Utiliser un porte-bébé l'hiver: réponses à 4 questions fréquentes

Utiliser un porte-bébé l'hiver: réponses à 4 questions fréquentes
Les réponses à 4 questions fréquentes au sujet de l’utilisation d’un porte-bébé l’hiver.

25 janvier 2018 | Sortir avec un tout-petit l’hiver n’est pas toujours facile. L’utilisation d’un porte-bébé peut toutefois être une bonne façon de profiter du beau temps même s’il fait froid.

Quels sont les avantages à pratiquer le portage l’hiver?

Lorsque l’enfant est dans un porte-bébé, il perd sa chaleur moins rapidement que dans une poussette ou un traîneau, car il est en contact avec le parent. « L’avantage du portage par rapport à la poussette et au traîneau, c’est que le bébé peut tourner sa tête pour se blottir contre le porteur et ainsi se cacher du vent », ajoute Janie Vachon-Robillard, présidente de l’organisme Porter la vie et formatrice en portage.

Comment habiller bébé lorsqu’on utilise un porte-bébé?

Il existe deux types de portage en hiver.

  • Le bébé est installé directement contre le corps du porteur et porté à l’intérieur d’un manteau qui peut recouvrir à la fois l’enfant et le parent. Il est possible de placer une extension à l’endroit où le manteau du parent s’attache ou simplement d’utiliser un manteau plus grand. Il existe aussi des manteaux faits spécialement pour être utilisés avec un porte-bébé. « C’est le portage le plus sécuritaire pour garder bébé au chaud parce que l’enfant est directement sur notre corps », souligne Janie Vachon-Robillard.
  • Le parent et l’enfant ont leur propre manteau et le porte-bébé est utilisé par-dessus les manteaux. « Ce type de portage est plus intéressant pour les enfants plus vieux, explique l’experte en portage. Cela permet de faire un peu de portage, puis de déposer l’enfant dans une poussette, un traîneau ou la voiture au besoin. »

Quelles sont les précautions à prendre lors du portage en hiver?

Lorsque le bébé est porté à l’intérieur du manteau du parent

Si le bébé est porté à l’intérieur du manteau, il est très important de s’assurer que sa tête n’est pas trop couverte. « Le bébé doit toujours avoir accès à l’air frais, insiste Janie Vachon-Robillard. Le visage de l’enfant devrait toujours être visible et ses voies respiratoires devraient être bien dégagées. »

Le manteau de portage ne doit donc pas dépasser la nuque de l’enfant. L’utilisation d’un cache-cou et d’une tuque permettra de garder l’enfant au chaud en toute sécurité.

Lorsque le parent et l’enfant ont leur propre manteau

Si l’enfant est porté dans son propre manteau, la principale difficulté rencontrée est l’ajustement du porte-bébé. Certains ne sont en effet pas assez grands pour accueillir le manteau du porteur et du bébé. « Il peut être plus difficile de fermer la ceinture, de nouer les sangles d’un mei-tei ou de terminer le nœud d’une écharpe, confirme Janie Vachon-Robillard. Il faut donc bien vérifier que les attaches sont fermées de façon sécuritaire ou que les noeuds ne sont pas faits trop au bout des sangles. Ils pourraient alors se défaire. »

Par ailleurs, les extrémités du bébé sont moins bien protégées du froid avec ce type de portage. « Le bébé perd moins de chaleur globale que dans une poussette ou un traîneau, mais ses mains et ses pieds peuvent geler rapidement, met en garde Janie Vachon-Robillard. Il faut donc s’assurer de vérifier toutes les 15 minutes environ que les extrémités de l’enfant sont toujours chaudes. »

Certaines compagnies produisent d’ailleurs des housses de portage qui peuvent être mises par-dessus le bébé et ainsi protéger ses mains et ses pieds. Une couverture mise sur l’enfant et coincée sous les sangles du porte-bébé peut aussi faire l’affaire.

Doit-on privilégier un type de porte-bébé plutôt qu’un autre?

Même en hiver, les parents devraient continuer d’utiliser le porte-bébé avec lequel ils sont le plus à l’aise. Il est toutefois possible que des parents trouvent que leur porte-bébé habituel ne convient pas pour l’hiver.

Il ne faut donc pas hésiter à essayer différents modèles pour trouver celui qui fait l’affaire. « Le portage demande toujours un peu de temps pour trouver la solution qui convient, admet Janie Vachon-Robillard. C’est toutefois du temps bien investi parce que cela permet ensuite de sortir davantage à l’extérieur en sachant que notre bébé va être confortablement installé. »


Kathleen Couillard – Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : Gettyimages/Halfpoint

À lire aussi