Détecter les signes d’obésité chez les bébés grâce à l'IMC

Détecter les signes d’obésité chez les bébés grâce à l'IMC

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’indice de masse corporelle (IMC) pourrait être utilisé en très bas âge pour identifier les enfants à risque de développer un problème de poids plus tard.

11 avril 2016 | L’indice de masse corporelle pourrait être utilisé en très bas âge pour identifier les enfants à risque de développer un problème de poids plus tard, croient des chercheurs américains.

Les auteurs de l’étude ont en effet noté que les bébés de 6 à 18 mois qui ont un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à celui de 85 % des enfants du même âge risquent davantage d’être obèses quelques années plus tard. De plus, la croissance des enfants qui deviendront obèses se démarquerait de celle des enfants présentant un poids santé, et ce, dès l’âge de 4 à 6 mois.

Aux États-Unis, 17 % des enfants et des adolescents sont obèses. Au Canada, le taux d’obésité chez les jeunes de 3 à 19 ans est de 13 %. Ces enfants risquent davantage de demeurer obèses à l’âge adulte et de connaître différents problèmes de santé.

Avant cette étude, il était difficile de déterminer à partir de quel moment l’obésité commençait à se développer chez un enfant, soulignent les chercheurs. Selon ces nouveaux résultats, les médecins pourraient utiliser l’IMC chez les nourrissons et ainsi intervenir plus rapidement auprès des enfants à risque.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en suivant la croissance de 3 912 enfants, de la naissance jusqu’à l’âge de 6 ans.


Sources : Eurekalert, Endocrine Society et Statistiques Canada

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/jonas unruh

Partager

À lire aussi