Mort subite du nourrisson: prudence avec l'emmaillotage

Mort subite du nourrisson: prudence avec l'emmaillotage

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les parents devraient éviter de placer leur bébé sur le côté ou sur le ventre pour dormir, et ce, particulièrement s’ils choisissent de l’emmailloter.

18 mai 2016 | Les parents devraient éviter de placer leur bébé sur le côté ou sur le ventre pour dormir, et ce, particulièrement s’ils choisissent de l’emmailloter, met en garde un groupe de chercheurs internationaux. L’emmaillotage serait en effet associé à la mort subite du nourrisson dans certaines circonstances.

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion en analysant les résultats de 4 études réalisées sur un total de 760 enfants décédés de mort subite. Ils ont ainsi remarqué que les bébés emmaillotés avaient un risque légèrement plus élevé de mort subite du nourrisson que les autres. Les bébés les plus touchés étaient ceux placés sur le ventre ou sur le côté. Les enfants dans cette position étaient en effet deux fois plus à risque s’ils étaient emmaillotés que s’ils ne l’étaient pas.

Par ailleurs, les chercheurs ont remarqué que le risque de mort subite associé à l’emmaillotage augmentait avec l’âge de l’enfant. Les enfants emmaillotés les plus à risque avaient plus de 6 mois. En effet, lorsque le bébé vieillit, il devient capable de se retourner sur le ventre par lui-même. Les résultats de l’une des études révèlent d’ailleurs que sur 16 bébés emmaillotés trouvés sur le ventre au moment du décès, seulement 3 avaient été mis dans cette position à l’heure du coucher.

Pour favoriser la sécurité de l’enfant, les chercheurs suggèrent aux parents qui choisissent d’emmailloter leur bébé pour dormir de respecter les précautions suivantes :

  • Ne jamais placer un bébé emmailloté sur le ventre ou sur le côté.
  • Cesser d’emmailloter le bébé vers l’âge de 4 à 6 mois ou dès qu’il montre des signes qu’il peut se retourner.

 

Pour en savoir plus, consulter notre fiche sur l’emmaillotage.


Sources : Eurekalert et Pediatrics

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/Rosemarie Gearhart

Partager

À lire aussi