Vision : les enfants myopes de plus en plus tôt

Vision : les enfants myopes de plus en plus tôt

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La vision des enfants d’aujourd’hui se détériorerait plus rapidement que celle des générations précédentes, révèlent des chercheurs ontariens.

25 novembre 2016 | La vision des enfants d’aujourd’hui se détériorerait plus rapidement que celle des générations précédentes, révèlent des chercheurs ontariens. Par conséquent, la myopie apparaîtrait plus tôt. L’étude a été réalisée auprès de 166 enfants canadiens âgés de 6 à 13 ans.

Globalement, 18 % des enfants étudiés étaient myopes, c’est-à-dire qu’ils voyaient mal au loin. Dans le groupe des 6 à 8 ans, 6 % des enfants éprouvaient déjà ce problème de vision. Pour les générations précédentes, la myopie se développait plutôt entre 11 et 13 ans, soulignent les chercheurs. Leurs résultats ont d’ailleurs démontré que 29 % des enfants dans ce groupe d’âge étaient myopes.

Ce phénomène, observé aussi ailleurs dans le monde, est inquiétant selon les auteurs de l’étude. En effet, puisque la vision des enfants myopes continue de se dégrader jusqu’à l’âge d’environ 21 ans, ces enfants pourraient avoir une moins bonne vision à l’âge adulte que ceux des générations précédentes. Les experts parlent même d’une épidémie de myopie.

Comme la myopie est en partie génétique, les enfants dont les parents sont myopes risquent 2,5 fois plus d’avoir eux-mêmes besoin de lunettes. Il serait toutefois possible d’intervenir pour diminuer la fréquence de la myopie. Selon les chercheurs, passer une heure de plus à l’extérieur chaque semaine diminuerait le risque de myopie des enfants de 14 %. Les auteurs suggèrent également de limiter l’utilisation des écrans.

Par ailleurs, les résultats de l’étude indiquent que 34 % des enfants étudiés qui étaient myopes ne portaient pas de lunettes. Les jeunes enfants ne réalisent en effet pas toujours que leur vision n’est pas normale. Il est donc important de faire passer un examen de la vue chaque année aux enfants dès leur entrée à l’école, rappellent les chercheurs.

Au Québec, la RAMQ couvre les frais des examens de la vue jusqu’à 17 ans.

Sources : The Star et University of Waterloo


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/Maica

Partager

À lire aussi