Gastro: le jus de pomme à la place des solutions de réhydratation?

Gastro: le jus de pomme à la place des solutions de réhydratation?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Lors d’une gastroentérite chez un enfant, le jus de pomme pourrait être suffisant pour prévenir la déshydratation légère, conclut une étude canadienne.

6 mai 2016 | Lors d’une gastroentérite chez un enfant, le jus de pomme serait suffisant pour prévenir la déshydratation légère, conclut une étude canadienne. Ces résultats remettent en question la recommandation actuelle d’offrir des solutions de réhydratation.

Le jus de pomme dilué serait un traitement plus efficace pour éviter la déshydratation que les solutions de réhydratation, concluent des chercheurs en gastroentérologie. Selon les résultats, les enfants qui avaient bu du jus de pomme s’étaient moins présentés dans une clinique médicale, avaient perdu moins de poids et avaient été moins souvent réhospitalisés. De plus, leurs symptômes n’avaient pas empirés. Les chercheurs ont également constaté que seulement 2,5 % des enfants qui avaient bu du jus de pomme avaient dû être réhydratés par intraveineuse contre 9 % de ceux qui avaient consommé des solutions de réhydratation.

Bien qu’elles soient généralement recommandées lors d’une gastroentérite, les solutions de réhydratation peuvent être difficiles à faire boire à un enfant puisque plusieurs n’aiment pas leur goût. Les enfants accepteraient mieux les boissons qu’ils apprécient et risqueraient donc moins de se déshydrater.

Par ailleurs, certains professionnels de la santé suggèrent d’éviter les boissons sucrées comme le jus de pomme lors d’une gastroentérite, car ils craignent que leur teneur élevée en sucre empire la diarrhée. Cependant, les chercheurs n’ont pas noté de différences dans la fréquence des vomissements et de la diarrhée entre les enfants traités avec du jus de pomme et ceux traités avec des solutions de réhydratation.

Selon les auteurs de l’étude, la recommandation actuelle d’offrir exclusivement des solutions de réhydratation est basée sur des études réalisées dans les pays en voie de développement où la déshydratation est souvent plus sévère. Dans les pays industrialisés, les enfants ont rarement besoin de traitements à base de solution de réhydratation, expliquent les chercheurs. Le plus important est donc de s’assurer que l’enfant consomme des liquides et non pas d’imposer une boisson plutôt qu’une autre, concluent-ils.

Cette étude a été réalisée auprès de 644 enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui ont été traités à l’urgence pour une gastroentérite ou une infection intestinale.

Reconnaître les signes d’une déshydratation
La déshydratation peut toucher les enfants de tout âge, mais elle est plus fréquente chez les nourrissons et chez les jeunes enfants.
En cas de déshydratation légère, on note une diminution de la quantité d’urine et de salive, et aussi de larmes lorsque l’enfant pleure. La couleur de l’urine est plus foncée que d’habitude. L’intérieur de la bouche et la langue est aussi plus sec.
Si la déshydratation s’accentue, on constate une diminution importante des urines : absence d’urine pendant plus de 6 à 8 heures dans le cas des bébés et pendant plus de 8 à 10 heures dans le cas des enfants. De même, l’enfant peut aussi avoir les yeux cernés et enfoncés, être somnolent ou désorienté, faire de la fièvre, ressentir une faiblesse générale et, dans le cas d’un bébé, présenter une fontanelle affaissée. Il faut alors se présenter à l’urgence.


Sources : CBC News et JAMA

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/anna karwowska

Partager

À lire aussi