Le retrait: pas toujours bien utilisé

Le retrait: pas toujours bien utilisé
Plusieurs parents n’utiliseraient pas correctement la technique du retrait, révèle une étude américaine.

12 décembre 2016 | Plusieurs parents font appel à la technique du retrait lorsque leur enfant ne se comporte pas bien. Toutefois, ils seraient nombreux à ne pas l’utiliser correctement, révèle une étude américaine. Cela pourrait ainsi diminuer l’efficacité de cette approche, qui consiste à mettre un enfant à l’écart un certain temps afin qu’il se calme et réfléchisse à son comportement.

Parmi les parents ayant participé à l’étude, environ 77 % utilisaient le retrait si leur enfant avait mal agi, en particulier lors d’un comportement agressif. Cependant, les résultats de l’étude indiquent que 85 % des parents étudiés qui utilisaient le retrait ne le faisaient pas de la bonne façon. En effet, plusieurs parents donnaient trop d’avertissements avant de mettre l’enfant à l’écart. Certains lui parlaient pendant le retrait ou lui permettaient d’avoir un jouet.

Selon les chercheurs, si un parent discute avec son enfant ou lui permet de jouer, le retrait n’est plus assez ennuyeux pour être efficace. Il est possible d’offrir des explications à l’enfant sur les raisons du retrait, mais cela devrait avoir lieu après la fin de la mise à l’écart, insistent les auteurs de l’étude.

En fait, l’étude indique que les parents qui trouvaient le retrait efficace utilisaient cette technique en respectant certaines conditions :

  • ils donnaient un seul avertissement à leur enfant;
  • ils expliquaient clairement la raison du retrait;
  • ils établissaient une durée précise pour le retrait;
  • ils demandaient à leur enfant d’être calme avant la fin de la mise à l’écart.

Les parents et la discipline

L’étude a également permis d’en savoir plus sur la façon dont les parents disciplinent leur enfant :

  • 74 % des parents enlèvent un privilège à leur enfant s’il ne se comporte pas bien;
  • 64 % le réprimandent;
  • 25 % laissent leur enfant gagner;
  • 5 % n’interviennent pas lorsque leur enfant a un mauvais comportement;
  • 83 % encouragent les bons comportements de leur enfant en le félicitant et en lui donnant plus d’attention;
  • 69 % des parents offrent une récompense à leur enfant s’il se comporte bien.

L’étude a été réalisée auprès de 401 parents d’enfants âgés de 15 mois à 10 ans. Ces parents ont dû répondre à un questionnaire sur la technique du retrait lors d’une visite chez le médecin de leur enfant pour un rendez-vous de suivi.

Sources : Reuters et Academic Pediatrics


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/EvgeniiAnd

À lire aussi