sciencealert et Pediatrics


Marie-Claude Ouellet — Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/AntonioGuillem

À lire aussi