Mort d’un animal: aider son enfant à faire le deuil

Mort d’un animal: aider son enfant à faire le deuil

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Avoir un animal domestique, c’est aussi être confronté à la peine de le perdre lorsqu’il meurt, rappelle un chercheur américain.

31 octobre 2016 | Avoir un animal domestique, c’est aussi être confronté à la peine de le perdre lorsqu’il meurt, rappelle un chercheur américain. Celui-ci a interrogé des enfants âgés de 6 à 13 ans pour mieux comprendre ce qu’ils vivent lorsqu’ils doivent dire adieu à leur animal.

Pour les enfants, un animal de compagnie est un véritable compagnon. Les enfants le comparent d’ailleurs à un frère, une soeur ou à un meilleur ami. Par conséquent, lorsque la mort l’emporte, ils sont très affectés. Un des enfants interrogés a d’ailleurs mentionné qu’il croyait que sa vie était terminée.

Les enfants savent qu’il est normal qu’un poisson ou un hamster ne vivent que quelques années. La mort subite d’un lapin, d’un chat ou d’un chien est toutefois plus difficile à accepter. Les enfants voient cet événement comme une injustice, explique le chercheur. Ils se résignent ainsi plus facilement à la mort d’un animal âgé ou même au recours à l’euthanasie pour un animal qui souffre.

Discuter de la perte de l’animal en famille peut aider l’enfant à se sentir mieux. Les rituels familiaux peuvent aussi être bénéfiques. L’adoption rapide d’un nouvel animal ne fait toutefois pas l’unanimité. Certains enfants se sentent alors coupables de ne pas honorer la mémoire de leur compagnon. Par contre, pour d’autres, l’arrivée d’un nouvel animal est une occasion de développer une nouvelle relation sans pour autant oublier l’animal qu’ils ont aimé.

 

D’autres conseils pour aider votre enfant
  • Encouragez-le à exprimer ce qu’il ressent.
  • Reconnaissez sa peine, peu importe le type d’animal et sa taille.
  • Répondez à ses questions. Des livres traitant de la mort d’un animal domestique peuvent alors être utiles.
  • Organisez une petite cérémonie d’adieu et proposez-lui de placer une photographie de son animal dans sa chambre.


Sources : Science Daily et Environmental Education Research

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/mediaphotos

Partager

À lire aussi